Qu’est-ce qu’un open badge ?

Cadremploi

Vous ne souhaitez pas être défini uniquement par votre cursus universitaire et vos expériences professionnelles ? Que vous soyez un triathlète multimédaillé, que vous parliez parfaitement le mandarin ou que vous soyez un musicien émérite, il est possible de valoriser ces compétences non professionnelles grâce au système d’open badge. Origine, définition, application… Découvrez les secrets du badge numérique.
Qu’est-ce qu’un open badge ?

Open badge : c’est quoi ?

Un open badge est une image numérique qui renferme des informations sur une personne, une association ou une entreprise. Il sert à reconnaître les compétences de cet individu ou de cet organisme. Parce que la valeur d’un individu n’est pas uniquement représentée par son cursus universitaire, l’open badge permet de valoriser des connaissances, un savoir-faire ou un savoir-être, un engagement particulier, voire une contribution à un projet.

Qui a créé les open badges ?

La norme "open badge" apparaît en 2010. Mozilla présente alors à Barcelone son premier projet. L’année suivante, lors de l’université d’été de l’apprentissage qui se déroule à Chicago, les open badges sont adoptés notamment aux États-Unis, en Chine, au Japon, en Belgique et en Australie. 2013 voit la création de la première plateforme open badge : Bestr. En France, il faudra attendre 2017 pour que les premières expérimentations soient menées, à l’initiative de l’université de Caen et du collectif Badgeons la Normandie. Et en 2019, les collectifs se multiplient dans l’Hexagone. On assiste alors à une véritable reconnaissance de l’open badge.

Quels sont les différents types de badges ?

Distinguer les différents types de badges permet de mieux comprendre le concept d’open badge.

Certains badges viennent reconnaître des diplômes traditionnels : CAP, baccalauréat, BTS, master, doctorat… Jusqu’ici, rien de nouveau. Les autres badges servent à valoriser les compétences extrascolaires ou extra-universitaires.

Il existe en effet des badges numériques sur la participation à divers évènements. Il peut s’agir de courses, de congrès, ou de différentes actions de formation par exemple. Un open badge peut également être octroyé pour l’appartenance à un groupe, qu’il soit d’ordre professionnel ou récréatif. Vous faites partie d’un club de sport, d’une association culturelle, d’un orchestre, d’un syndicat ? Cela peut déboucher sur un badge numérique.

Quant au badge certifications, il fait suite à un examen qui vérifie l’acquisition des compétences certifiées : maîtrise d’une langue étrangère, certification technique…

Enfin, un open badge crédit de formation peut également être attribué aux personnes qui ont suivi un parcours d’apprentissage ou une formation continue, par exemple.

Voici des exemples des différents types de badges :

  • Badge de certification
  • Badge de formation
  • Badge de diplôme
  • Badge de compétence
  • Badge de savoir faire
  • Badge de participation

Open badge et badge numérique : quelles différences ?

Le badge numérique correspond à l’appellation francophone de l’open badge. Il n’y a donc pas de différence entre open badge et badge numérique : ils désignent la représentation visuelle de connaissances ou d’un accomplissement.

Open badge : un outil pour la formation et l’apprentissage

Les open badges peuvent aussi être perçus comme des outils par les écoles et les organismes de formation. En effet, la perspective de devenir bénéficiaire d’un open badge motive les étudiants.

En utilisant cette reconnaissance des compétences, une école peut mettre au défi les élèves tout au long du cursus, avec pour objectif l’octroi de badges numériques. À l’image d’un jeu, l’étudiant obtient des récompenses au fil de sa progression. Les enseignants peuvent ainsi suivre plus facilement les réussites et échecs de leurs élèves.

L’open badge est particulièrement utile dans le monde de l’apprentissage à distance, au sein duquel il est parfois difficile de motiver les personnes apprenantes.

Un organisme de formation a donc tout intérêt à inviter ses étudiants à créer un passeport à badges, c’est-à-dire un espace numérique sur lequel recevoir, gérer et partager ses open badges.

Quelles plateformes et structures confèrent des open badges ?

En théorie, tout le monde est susceptible de délivrer des badges numériques. Un bénéficiaire peut créer son propre badge.

Le principe, c’est que n’importe quelle personne a un droit de reconnaissance et un droit de reconnaître les compétences d’autrui. Cependant, ce sont généralement des institutions, des organisations ou des plateformes dédiées qui octroient les open badges.

Une vingtaine de plateformes répondent au standard Open Badge 2.0, parmi lesquelles on trouve Bestr v4.0, My Open Badge v1.2 ou Marketplace Simulations v2022. Divers organismes de formation peuvent également délivrer des open badges : CNED, universités, écoles…

Et parmi les émetteurs de badges numériques, il y a aussi les collectivités et les entreprises. L’exemple le plus parlant est celui d’IBM, qui propose à ses collaborateurs plus de 2 000 badges différents liés à ses offres de formation.

À noter enfin qu’un badge peut être co-délivré par plusieurs structures : un réseau associatif et une école, par exemple.

Comment créer un badge numérique ?

Pour émettre un open badge, il est nécessaire d’utiliser une plateforme dédiée comme celles que nous venons de mentionner.

Choisissez une plateforme sur laquelle le français fait partie des langues disponibles.

Ensuite, votre choix se portera sur celle qui dispose des fonctionnalités recherchées ou de l’interface la plus intuitive, par exemple. Il faut aussi savoir qu’un badge numérique n’a pas de valeur hors contexte.

Un open badge doit donc être émis au sein d’un écosystème capable de garantir une valeur ajoutée du badge pour le bénéficiaire.

Faut-il mettre ses open badges sur un CV ou sur sa page LinkedIn ?

Les open badges permettent de valoriser ses diverses compétences et ses réalisations, qu’elles soient professionnelles ou non.

Aussi, intégrer un ou plusieurs open badges sur son CV et/ou sur sa page LinkedIn paraît assez logique, surtout dans le cadre d’une recherche d’emploi active.

Ces badges peuvent par exemple justifier les soft skills que vous annoncez. Avoir mené de A à Z un projet et en apporter la preuve grâce à un open badge est plus efficace que d’affirmer avoir un leadership naturel et savoir travailler en équipe.

Open badge : nos conclusions

  • Nés en 2010, les open badges ont été expérimentés en France à partir de 2017.
  • Un open badge a vocation à reconnaître tous types de compétences.
  • Ce système est particulièrement utile dans la formation et l’apprentissage.
  • Organismes de formation, associations, collectivités, entreprises peuvent délivrer des open badges.
  • Pour créer des open badges, il faut utiliser une plateforme dédiée.
  • Un open badge n’a de valeur qu’au sein d’un réseau.
  • Intégrer son passeport open badge donne plus de force à son CV.
Cadremploi
Cadremploi

Vous aimerez aussi :