Télétravail et reconfinement : les 4 pièges à éviter

Publié le 20 mars 2020 Mis à jour le 29 octobre 2020 Mathilde Hardy

Pour certains d’entre vous, le télétravail était déjà mis en place et pratiqué dans votre entreprise, avant et après la première période de confinement, en full remote ou à raison d’une à deux journées par semaine. Le reconfinement annoncé par le président de la République ce mercredi 28 octobre incite de nouveau les entreprises à privilégier le télétravail lorsque celui-ci est possible. Pour demeurer productif dans son travail, même à distance, une certaine discipline s’impose pour éviter de basculer dans l’inefficacité totale. Télétravail et reconfinement, Cadremploi fait le tour pour vous des 4 pièges à éviter. Suivez le guide !
Télétravail et reconfinement : les 4 pièges à éviter

Télétravail et reconfinement : ne pas se fixer d’horaires de travail

Ce n’est pas parce que vous télétravailler, que vous ne devez pas avoir un rythme de travail. Le premier piège dans lequel vous risquez de tomber si vous n’êtes pas vigilant et si vous ne vous fixez pas de règles, c’est de ne pas se fixer d’horaires de travail. Il y a le temps pour travailler, et le temps personnel. Quelle astuce pour compartimenter vie professionnelle et de se créer une discipline de travail ? Se créer un véritable planning qui contient les plages de travail et les plages de repos. Fixez-vous une heure à ne pas dépasser le soir et imposez-vous de ne pas ouvrir votre ordinateur le week-end, sauf en cas de réelle urgence. En somme, il convient de respecter les règles liées à le déconnexion. Définissez vos distractions : un petit tour dans votre jardin, un peu de sport, la réalisation d’un travail manuel ou encore jouer avec vos enfants.

Pourquoi est-il important de vous fixer des horaires de travail ? Pour éviter de procrastiner et donc de perdre en efficacité.

Télétravailler de son lit

Il peut être très tentant de tendre le bras pour attraper son ordinateur portable, dès la sonnerie de son réveil. Confortablement installé dans votre lit, rehaussé de plusieurs oreillers et au chaud sous votre couette, vous vous dites que l’endroit est idéal pour bien télétravailler… Vous venez de tomber dans le deuxième piège du télétravail. Pourquoi ? Pour garder toute votre efficacité professionnelle, vous devez télétravailler dans un environnement de travail adapté et vous recréer, dans la mesure du possible, un bureau. En fonction de la taille de votre logement, ce peut être une pièce dédiée, votre table de salle-à-manger, ou encore votre table de salon ou de cuisine. L’idée est d’avoir un petit bureau et une chaise confortable, pour rester concentré sur ce que l’on a à faire.

Oubliez vite votre lit, en dehors du fait que cet objet est fait pour dormir, vous risqueriez en plus d’avoir très vite mal au dos si vous décidiez de braver le second interdit.

Rester en pyjama toute la journée

Naturellement, la question de la tenue vestimentaire se pose lorsqu’on est assuré de ne croiser aucun collègue ou son manager dans la journée. Le pyjama c’est cool et c’est surtout confortable. Alors pourquoi s’habiller autrement ? Tout simplement pour se mettre dans un esprit, ou un « mood », de travail et de distinguer la nuit, où on se repose, de la journée, où on télétravail. Bien évidemment, nous ne vous conseillons pas de sortir le costume cravate ou le tailleur jupe, mais simplement de porter des vêtements confortables.

Alors, le matin après la douche, rangez vite votre grenouillère et optez pour une tenue confortable. Vous vous sentirez moins en décalage avec vos collègues correctement vêtus lors de vos réunions de travail en visioconférence.

Faire ses corvées ménagères n’importe quand

Parmi les pièges du télétravail dans lesquels ne pas tomber, se hissent en pole position les nombreuses « tentations » dont regorge votre logement : rester en pyjama, travailler dans son lit, on l’a vu plus haut, mais aussi se laisser embarquer par une frénésie irrésistible de ménage de printemps pile sur votre plage de télétravail. D’autres distractions tentantes vous feront de l’œil : la télévision, les réseaux sociaux ou le smartphone… Essayer de ne pas vous perdre dedans, au risque d’une totale inefficacité professionnelle sur le temps dédié au travail.

Mathilde Hardy
Mathilde Hardy

Après l'obtention du diplôme d'avocat, je me suis tournée vers l’édition et la production de contenus print et web pour différents Médias. Je suis aujourd'hui en charge de la rubrique Conseils du site Cadremploi. À ce titre, je rédige des articles afin d'accompagner les candidats à l'embauche et leur permettre de décrocher l'emploi de leurs rêves. J'informe également les cadres sur tout ce qui touche de près ou de loin au monde du travail.

Vous aimerez aussi :