Allocation chômage : combien toucherez-vous ?

Publié le 29 juillet 2019 Mis à jour le 30 mars 2020 Mathilde Hardy

Involontairement privé de son emploi (licenciement, rupture conventionnelle, non renouvellement d’un CDD ou encore démission légitime), tout salarié ayant travaillé au moins 88 jours au cours des 28 derniers mois (36 derniers mois si vous avez plus de 53 ans) peut prétendre à l’allocation chômage (l’aide au retour à l’emploi - ARE -) versée par Pôle emploi. Connaître son montant, c’est une autre histoire… Allocation chômage : combien toucherez-vous ? Cadremploi vous informe.
Allocation chômage : combien toucherez-vous ?

Le second volet de la réforme du chômage est reporté

Le second volet de la réforme du chômage est reporté au 1er janvier 2021 en raison de l'impact de l'épidémie sur le marché du travail.

Allocation chômage : comment la calculer ?

Vous allez toucher le chômage (si vous souhaitez savoir Comment toucher le chômage, notre article répond à toutes vos questions). Le montant de votre allocation chômage dépend des salaires que vous avez perçus au cours des 12 mois précédant la fin de votre contrat de travail. Vous l’aurez donc compris… plus votre salaire est élevé, plus l’aide au retour à l’emploi est élevée.

Calculer son salaire journalier de référence

Le montant de l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) est calculé à partir de votre salaire journalier de référence (SJR). Il prend en compte tous vos salaires bruts perçus au cours des 12 derniers mois, primes comprises, mais hors indemnités liées à la rupture de votre contrat.

Méthode de calcul : salaire de référence (salaire reconstitué à partir de rémunérations perçues pendant les 12 mois civils précédant le dernier jour de travail payé) / (nombre de jours travaillés x 1,4)

Bon à savoir : le nombre de jours travaillés maximum retenu sur la période de référence est de 261 jours.

Déterminer son allocation journalière

Pôle emploi calcule l’allocation journalière. Il utilise deux formules et retient comme montant, le résultat le plus élevé entre :

  • 40,4 % du salaire journalier de référence + 12 €

Ou

  • 57 % du salaire journalier de référence

Montant de l’allocation journalière, pour un temps plein (en brut par jours) :

  • Minimum : 29,26 €
  • Maximum : 248,19 €

Déterminer son allocation mensuelle

Pôle emploi vous verse l’allocation une fois par mois : il multiplie votre allocation journalière par le nombre de jours dans le mois. Le montant versé varie donc selon les mois de 30 ou 31 jours.

Méthode de calcul de l’allocation mensuelle (sans reprise d’emploi et pour un temps plein) : SJR x nombre de jours du mois

Allocation chômage : quelques exemples de taux

L’Unédic (l’association qui gère l’Assurance chômage) précise sur son site internet :

  • qu’en moyenne, l’allocation nette représente 72 % de l’ancien salaire.
  • Pour les petits salaires (1 150 € net), le taux est d’environ 79 %.
  • Pour les hauts salaires (3 000 € net), le taux est d’environ 64 %.

Conseil Cadremploi : pour estimer le montant de votre allocation chômage, utilisez le simulateur de Pôle emploi.

Allocation chômage : du brut au net

Des prélèvements peuvent être effectués sur votre allocation chômage.

À partir de 50 € d’allocation par jour => prélèvements réalisés :

  • Retraite complémentaire : 3 % du SJR.
  • Impôts : CSG et CRDS.

Bon à savoir : ces prélèvements ne peuvent pas avoir pour effet de réduire le montant de l'allocation journalière en dessous de 29,26 €.

Allocation de retour à l’emploi : délai de versement

Délai d’attente

L'ARE ne vous sera versée qu’à la fin d’un délai d'attente fixé à 7 jours, sauf s'il a déjà été appliqué dans les 12 mois précédents.

Différé d’indemnisation

La date effective de versement de l’ARE peut être différée dans deux hypothèses :

  • Si vous avez perçu des indemnités versées pour les congés payés non pris.
  • Si vous avez perçu des indemnités de rupture conventionnelle supérieure au montant prévu par la loi.

Conseil Cadremploi : contactez les conseillers Pôle emploi afin de connaître la durée de votre éventuel différé.

ARE : durée de versement

Le principe est simple : plus vous avez travaillé, plus votre durée d’indemnisation est longue. Pôle emploi prend donc en compte la période de travail sur les 28 derniers mois (pour les moins de 53 ans) ou sur les 36 derniers mois (pour les plus de 53 ans) et retient 5 jours travaillés maximum par semaine. La durée d’indemnisation est égale au :

Nombre de jour travaillés x 1,4

Bon à savoir : la durée d’indemnisation ne peut pas dépasser 730 jours pour les moins de 53 ans, 913 jours entre 53 et 54 ans, 1 095 jours pour les plus de 55 ans.

>> Augmentez vos chances d'être repéré par un recruteur en déposant votre CV dans notre CVthèque.

Mathilde Hardy
Mathilde Hardy

Après l'obtention du diplôme d'avocat, je me suis tournée vers l’édition et la production de contenus print et web pour différents Médias. Je suis aujourd'hui en charge de la rubrique Conseils du site Cadremploi. À ce titre, je rédige des articles afin d'accompagner les candidats à l'embauche et leur permettre de décrocher l'emploi de leurs rêves. J'informe également les cadres sur tout ce qui touche de près ou de loin au monde du travail.

Vous aimerez aussi :