Qu'est-ce que la conduite du changement en entreprise ?

Fleur Chrétien

Environnement en mutation permanente, évolution des pratiques et besoins du marché, nécessité de repenser les activités de l’entreprise, compétences inadaptées : face à toutes ces problématiques, l’entreprise est souvent confrontée à la nécessité d’aborder une phase de changement. Tel est l’objectif de la conduite du changement, qui vise à accompagner les transformations de l’entreprise de manière optimale. Vous vous demandez ce que recouvre la conduite du changement en entreprise, dans quelles conditions y avoir recours et comment procéder pour conduire le changement ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la conduite du changement, son intérêt, ses enjeux et sa mise en oeuvre.
Qu'est-ce que la conduite du changement en entreprise ?

Qu’est-ce que la conduite du changement en entreprise ?

Egalement appelée Change Management, la conduite du changement consiste à accompagner un projet de réorganisation de l’entreprise selon une méthodologie spécifique.

Le projet de transformation peut concerner toutes les sphères de l’entreprise : la conduite du changement peut par exemple accompagner la réorientation d’une partie de l’activité, l’évolution des compétences de l’entreprise, la modernisation de l’outil de production, la digitalisation des services…

L’entreprise y a plus particulièrement recours lorsqu’il s’agit d’un changement organisé (à l’opposé d’un changement permanent) ; c’est-à-dire d’un changement induisant une rupture et une nécessité de réorganisation de l’entreprise.

De nombreuses théories permettent aujourd’hui de comprendre le changement et d’aborder la conduite du changement de manière efficace. On peut notamment citer la théorie du Diamant de Leavitt, le modèle de gestion du changement du psychologue américain Kurt Lewin, également auteur de la matrice d’analyse des champs de force (Force Field Analysis).

Quels sont les enjeux de la conduite du changement ?

Pour réussir un projet de conduite du changement, nombreux sont les enjeux et facteurs à prendre en compte.

Générer de l’adhésion

Décidé et mené par une seule personne de l’entreprise, le changement a peu de chances d'aboutir. Plutôt qu’un changement imposé par la direction, l’idée est donc d’opter pour un changement négocié, impliquant les collaborateurs.

Constituer un groupe de personnes influentes pour mener le changement est un moyen efficace de générer l’adhésion des collaborateurs.

Monter une stratégie propre aux besoins de l'entreprise

La conduite du changement implique la prise en compte de toutes les dimensions de l’entreprise, qu’il s’agisse du facteur humain, culturel, organisationnel ou structurel.

En fonction de l’histoire et de la culture d’entreprise, des compétences présentes et du type de management exercé, la conduite du changement sera abordée différemment. Niveau d’accompagnement, objectifs, délais, étapes : les conditions de mise en oeuvre du changement doivent être adaptées au contexte de l’entreprise.

Combattre les routines : un enjeu fort de la conduite du changement

Rassurantes et structurantes, les habitudes sont également des freins au changement.

Un des enjeux forts de la conduite du changement est donc la capacité à combattre les routines et habitudes… pour en instaurer de nouvelles, plus efficaces.

Faire évoluer les compétences

Qui dit transformation dit besoin de nouvelles compétences. L’évolution des compétences dans l’entreprise est donc un enjeu déterminant.

La formation des collaborateurs doit donc nécessairement faire partie des réflexions inhérentes à un projet de conduite du changement.

Inscrire le changement sur la durée

Peut-être est-ce là le challenge le plus difficile de la conduite du changement : ancrer le changement et faire adopter de nouvelles pratiques sur la durée, pour que l’entreprise puisse véritablement opérer sa mutation.

D’où la nécessité de piloter, d’accompagner et de mesurer les résultats des actions : autant de missions qui relèvent du rôle du Change Manager.

Comment piloter la conduite du changement ?

Pour conduire le changement de manière efficace, il est indispensable d’adopter une méthodologie et de procéder par étapes.

Découvrez ci-dessous les 8 étapes-clés pour mener un projet de conduite du changement, et l’intérêt de cette démarche dans un projet de mutation d’entreprise.

1. Identifier le besoin de changement

Identifiez les raisons qui justifient le changement : soulignez la dimension d’urgence et les risques encourus en cas d’immobilisme.

L’intérêt de la conduite du changement : pouvoir organiser et piloter le changement quand celui-ci s’avère inévitable pour la survie de l’entreprise.

2. Définir les objectifs à atteindre pour conduire le changement

Définissez les résultats attendus, fixez les objectifs : partagez votre vision concernant la nécessité et l’intérêt de transformer l’entreprise.

L’intérêt de la conduite de changement : fixer un cap et partager sa vision avec l’ensemble des collaborateurs.

3. Monter une équipe de conduite du changement

Vue l’ampleur de la tâche, vous ne la mènerez pas en solitaire. Constituez une équipe de personnes motivées, convaincues et influentes pour opérer la conduite du changement dans l’entreprise

L’intérêt de la conduite de changement : faire du changement une véritable mission pour l’entreprise, qui s’organise en mode projet autour d’une équipe.

>> lire aussi : Manager : comment s'entourer des meilleurs ?

4. Dresser un état des lieux pour conduire le changement

A quel niveau l’entreprise se situe-t-elle aujourd’hui ? Quels sont ses points forts et ses points faibles ? Quels sont les facteurs favorables et défavorables au changement envisagé ? Quels impacts le changement aura-t-il sur l’organisation, les collaborateurs, l’activité, l’environnement de travail ?

L’intérêt de la conduite de changement : effectuer un diagnostic pour évaluer les besoins d’évolution précis de l’entreprise.

5. Élaborer le plan d’action de conduite du changement

La conduite du changement s’opère par étapes. Élaborez le plan d’action qui intègre les différentes phases du projet de transformation, les contraintes ainsi que les résultats attendus à court terme.

N’oubliez pas de célébrer l’atteinte des objectifs intermédiaires pour motiver l’équipe et l’encourager dans ses efforts.

L’intérêt de la conduite de changement : associer l’opérationnel au stratégique pour un résultat concret.

6. Fédérer les équipes

Les résistances au changement peuvent être nombreuses. Pour emmener les équipes dans le projet, le rôle du manager est d’informer, de communiquer, de rassurer et d'accompagner. L’adhésion des collaborateurs est l’une des conditions requises pour la réussite d’un projet de changement en entreprise.

L’intérêt de la conduite de changement : prendre en compte le capital humain et associer les équipes au projet d’entreprise.

7. Suivre les résultats de la conduite du changement

Les KPIs (indicateurs de performance) constituent l’outil de pilotage indispensable pour le manager responsable de la conduite du changement. Ils permettent de valider le bon déroulé du projet de transformation, d’ajuster les actions en cas de problème et de s’inscrire dans un process d’amélioration continue.

L’intérêt de la conduite de changement : fonctionner en mode agile et être capable d’effectuer des feedbacks aux équipes et à la direction sur l’évolution de la transformation.

8. Ancrer le changement dans l'entreprise

Pour que le changement s’inscrive sur le long terme, la phase de conduite du changement doit être validée par l’instauration de nouvelles pratiques consignées dans des documents de référence, à partager avec l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise.

L’intérêt de la conduite de changement : considérer toutes les étapes d’un projet de changement, de la phase de conception à celle de bilan.

>> lire aussi : comment manager une équipe projet ?

Fleur Chrétien
Fleur Chrétien

Formée au journalisme et à l’édition, Fleur commence sa carrière chez Hachette Livre au département jeunesse. Après Bécassine et Franklin, elle s’immerge dans l’univers du luxe en agence de communication. Très vite, le digital devient incontournable. Petites agences et jolis clients - Harry Winston, Benjamin de Rothschild, l’Atelier BNP Paribas, Yann Arthus-Bertrand - permettent d’alterner réflexions stratégiques et création de contenu innovant. En 2010, Fleur fait le choix de l’indépendance. Elle se concentre alors sur son cœur de métier : donner du sens par le contenu. Cadremploi figure parmi ses heureuses collaborations.

Vous aimerez aussi :