Qu'est-ce que le travail en remote ?

Publié le 10 avril 2020 Mathilde Hardy

L’ordonnance Macron de 2017 a démocratisé le télétravail en France. Mais si ce dernier est de plus en plus accordé aux salariés, pour une ou deux journées par semaine, le travail en remote est pour sa part plus rare et s’illustre même comme une nouvelle façon de travailler. Le travail en remote peut être littéralement traduit par le travail « isolé », à distance. Plus parlant peut-être, le remote équivaut à un 100 % télétravail. En remote, le lieu principal du travail est chez soi, et non l’entreprise. Qu’est-ce que le travail en remote ? Définition, avantages et inconvénients, Cadremploi vous informe.
Qu'est-ce que le travail en remote ?
  1. Travail en remote : quel est ce nouveau mode de travail ?
  2. Les conditions de mise en place du travail en remote
  3. Les avantages du travail en remote
  4. Les inconvénients du travail en remote

Travail en remote : quel est ce nouveau mode de travail ?

Le remote est un mode de travail, comme peut l’être le télétravail ou plus classiquement le présentiel dans l’entreprise. C’est incontestablement celui qui offre la plus grande liberté au salarié, puisque ce dernier exerce son travail entièrement à distance. Traduit littéralement de l’anglais, remote signifié « isolé ». Le remote, c’est donc un collaborateur qui travaille à distance, d’où il veut et quand il veut.

Le remote worker travaille d’où il veut

Le remote worker, on appelle ainsi le salarié qui pratique le remote, travaille depuis un lieu qui n’est pas le lieu « officiel » de l’entreprise. Il choisit donc son lieu de travail, qui peut être de chez lui, mais également des espaces de co-working ou des centres spécialisés.

Le travail en remote peut s’exercer 100 % à distance. On parle alors de « full » remote. Une présence de temps en temps sur le lieu physique de l’entreprise peut aussi être prévue.

Le travail en remote se différencie donc avec le télétravail, où le lieu principal de travail est l’entreprise.

Le remote worker travaille quand il veut

C’est la grande flexibilité qu’offre le dispositif du travail en remote. Les plages horaires de travail restent à la discrétion du remote worker, ce qui lui permet d’organiser ses journées de travail à sa convenance, à la condition bien sûr de réaliser en temps et en heure les tâches confiées par l’entreprise.

Les conditions de mise en place du travail en remote

Autre différence avec le télétravail, le travail en remote n’a pas de cadre juridique spécifique. Ses conditions de mise en place tombent sous le bon sens, à savoir :

  • L’accord du remote worket et de l’employeur.
  • La conclusion d’un contrat de travail classique. Mais possibilité d’y joindre un avenant précisant le travail en remote et ses conditions. À noter que les remote workers ont les mêmes droits que les autres salariés de l’entreprise (congés payés, mutuelle d’entreprise…) ;
  • Avoir du matériel permettant de travailler à distance et une bonne connexion internet.
  • S’équipe d’outils de communication à distance, ou pouvoir bénéficier des outils mis en place dans l’entreprise, comme Slack ou Jira.

Les avantages du travail en remote

L’organisation du travail en remote possède de nombreux avantages, qui servent tous un unique objectif : la flexibilité. Il peut séduire un grand nombre de salariés, mais pas que… les entreprises vont rapidement y trouver leur compte.

Les avantages du travail en remote pour les salariés

Petit florilège des avantages qui illustrent le mieux la grande flexibilité offerte par ce nouveau mode de travail :

  • Le remote worker organise son temps de travail comme il le souhaite. Il peut travailler le matin, l’après-midi, la nuit… L’important est que le travail confié par son employeur soit fait.
  • Le remote worker choisit l’endroit d’où il travaille et peu ainsi s’éviter de perdre du temps dans des trajets domicile - travail. Ce peut être chez lui ou dans un espace de coworking par exemple. Le seul impératif est la connexion internet.
  • Le remote worker gagne en productivité car il n’est pas pollué par les bruits ambiants des open space.

Les avantages du travail en remote pour les entreprises

Pour l’entreprise, le travail en remote présente des avantages non-négligeables. Il permet :

  • Que l’entreprise se dote des meilleurs éléments et donc de ne pas se priver de talent ou de leader, à cause d’éventuelles contraintes géographiques.
  • Que l’entreprise diminue ses coûts de location de bureaux, mais également de fourniture de bureaux. Avec moins de salariés présents sur place, les locaux peuvent être réduits.

Les inconvénients du travail en remote

Si, sur le papier, le travail en remote peut tenter plus d’un salarié pour sa flexibilité ; dans les faits, il faut quand même avoir à l’esprit qu’il nécessite de la discipline. Pour certains, elle sera gage de productivité, pour d’autres, elle sera complètement rédhibitoire voire insupportable. Pour éviter l’échec du remote, petit tour d’horizon de ses principaux inconvénients.

Les inconvénients pour le remote worker

  • Une interaction sociale diminuée. Les cafés et les pauses déjeuners au travail avec les collègues deviennent matériellement impossible. Il faut être vigilant au risque d’isolement sociale.
  • Une auto-discipline obligatoire. Être capable de se mettre au travail. Il n’y a pas forcément d’heures de travail, donc l’idée n’est pas de buller ou de procrastiner toute la journée.
  • Savoir compartimenter sa vie professionnelle. Il y a les temps pour travailler et les temps pour déconnecter. Le droit à la déconnexion s’applique, même à distance. Le travail en remote ne veut pas dire être disponible le jour et la nuit, et corvéable à merci.  

Les inconvénients du travail en remote pour l’entreprise 

Pour l’entreprise, le principal inconvénient du travail en remote réside dans la création d’un sentiment d’appartenance et d’une culture d’entreprise avec le remote worker. Il est plus difficile de créer des liens à distance et de lui faire partager les valeurs définies dans l’entreprise. Il lui faut donc trouver des astuces pour tisser une bonne dynamique : pourquoi pas un séminaire d’entreprise annuel, une activité de team building ou encore des journées planifiées dans l’année où les équipes se rencontrent physiquement. 

Si le télétravail est de plus en plus facilement accordé pour une ou deux journées par semaine, le travail en remote reste quant à lui plus rare. Mais l’épidémie mondiale de Coronavirus va peut-être faire évoluer les pratiques dans les entreprises.

Mathilde Hardy
Mathilde Hardy

Diplômée avocat, Mathilde Hardy est ensuite formée à l’édition et à la production de contenus print et web pour différents Médias. Elle rédige des articles pour Cadremploi afin d'accompagner les candidats à l'embauche et leur permettre de décrocher l'emploi de leurs rêves, mais informe aussi les cadres sur tout ce qui touche de près ou de loin au monde du travail.

Vous aimerez aussi :