Karine Schrenzel, PDG & co-owner 3Suisses et Rue du Commerce : " C'est dans les moments troubles qu'on prend les meilleures décisions finalement !"

Publié le 15 septembre 2020 Jean Alexis Lemieux

Karine Schrenzel, PDG & co-owner 3Suisses et Rue du Commerce, nous donne ses bons conseils : quels conseils a-t-elle donnés à ses managers pendant le Coronavirus ? Quels conseils donnerait-elle à ses enfants s’ils entraient sur le marché du travail aujourd’hui ? C’est à toutes ces questions et bien d’autres, que Karine Schrenzel, a tenté de répondre dans les bons conseils pour Cadremploi.
Karine Schrenzel, PDG & co-owner 3Suisses et Rue du Commerce : " C'est dans les moments troubles qu'on prend les meilleures décisions finalement !"

Quels conseils donneriez-vous à des managers pour vivre cette période inédite ?

Le premier conseil : être à l'écoute de ses équipes. Deuxième chose : oser, prendre des décisions, prendre des risques. C'est dans les moments troubles qu'on prend les meilleures décisions finalement. Et puis, troisième conseil : c'est d'être transparent vis à vis de ses équipes, tant sur les réalités, les difficultés rencontrées que sur les réussites.

Quel est le meilleur conseil que vous ont donné vos parents dans la vie ?

De ne pas être entrepreneur, puisque je vais toujours à contre-courant, et effectivement, mon père, quand j'ai quitté mon travail en fond d'investissement, m'a dit : "mais t'es folle, n'y va pas !"

C'est dans les moments troubles qu'on prend les meilleures décisions finalement...
Karine Schrenzel, PDG & co-owner 3Suisses et Rue du Commerce

Un geste simple au bureau pour contribuer à la sauvegarde de notre planète ?

Alors je passe mes journées à éteindre les lumières inutiles. On a aussi évidemment proposé des tasses à tout le monde pour éradiquer les gobelets en plastique. Éteindre les écrans le soir quand on part. Voilà, un tas de petits gestes simples qui feront qu'on sera tous ensemble plus heureux dans cette belle planète.  

Quel soft skill est obligatoire pour travailler avec vous ?

Sans hésiter, l'envie ! C'est avant tout un état d'esprit de faire avancer les choses, de participer à un projet global de la magnifique reconstruction de la marque 3 suisses, et ce n'est pas des compétences spécifiques qu'on cherche, mais plutôt des profils. On a beaucoup de stagiaires qui sont restés chez nous par la suite donc c'est l'envie de faire partie d'un projet.  

Quel conseil donneriez-vous à vos enfants s’ils entraient sur le marché de l’emploi ?  

Je leur dirai : "faites toujours de votre mieux" première chose. Deuxième chose : savoir se remettre en question. Et le troisième élément, c'est : vraiment aller toujours un cran plus loin que ce qu'on vous demande donc être curieux de son environnement et oser poser des questions.

Quel est le conseil que vous donnez aux personnes qui souhaitent intégrer votre entreprise ?

De toujours proposer de nouvelles idées, de réfléchir à innover. On a la chance de travailler dans le web, d'être dans des métiers extrêmement agiles, une société extrêmement agile et donc, une idée qu'on a le lundi, on peut la mettre en place sur le site, en live dès le mercredi. Et puis, si par hasard, on s'est trompé, ce n'est pas grave on peut toujours faire machine arrière ou alors améliorer l'idée.

Voilà !

 

Jean Alexis Lemieux
Jean Alexis Lemieux

Social Média Manager

Vous aimerez aussi :