Nos conseils pour se préparer à la distanciation physique au bureau

Publié le 06 mai 2020 Mathilde Hardy

En début d’épidémie de Coronavirus, on parlait de distanciation sociale. Le Premier ministre Edouard Philippe, lors de la présentation du plan de déconfinement devant l’Assemblée nationale mardi 28 avril 2020, a préféré à la distanciation sociale, la distanciation physique. Quelle soit physique ou sociale, elle revêt pour autant la même définition. Éloigner les individus les uns des autres pour les protéger d’une contamination par le Coronavirus. Appliquée à l’entreprise, que signifie-t-elle ? Nous vous disons tout ce que vous devez savoir sur la distanciation sociale au bureau dans cet article.
Nos conseils pour se préparer à la distanciation physique au bureau

Pourquoi mettre en place la distanciation sociale au bureau ?

Si le Gouvernement donne le ton avec la doctrine générale à suivre à partir du 11 mai prochain, le déconfinement doit être mis en place à l’échelle de l’entreprise par l’élaboration d’un plan de reprise du travail. Ce dernier poursuit le triptyque suivant :

  • Éviter les risques d’exposition au virus des salariés. Le télétravail doit être mis en place chaque fois que possible.   
  • Évaluer en amont les risques qui ne peuvent être évités. Préparer un protocole sanitaire de déconfinement.
  • Privilégier les mesures de protection collective en leur donnant la priorité sur les mesures de protection individuelle. Mettre en place les mesures barrières et la distanciation physique avant d’imposer le port du masque aux salariés.

La distanciation physique au bureau fait partie des mesures impératives à mettre en place dans les entreprises. Elle consiste à éloigner physiquement les salariés, dans tous les espaces de l’entreprise : dans les open space, les ascenseurs, les salles de réunion ou encore les couloirs.

Comment mettre en place la distanciation physique sur son lieu de travail ?

Le défi de chaque entreprise va être d’éviter les contacts physiques entre les salariés, et donc l’affluence et la concentration du personnel en un même endroit. Pour aider les employeurs à préparer leurs dispositifs, le Gouvernement préconise la mise en place de règles sanitaires et précise ce qu’il faut entendre par distanciation physique.

Modifier ses comportements entre collègues et sa circulation dans l’entreprise

Votre quotidien professionnel va être impacté, notamment dans vos rapports avec vos collègues. Dans quelle mesure ? Voici quelques exemples.

Le matin, il faut oublier l’accolade avec son collègue préféré ou la bise avec son voisin de bureau. Les recommandations sont claires : ne pas se serrer les mains ou embrasser ses collègues. Et cela vaut aussi pour les clients ou prestataires. On se salue, mais de loin.

À la pause-café, les règles de la distanciation sociale doivent aussi s’appliquer. Vous devrez respecter une distance physique d’au moins 1 mètre lorsque vous ferez la queue à la machine à café et vous ne pourrez pas rester trop longtemps dans le local prévu à cet effet pour le boire, au risque de créer un embouteillage.

Aller à la photocopieuse, prendre l’air, se rendre à une réunion… Les habitudes de travail quant à la circulation dans l’entreprise doivent évoluer et s’adapter à l’épidémie de Coronavirus. Pour éviter une trop grande proximité avec les autres salariés, l’employeur doit prévoir la gestion des flux de circulation dans l’entreprise dans son plan de déconfinement. Concrètement, cela pourra être matérialisé par un marquage au sol ou un plan de circulation dans l’entreprise. Vous devrez probablement toujours rentrer par le même accès et sortir par un autre, patienter à la fontaine à eau sur une croix marquée au sol ou encore faire la queue devant l’ascenseur pour vous rendre à votre étage.

Des open space et salles de réunion moins remplis

Respecter un nombre maximal de personnes simultanément admises dans un espace ouvert (le ministère du Travail parle de jauge) est le grand défi que doivent relever les entreprises. Adeptes des open space depuis plusieurs années pour gagner de l’espace, ces dernières vont devoir modifier l’agencement des bureaux et re-cloisonner quand cela est possible. Dorénavant, chaque salarié doit pouvoir bénéficier de 4m² sans contact. Cette surface minimale doit permettre à chaque travailleur de disposer d’un vide d’au moins 1 mètre autour de lui, et ce dans toutes les directions. Le ministère du Travail fournit aux employeurs une méthode de calcul des surfaces résiduelles (la surface effectivement disponible pour les occupants, déduction faite des parties occupées) et des jauges maximales de salariés dans ces espaces.

Concrètement, il est fort probable que les places soient dorénavant attitrées et que vous deviez laisser un bureau entre chaque collaborateur. Est-ce la mort annoncée du flex office ? Il est fort à parier.

Horaires décalées et télétravail pendant les mois à venir

La présence physique ponctuelle ou périodique des cadres, lorsqu’elle est nécessaire, doit être organisée de façon à être étalée pour limiter le nombre de salariés rejoignant simultanément l’entreprise. La pratique des horaires décalées est une option qui peut être mise en place. Elle aurait le double effet d’éviter l’engorgement dans les transports en commun et de respecter la distanciation sociale.

Le télétravail doit être mis en place chaque fois que possible et doit être le mode de travail privilégié dans l’entreprise.

Bon à savoir : lorsque les règles de distanciation physique ne sont pas compatibles avec l’exercice d’un métier ou si elles ne peuvent pas être mises en place dans l’entreprise, le recours au masque pour les salariés est obligatoire.  

Mathilde Hardy
Mathilde Hardy

Après l'obtention du diplôme d'avocat, je me suis tournée vers l’édition et la production de contenus print et web pour différents Médias. Je suis aujourd'hui en charge de la rubrique Conseils du site Cadremploi. À ce titre, je rédige des articles afin d'accompagner les candidats à l'embauche et leur permettre de décrocher l'emploi de leurs rêves. J'informe également les cadres sur tout ce qui touche de près ou de loin au monde du travail.

Vous aimerez aussi :