Modèle de lettre d’entretien professionnel

Publié le 8 avril 2020 Mathilde Palfroy

Vous reprenez votre poste après une longue absence ? Vous avez un projet de formation en tête ? Plusieurs situations peuvent vous amener à avoir besoin de discuter avec votre employeur de votre parcours et de vos perspectives d’évolution professionnelles. Si votre employeur ne vous a pas convoqué en entretien professionnel depuis plus de 2 ans, ou si vous n’avez pas envie d’attendre le prochain rendez-vous, vous pouvez le solliciter en lui adressant une lettre de demande d’entretien professionnel. On vous explique comment procéder dans cet article.
Modèle de lettre d’entretien professionnel
  1. Pourquoi adresser une lettre d’entretien professionnel ?
  2. À qui envoyer votre lettre d’entretien professionnel ? 
  3. Modèle de lettre d’entretien professionnel 

Pourquoi adresser une lettre d’entretien professionnel ?

L’employeur reçoit régulièrement en entretien professionnel ses salariés pour discuter avec eux de leur projet professionnel (perspectives d’évolution et formation professionnelle). En application des dispositions de l’article L. 6315-1 du Code du travail, cet entretien professionnel a lieu tous les deux ans à compter de l’embauche, et à l’issue de toute période d’absence prolongée du salarié au sein de l’entreprise.

Si votre employeur ne vous convoque pas pour un entretien professionnel alors qu’il aurait dû le faire, dans les situations suivantes, vous pouvez lui adresser une lettre de demande d’entretien professionnel :

  • vous travaillez depuis plus de 2 ans dans l’entreprise, ou votre dernier entretien a eu lieu il y a plus de 2 ans ;
  • vous revenez travailler dans l’entreprise après plusieurs mois d’absence (congé maternité, congé parental, d’adoption, congé de proche aidant, congé sabbatique, congé maladie, période de mobilité volontaire) ;
  • votre mandat syndical prend fin ;
  • vous étiez à temps partiel et vous reprenez des fonctions à temps plein.

Bon à savoir : vous pouvez aussi solliciter votre employeur pour un entretien professionnel si vous en ressentez le besoin, pour faire suite à votre entretien annuel d’évaluation ou parce que vous avez le projet de suivre une formation, de changer de poste, ou encore l’envie de réaliser un bilan de compétences.

À qui envoyer votre lettre d’entretien professionnel ? 

Renseignez-vous afin de savoir qui réalise habituellement les entretiens professionnels au sein de votre entreprise.

Vous pouvez par exemple adresser votre demande :

  • à la direction, si vous travaillez dans une petite entreprise ;
  • à votre manager, ou supérieur hiérarchique ;
  • au directeur des ressources humaines ou au service des ressources humaines.

Bon à savoir : avant ou après votre entretien, ou en l’absence de réponse de votre employeur, vous pouvez vous adresser au conseil en évolution professionnelle (CEP)

Modèle de lettre d’entretien professionnel 

Voici un modèle de courrier ou d’email que vous pouvez adresser à votre employeur pour lui demander de vous recevoir en entretien professionnel.

Objet : demande d’entretien professionnel

[Monsieur/Madame],

Je viens vers vous afin de solliciter un entretien professionnel, car

  • je travaille depuis 2 ans dans l’entreprise.
  • notre dernier entretien remonte à plus de 2 ans.
  • je suis de retour de congé [maternité/paternité/parental/d’adoption/de proche aidant/maladie/sabbatique].
  • [ma période de mobilité volontaire/mon mandat syndical/mon temps partiel] prend fin.
  • j’ai un projet professionnel dont j’aimerais m’entretenir avec vous.

Je me tiens à votre disposition pour que nous puissions fixer ensemble la date de cet entretien.

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer [Madame/Monsieur], mes meilleures salutations.

 [signature] 

À noter : dans les circonstances prévues par la loi, l’entretien professionnel est obligatoire. Pour autant, le Code du travail ne prévoit pas de sanction lorsque l’employeur ne s’acquitte pas de cette obligation. La seule disposition existante concerne les entreprises de plus de 50 salariés et prévoit que le salarié qui n’a pas pu bénéficier dans les 6 années précédentes d’une action de formation a le droit d’obtenir de son employeur un abondement de 3 000 euros sur son compte personnel de formation (CPF).

Mathilde Palfroy
Mathilde Palfroy

Éditrice et rédactrice juridique, Mathilde Palfroy s’intéresse à tous les sujets pratiques du quotidien. Elle rédige pour Cadremploi des articles sur des thématiques liées à l’emploi et à la carrière. En plus de ses collaborations avec différents éditeurs spécialisés, elle assure également le suivi d’ouvrages de littérature générale aux éditions de la Rémanence dont elle est la fondatrice.

Vous aimerez aussi :