Les 12 vertus de la communication non-violente en entreprise

Publié le 09 novembre 2020 Fleur Chrétien

Vous peinez à fidéliser votre équipe ? Les relations entre collaborateurs sont conflictuelles ? Vous ressentez de la méfiance à votre égard et constatez de l’agressivité dans les relations au travail ? La communication non-violente est probablement une piste à explorer pour améliorer les relations au sein de l’entreprise. Besoin d’être convaincu ? Avec Cadremploi, découvrez les 12 vertus de la communication non-violente en entreprise.
Les 12 vertus de la communication non-violente en entreprise

Initiée par Gandhi, la Communication Non-Violente (CNV) a été théorisée dans les années 70 par le psychologue américain Marshall Rosenberg. L’idée : développer un mode de communication qui favorise le respect de soi et des autres dans un objectif de coopération durable. En entreprise, la communication non-violente permet ainsi d’instaurer des relations stables et sereines pour le manager, mais aussi entre les collaborateurs d’une même équipe. 

Les 5 vertus de la communication non-violente pour le manager

Mettre en place une communication non-violente dans son équipe est bénéfique lorsqu’on est manager. Pourquoi ? Quelles en sont les vertus ? Réponses ci-dessous. 

La communication non-violente pour mieux se connaître

Le point de départ de la CNV est l’empathie. Or, pour pouvoir se mettre à la place de ses collaborateurs en tant que manager, il est indispensable d’être à l’écoute de soi. Pratiquer l’auto-empathie permet ainsi d’être au clair avec ses propres émotions et d’être à l’écoute de celle des autres. Soit une aptitude essentielle pour être un bon manager.  

La communication non-violente pour développer ses soft skills

Ne vous est-il jamais arrivé d’exploser de colère dans un contexte tendu ? En communication non-violente, le principe est d’apprendre à gérer ses émotions au travail et réactions pour prendre le recul nécessaire. Qui plus en entreprise quand on est manager, il est indispensable de contrôler ses émotions tout en étant capable de les exprimer. Ainsi, la CNV favorise-t-elle le développement de vos soft skills. 

Gagner en efficacité avec la communication non-violente

Plutôt que de réagir à chaud face à une situation compliquée, la communication non-violente consiste à observer la situation, exprimer ses émotions, identifier ses besoins et formuler sa demande. Cette méthode de communication invite donc à adopter une attitude constructive et positive, même dans un contexte conflictuel. Plutôt que de dépenser votre énergie à râler, la CNV vous permet d’œuvrer à la résolution du problème et de faire avancer votre équipe.  

Remettre les émotions au cœur des relations professionnelles

Non, vous n’êtes pas un robot. Et même si vous êtes manager, vous avez le droit d’être de mauvaise humeur ou contrarié. Il en est de même pour vos collaborateurs.

Il ne s’agit donc pas d’enfouir ses émotions sous prétexte que l’on se trouve dans un environnement de travail. Au contraire, la CNV suggère de les apprivoiser pour les faire connaître à son entourage. La demande formulée aura d’autant plus de poids que vous aurez au préalable partagé vos émotions et besoins avec vos collaborateurs. En acceptant de révéler vos émotions, vous humanisez les relations avec votre équipe sur la base d’une relation de confiance mutuelle.  

La communication non-violente accroît votre leadership

Un manager « petit chef » a tendance à pratiquer une communication descendante et un management autocratique. Il s’appuie sur sa position hiérarchique pour imposer son autorité.

Au contraire, la communication non-violente sera favorable à la co-construction et au management collaboratif. Sous votre impulsion, votre équipe sera plus motivée et plus performante… signes du développement de votre leadership.  

Les 7 vertus de la communication non-violente pour l'équipe

Prise de recul, réactions maîtrisées, émotions acceptées et partagées : en optant pour la communication non-violente, vous instaurez un mode de management basé sur la confiance, l’échange et la bienveillance. Nombreuses seront les répercussions de ce mode de communication sur votre équipe et l’entreprise.  

Libérer la parole avec la communication non-violente

Avec la CNV, le principe est de laisser chacun exprimer son ressenti, ses besoins et ses souhaits. Si vous adoptez la communication non-violente au sein de votre entreprise, vous autorisez l’expression des émotions au travail. En tant que manager, cela vous permet de mieux connaître vos collaborateurs, de mieux les comprendre et d’envisager des solutions pour répondre à leurs besoins. La CNV vous permettra également de valoriser l’intelligence émotionnelle de votre équipe.   

La communication non-violente, un outil efficace pour défendre ses idées

Avec la CNV, pas besoin de taire une différence de point de vue ou un désaccord. Puisque vous disposez des clés pour exposer vos idées sans paraître agressif ou vindicatif, vous pourrez facilement exprimer une divergence et ouvrir une discussion sur un sujet qui vous tient à cœur.

En tant que manager, si vous avez un sujet délicat à aborder avec vos équipes, la communication non-violente sera d’une grande aide.

Vous pouvez également inciter vos équipes à utiliser cette méthode de communication pour brainstormer et permettre à chacun de faire entendre sa voix.   

Créer un environnement de travail serein avec la communication non-violente

La communication non-violente étant basée sur l’écoute, la bienveillance et le respect de l’autre, elle permet d’instaurer une bonne ambiance de travail. En tant que manager, c’est vous qui donnez le ton. Si vous utilisez la CNV au sein de votre équipe, vos collaborateurs en feront de même. Les effets bénéfiques de la méthode pourront ainsi se faire ressentir sur la qualité des relations de travail au sein de votre équipe et dans l’entreprise.  

Mieux résoudre les conflits avec la communication non-violente

Dans une entreprise, il existe toujours des conflits entre services ou personnes. S’ils ne sont pas résolus, ces conflits affectent durablement les relations, la motivation des équipes ainsi que l’efficacité au travail.

Avec la communication non-violente, le fait de donner la parole à chaque partie et d’inciter à l’empathie offre de nouvelles perspectives et permet bien souvent de restaurer le dialogue.   

Un outil puissant pour la cohésion d’équipe

Pour que la CNV fonctionne, il est indispensable d’instaurer un climat de bienveillance. Chaque collaborateur se sent ainsi en confiance pour exprimer un ressenti sans être jugé. De l’autre côté, l’empathie et l’écoute, qui sont des éléments-clés de la CNV, permettent de développer les liens entre collaborateurs. En se connaissant davantage, les membres de votre équipe sont plus soudés ; ce qui renforce la cohésion d’équipe et les fidélise sur le long terme.  

L’épanouissement professionnel individuel avec la communication non-violente

Au-delà de ses impacts sur le collectif, la CNV permet à chacun d’exprimer son ressenti et ses souhaits professionnels… Soit une mine d’or quand on est manager, notamment pour envisager les évolutions et parcours professionnels de chaque collaborateur. En tant que manager, vous viserez d’autant plus juste que vous aurez connaissance des motivations profondes de la personne. Vous pourrez également mieux l’accompagner si vous identifiez des signaux faibles quant à son engagement, sa motivation ou sa confiance. Vous participerez alors pleinement à l’épanouissement professionnel des membres de votre équipe.  

Pouvoir aborder ce qui ne vas pas avec la CNV

Utilisée par le manager, la communication non-violente permet également d’exprimer un mécontentement, de souligner un dysfonctionnement ou d’évoquer un axe de progression.

Dénué d’agressivité et justifié par votre ressenti et votre perception, votre point de vue pourra ainsi être accepté par votre équipe. Dans ce contexte, l’idée n’est pas d’être en opposition frontale - manager d’un côté, managés de l’autre -, mais d’effectuer un constat pour générer une évolution.

Fleur Chrétien
Fleur Chrétien

Formée au journalisme et à l’édition, Fleur commence sa carrière chez Hachette Livre au département jeunesse. Après Bécassine et Franklin, elle s’immerge dans l’univers du luxe en agence de communication. Très vite, le digital devient incontournable. Petites agences et jolis clients - Harry Winston, Benjamin de Rothschild, l’Atelier BNP Paribas, Yann Arthus-Bertrand - permettent d’alterner réflexions stratégiques et création de contenu innovant. En 2010, Fleur fait le choix de l’indépendance. Elle se concentre alors sur son cœur de métier : donner du sens par le contenu. Cadremploi figure parmi ses heureuses collaborations.

Vous aimerez aussi :