Comment repostuler dans une entreprise après un entretien raté ?

Publié le 30 octobre 2020 Mathilde Palfroy

Vous rêviez de ce poste mais votre candidature n’a pas été retenue ? Pas de panique, il n’est pas impossible de repostuler dans une entreprise après un entretien raté, ou si votre profil avait été écarté. Soyez simplement patient et prenez le temps de préparer une nouvelle candidature, meilleure que la précédente. Montrez au recruteur que vous êtes toujours très motivé, mais aussi que vous avez su évoluer pour mieux coller à ses attentes. Comment repostuler dans une entreprise après un entretien raté ? Découvrez tous nos conseils dans cet article.
Comment repostuler dans une entreprise après un entretien raté ?

Ne vous précipitez pas pour repostuler dans l’entreprise

Si vous souhaitez repostuler dans une entreprise, même si vous êtes très motivé, ne vous précipitez pas. Attendre quelques mois vous permettra :

  • d’éviter que votre nouvelle candidature soit écartée parce que jugée insistante et/ou déjà considérée ;
  • de prendre du recul vis-à-vis du refus de votre candidature initiale ;
  • de consolider vos compétences et d’améliorer votre profil ;
  • que les choses évoluent au sein de l’entreprise visée (nouvelle politique de recrutement, ouverture de poste, changement de la personne chargée du recrutement, etc.).

Quel délai est-il préférable d’attendre ?

Vous avez tout intérêt à respecter un délai d’au moins 6 mois, et un délai de 8 à 10 mois semble raisonnable pour que votre seconde candidature ait des chances de trouver un nouvel écho.

Y-a-il des cas où ce délai peut être raccourci ?

Efforcez-vous de vous y tenir, sauf en cas de circonstances particulièrement favorables justifiant de repostuler rapidement : recrutement urgent, ouverture d’un poste en parfaite adéquation avec votre profil, etc.

Notre conseil : préparez votre seconde candidature en avance, et tenez-vous informé de l’actualité de l’entreprise. Vous pouvez par exemple vous créer une alerte pour être averti de toutes les offres d’emploi émises. Ainsi, au cas où une opportunité se présenterait, vous pourrez vous proposer sans tarder.

Identifiez les failles de votre candidature avant de candidater à nouveau

Avant de préparer une nouvelle candidature pour repostuler, il est essentiel d’analyser la candidature qui n’a pas abouti. C’est seulement si vous comprenez pourquoi l’employeur n’avait pas donné suite que vous pouvez améliorer votre profil et mieux coller aux attentes de l’entreprise.

Revenez attentivement sur les détails de votre première candidature et pointez ce qui a freiné votre embauche :

  • Si vous n’aviez reçu aucune nouvelle, ou si vous avez été éconduit sans être reçu en entretien, c’est que votre profil ne correspondait pas aux besoins de l’entreprise et/ou que la qualité de votre candidature n’était pas suffisante. Identifiez pour quelles raisons : relisez l’annonce, refaites le point sur vos compétences : répondiez-vous réellement aux attentes ? Même si vous pensez que votre profil était adapté, cherchez à comprendre pourquoi celui-ci a été écarté au profit de ceux d’autres candidats.

Exemples : manque d’expérience, compétences insuffisantes, profil non adapté au poste, CV mal agencé, lettre de motivation trop molle ou non convaincante, etc.

  • Si vous avez été reçu en entretien, c’est au contraire que vous aviez certaines chances de voir votre première candidature aboutir. Il se peut que vous ayez raté l’entretien, que vous n’ayez pas fait bonne impression. Ou alors, si l’entretien s’est bien passé, le candidat retenu à votre place disposait probablement de meilleurs atouts professionnels…  Même si vous n’avez eu aucun feedback, mettez-vous à la place du recruteur ou de l’entreprise, et trouvez les raisons pour lesquelles votre candidature a été écartée.

Exemples : soft skills manquantes ou éloignées de la culture de l’entreprise, mauvais relationnel avec la personne chargée du recrutement, entretien mitigé (vous avez trop ou pas assez parlé, vous ne vous êtes pas senti bien), etc.

Bon à savoir : si vous ne comprenez pas du tout pourquoi votre candidature n’a pas été retenue, sachez qu’il est possible de relancer un recruteur après un refus pour essayer d’obtenir quelques informations.

Améliorez votre CV

Réfléchissez à la manière de combler, de consolider ou d’améliorer votre CV (découvrez dans notre article Comment faire un cv moderne et efficace).

Si certaines compétences vous ont fait défaut, vous devez les acquérir avant de proposer une seconde candidature. Regardez si vous pouvez progresser dans le cadre de votre poste actuel, et renseignez-vous sur les formations existantes.

Améliorez vos savoir-faire

S’il vous manque une compétence technique importante et si vous n’avez pas la possibilité de vous former à votre poste, apprenez par vous-même quelques notions de base, par exemple en suivant une formation gratuite en ligne. Si vous êtes en début de carrière, vous pouvez effectuer un stage de transition. Fixez-vous comme objectif de compléter votre CV, ne serait-ce que partiellement.

Améliorez vos savoir-être

S’agissant des soft skills, il est plus délicat de se former, mais peut-être pouvez-vous mieux mettre en valeur vos qualités au travail que vous ne l’aviez fait dans votre première candidature ?

Bon à savoir : pour vous aider, vous pouvez passer un test de personnalité en ligne et choisir parmi vos qualités celles qui vous semblent le mieux correspondre aux besoins ou à la personnalité de l’entreprise.

Notre conseil : si vous aviez été reçu en entretien, tenez compte des commentaires que le recruteur vous a adressés pour améliorer votre CV. Si vos compétences ne sont pas en cause, profitez quand même de cette seconde candidature pour lui redonner un petit coup de brosse. Un CV élégant et bien conçu est toujours un plus apprécié.

Rédigez une nouvelle lettre de motivation

Pour rédiger une lettre de motivation pour repostuler dans une entreprise, visez une lettre de motivation simple, rapide et efficace. C’est la seconde fois que vous proposez votre candidature, alors inutile de vous étaler et de vous présenter longuement.

Voici quelques conseils :

  • Allez directement aux propos les plus significatifs et insistez sur les points essentiels, à savoir l’intérêt que vous portez à l’entreprise et l’évolution de votre profil.
  • Montrez que vous avez compris ce dont l’entreprise avait besoin lors de votre candidature initiale, et expliquez comment vous pouvez aujourd’hui y répondre.
  • Surtout, vérifiez très attentivement la fluidité de vos propos, votre orthographe, et la présentation de votre lettre. Pour une seconde candidature, la lettre de motivation doit être aussi parfaite que possible.

Notre conseil : si vous avez la possibilité de personnaliser votre courrier, profitez-en. Il peut s’agir de s’adresser directement au destinataire, s’il vous avait reçu en entretien, ou de mentionner les retours du recruteur de l’époque dont vous aviez pu bénéficier après votre première candidature.

Présentez différemment votre candidature avant de repostuler

Toute candidature est bien à préparer soigneusement, qu’il s’agisse du fond ou de la forme, mais c’est encore plus vrai pour repostuler. Vous devez parvenir à améliorer aussi la présentation de votre nouvelle candidature, car si votre première candidature a été conservée, et si le recruteur a la curiosité d’aller la consulter, mieux vaut que la comparaison soit saisissante.

Exemples : vous pouvez opter pour une présentation plus dynamique, par exemple en réalisant un CV tendance si ce n’était pas le cas du premier CV soumis.

Par ailleurs, vous pouvez aussi essayer d’attirer l’attention et de vous faire remarquer dans la manière de remettre de ou présenter votre seconde candidature.

Exemples : rédaction d’une lettre de motivation manuscrite, envoi d’une candidature par voie postale et par email, réalisation d’un CV accessible en ligne, ajout d’une lettre de recommandation, etc.

Mathilde Palfroy
Mathilde Palfroy

Éditrice et rédactrice juridique, Mathilde Palfroy s’intéresse à tous les sujets pratiques du quotidien. Elle rédige pour Cadremploi des articles sur des thématiques liées à l’emploi et à la carrière. En plus de ses collaborations avec différents éditeurs spécialisés, elle assure également le suivi d’ouvrages de littérature générale aux éditions de la Rémanence dont elle est la fondatrice.

Vous aimerez aussi :