4 conseils pour réussir son entretien d'embauche en temps de Covid

Publié le 9 juin 2020 Mathilde Hardy

L’épidémie de Coronavirus aura laissé des séquelles, tant dans l’organisation du travail au sein des entreprises que dans le recrutement des cadres. Si vous avez décroché un entretien d’embauche, c’est une excellente nouvelle ! Il faut maintenant réussir à convaincre le recruteur que vous êtes LA bonne personne pour ce poste. Les codes qui étaient encore valables jusqu’au début de l’année 2020 ne le sont plus forcément post-confinement. Pour vous aider à décrocher l’emploi de vos rêves, nous vous donnons 4 conseils pour réussir votre entretien d’embauche en temps de Covid-19.
Entretien d'embauche et Covid
  1. Entretien d’embauche et Covid : comment s’y rendre ?
  2. Comment respecter les gestes barrières anti-Coronavirus tout en restant poli lors de l’entretien d’embauche ?
  3. Comment répondre aux questions liées à la crise du Coronavirus ?
  4. Quelles qualités vont être les plus recherchées lors des entretiens post-Covid ?

Entretien d’embauche et Covid : comment s’y rendre ?

L’épidémie de Coronavirus a rebattu les cartes du format des entretiens d’embauche. Si le présentiel était la règle avant le confinement annoncé le 17 mars 2020, il ne l’est plus forcément aujourd’hui. À tout le moins, lors des premiers entretiens où la visioconférence et le téléphone sont privilégiés pour des raisons de prévention. Qu’il soit physique ou à distance, votre interlocuteur ne manquera pas de vous informer des modalités de votre rencontre.

Dans la première hypothèse, l’entretien physique, veillez à étudier en amont du rendez-vous l’itinéraire que vous utiliserez pour vous y rendre. Si vous utilisez une voiture, renseignez-vous sur les places de parkings disponibles aux alentours. Si vous prenez les transports en commun, n’oubliez pas de glisser un masque et du gel hydroalcoolique dans votre sac. Faites-le la veille de votre entretien, pour ne pas les oublier. Prenez soin de vous présenter à l’accueil de l’entreprise ou du cabinet de recrutement, 15 minutes avant l’heure convenue. La ponctualité en temps de crise sanitaire ou non reste la même.

Dans la seconde hypothèse, l’entretien vidéo, vos outils et votre connexion internet doivent être opérationnels. Vérifiez vos équipements une heure avant l’entretien, cela vous laissera le temps de faire les derniers réglages et d’éviter les parasites sonores et visuels. Votre arrière-plan et vos vêtements doivent également être adaptés à un entretien d’embauche. Covid ou pas Covid, les règles n’ont pas changé.

Comment respecter les gestes barrières anti-Coronavirus tout en restant poli lors de l’entretien d’embauche ?

Les gestes barrières mises en place par les entreprises pour ses salariés sont également valables pour les visiteurs externes. Si vous passez un entretien d’embauche physique dans les locaux de l’entreprise, interrogez le recruteur sur les gestes barrières instaurés et les protocoles à respecter lors de votre arrivée dans les locaux. Il se peut, par exemple, que le port du masque soit obligatoire dans l’entreprise ou que l’entrée dans les locaux se fasse à un autre endroit pour respecter le sens de circulation. Pour éviter de perdre du temps le jour J, et d’arriver en retard face au recruteur, renseignez-vous en amont.

Une fois devant le recruteur, les règles de politesse en vigueur avant l’épidémie de Covid-19 ne sont plus d’actualité. Pour limiter les risques de transmission du virus, oubliez la traditionnelle poignée de main en début d’entretien d’embauche, mais aussi à la fin. Rassurez-vous, vous ne paraîtrez pas impoli. Un simple « bonjour Monsieur ou Madame X » de loin suffit.

Veillez à respecter la distanciation physique une fois que vous serez assis tous les deux. Si la chaise qui vous est réservée vous semble trop proche de votre interlocuteur, à moins d’1m50, demandez à la reculer un peu pour avoir une distance règlementaire.  

À la fin de l’entretien de recrutement, n’oubliez pas de vous désinfecter les mains avec le gel mis à votre disposition dans l’entreprise ou avec votre propre gel.

Notre conseil : si le port du masque est recommandé ou obligatoire pendant l’entretien d’embauche, entraînez-vous à parler avec. Il ne faut pas qu’il vous dérange ou qu’il contribue à perdre vos moyens le jour J.

Comment répondre aux questions liées à la crise du Coronavirus ?

Les questions liées au Covid et à la manière dont vous avez vécu cette période sont inévitables en entretien d’embauche. Ni vous ni le recruteur ne pourront faire abstraction du contexte sanitaire actuel. Autant donc vous y préparer dès maintenant pour faire la meilleure impression possible face au recruteur et décrocher l’emploi de vos rêves. Pour vous y aider, nous faisons pour vous un tour d’horizon des nouvelles questions que risquent de vous poser les recruteurs, en plus des questions des 20 questions les plus courantes :

Comment vivez-vous la situation actuelle ?

Exprimez votre ressenti au recruteur. Inutile de masquer vos émotions si vous avez été affecté par la crise du Covid. Vous pouvez le dire au recruteur. Le pire serait de paraître déconnecté de la réalité. Cette question peut servir au recruteur pour démarrer l’entretien. Nous vous conseillons de jouer la carte de la sincérité.

Comment avez-vous vécu la période de confinement ?

Le confinement a touché tout le monde et a représenté une situation nouvelle pour chacun. Ce qui est en revanche propre à chaque individu, c’est la manière dont il a été vécu. Très bien pour certain, horrible pour d’autres. Vous pouvez là également jouer la carte de la sincérité auprès du recruteur, le point important n’est pas là. Votre interlocuteur sera attentif à votre capacité de rebond et à votre adaptabilité à la situation. Ce sont deux qualités qui sont particulièrement prisées en temps de crises, sanitaire ou économiques.

Avez-vous réussi à vous organiser ? Comment s’est passée la répartition vie personnelle - vie professionnelle ?

Ces 2 questions viennent en complément de celle située juste au-dessus. Le recruteur, plus en détail, cherchera à comprendre les moyens que vous aurez mis en œuvre pour vous organiser au mieux et rester productif. Mettez en avant dans votre réponse les règles d’organisation que vous avez établi à la maison.

Êtes-vous à l’aise avec le télétravail ? Le télétravail est-il un frein pour vous ?

Popularisé avec l’ordonnance Macron de 2017, le télétravail a vécu son heure de gloire avec l’épidémie de Coronavirus. Il est apparu comme le mode principal de travail en France pendant plus de deux mois. Son fonctionnement a levé les derniers doutes que beaucoup d’entreprises pouvaient avoir quant à sa productivité. Du côté des entreprises, il permet également de réaliser des économies en diminuant les surfaces des locaux. Il y a de grande chance pour que sa mise en place perdure dans les prochains mois. Les recruteurs vont chercher à tester votre compatibilité avec cette forme d’exercice du travail. Ils vont partir en quête de profil autonome, capable de s’organiser à distance. Relisez l’offre d’emploi à laquelle vous postulez. Si le télétravail ou le travail en remote est proposé, vous devrez convaincre de votre compatibilité avec ces deux pratiques.

Si vous étiez en recherche d’emploi ou en chômage partiel, avez-vous acquis de nouvelles compétences sur votre temps libre ?

Que vous ayez bien ou mal vécu le confinement, le recruteur s’en moque un peu. Ce qu’il va chercher à déceler chez vous, c’est votre capacité de rebond et votre motivation. Vous aviez du temps, comment l’avez-vous mis à profit ? Formation certifiante, apprentissage d’une langue ou même entraînement intensif de Yoga, l’important est de démontrer que vous n’êtes pas du genre à végéter.

Maîtrisez-vous les différents outils de travail à distance ?

Vous êtes au fait des outils de communication et de travail à distance : c’est ce que cherche votre interlocuteur. Slack, Jira ou Zoom, ça vous parle ? Le retour à la norme et à un travail en présentiel à 100 % ça n’est pas pour tout de suite. Donc pour éviter de perdre du temps à former les nouvelles recrues, les entreprises vont chercher des candidats opérationnels. Si tous ces outils n’ont plus de secret pour vous, c’est parfait. À l’inverse, profitez du temps qui vous sépare de l’entretien pour les télécharger et les appréhender rapidement.

Quelles qualités vont être les plus recherchées lors des entretiens post-Covid ?

Qu’est-ce que le recruteur va chercher chez les candidats à l’embauche dans les différentes réponses aux questions posées ci-dessus ? À distance ou en face-à-face, les recruteurs vont chercher si vos savoir-faire et savoir-être sont en adéquation avec le poste et la culture de l’entreprise. En période de crise sanitaire liée à l’épidémie de Coronavirus, ce sont les soft skills qui vont sûrement faire la différence avec d’autres candidats. Les qualités principales attendues par les entreprises seront l’autonomie, la proactivité et l’organisation. Mais également, la réactivité et la résistance au stress, inévitable dans une situation économique difficile.

Notre conseil : préparez en amont les réponses à ces questions pour éviter de paniquer, de répondre à côté ou de ne rien répondre du tout le jour J.

Mathilde Hardy
Mathilde Hardy

Diplômée avocat, Mathilde Hardy est ensuite formée à l’édition et à la production de contenus print et web pour différents Médias. Elle rédige des articles pour Cadremploi afin d'accompagner les candidats à l'embauche et leur permettre de décrocher l'emploi de leurs rêves, mais informe aussi les cadres sur tout ce qui touche de près ou de loin au monde du travail.

Vous aimerez aussi :