3 conseils pour bien préparer un entretien téléphonique

Séverine Dégallaix

Dans un processus de recrutement, après l’envoi du CV mais avant l’entretien physique, vous passerez difficilement à côté d’un entretien téléphonique. Et mieux vaut être préparé, car l’exercice peut s’avérer périlleux. Alors, pour faire une excellente première impression auprès du recruteur, découvrez nos 3 conseils pour bien préparer un entretien téléphonique.
3 conseils pour bien préparer un entretien téléphonique

Comprendre l'objectif de l’entretien téléphonique pour mieux le préparer

L’entretien téléphonique sert plusieurs objectifs, avantageux à la fois pour le recruteur et pour le candidat. Les avoir en tête vous permet de mieux cerner les attentes de votre interlocuteur et donc de mieux vous préparer. 

Faire un premier tri dans les candidatures envoyées

Au téléphone, la première étape de l’entretien permet au recruteur de vérifier que votre candidature vaut la peine d’être creusée davantage. C’est donc un gain de temps pour lui, mais aussi pour vous car cela vous évite d’avoir à préparer pour rien un entretien physique ou par visioconférence.  

Attendez-vous à des questions très pratiques, comme votre mobilité ou vos prétentions salariales. Si vous ne vous situez pas dans la fourchette de salaire proposée ou si vous ne souhaitez pas faire de déplacements professionnels, inutiles de poursuivre le process de recrutement. Le pré-entretien téléphonique fait en quelque sorte office de premier filtre.   

Notre conseil : avant de décrocher, révisez bien vos réponses à ces sujets purement matériels. 

Avoir un aperçu de votre professionnalisme

On dit souvent que la première impression est toujours la bonne. Les premières minutes de l’entretien téléphonique peuvent donc être décisives pour vous.  

En ligne, préparez-vous à ce que le recruteur cherche à vérifier que vous parliez correctement, sans fautes d’orthographe. 

Il s’assurera probablement aussi de votre motivation, et que vous possédez les compétences essentielles pour le poste à pourvoir.  

Il est donc fondamental de préparer votre entretien téléphonique afin que le recruteur ait envie de vous rencontrer car vous êtes LA bonne personne. Vous devez adopter un ton convaincant, et croire en ce que vous racontez. 

Notre conseil : pensez à vous isoler et à vous assurer qu’aucun bruit de fond ne viendra perturber la conversation. 

Identifier les questions du recruteur pour préparer un entretien téléphonique

Pour bien préparer un entretien téléphonique, mieux vaut connaître les questions auxquelles vous pouvez être confronté. Vous pourrez ainsi anticiper vos réponses, et évitez l’impair si vous êtes de nature stressée. 

La plupart des questions de l’entretien téléphonique se rapprochent de ce que le recruteur peut vous demander en face-à-face. À la différence près qu’au téléphone, elles seront moins approfondies (pour en savoir plus, vous pouvez lire Les 20 questions les plus courantes pour préparer son entretien d'embauche). 

Tour d’horizon des principales questions à préparer pour un entretien téléphonique.  

Qu’est-ce qui vous a intéressé dans le poste/l’entreprise ?

Il est conseillé d’avoir l’annonce sous les yeux, ainsi que la lettre de motivation envoyée avec votre candidature, afin d’apporter une réponse personnalisée.  

Pourquoi pensez-vous correspondre à ce que nous recherchons ?

Vous allez devoir lister vos compétences techniques et vos soft skills. Là encore, en les adaptant en fonction de ce qui était demandé dans l’offre d’emploi. 

Quelles sont vos prétentions salariales ?

Optez pour une fourchette plutôt qu’un chiffre fixe (V. comment répondre à la question sur vos prétentions salariales). 

Êtes-vous mobile ?

Cette question vous sera posée surtout pour un poste qui appelle des déplacements professionnels. Si vous ne l’êtes pas, inutile de mentir : le recruteur s’en apercevra vite.  

Pourquoi cherchez-vous à quitter votre poste actuel ?

Surtout, ne dénigrez pas votre employeur actuel. Citez plutôt, par exemple, l’envie de relever de nouveaux défis, d’évoluer, etc. 

Comment réagiriez-vous si… ?

L’entretien téléphonique peut être l’occasion d’une première mise en situation. Prenez le temps de la réflexion et restez dans un état d’esprit professionnel. 

À partir de quand seriez-vous disponible ?

Si vous êtes en poste, pensez au préavis en cas de démission. Si vous êtes cadre, dans la majorité des cas, il est de 3 mois. Il peut toutefois être négocié à la baisse avec votre employeur actuel. 

Avez-vous des questions ?

Lorsque vous préparerez votre entretien téléphonique, listez une série de questions à poser au recruteur : sur l’entreprise, le poste à pourvoir, l’équipe dans laquelle vous serez…

Travailler sa prise de parole téléphonique

Comment répondre au téléphone pour un entretien d’embauche ? Il existe deux possibilités : le recruteur vous prévient de son appel ou il le fait par surprise. Votre style de réponse et l’intensité de votre préparation dépendent de l’option choisie par votre interlocuteur. 

Le recruteur vous prévient de son appel et vous fixe la date de l’entretien téléphonique

Dans cette hypothèse, vous êtes chanceux ! Pourquoi ? Car vous avez le temps d’anticiper votre intervention.  

Voici quelques conseils pour préparer au mieux l’entretien téléphonique : 

  • Travaillez les réponses aux éventuelles questions du recruteur. Il va être concentré à 100 % sur votre voix. Il retiendra donc bien mieux les éléments que vous lui exposerez.
  • Ne vous contentez pas de relire votre CV, mais soulignez-lui les éléments les plus pertinents qui feront mouche.
  • Soyez prêt en avance. Un quart d’heure avant l’heure convenue, vérifiez que vous avez de la batterie sur votre téléphone, hydratez-vous, aérez la pièce… Autant de petites astuces qui vous permettront d’être à l’aise le moment venu.
  • Prévoyez de quoi noter. Stylo, carnet, mais également préparez votre CV sous les yeux. L’avantage de préparer un entretien par téléphone est que le recruteur ne vous voit pas. Vous pouvez donc avoir sous les yeux tous les documents que vous voulez.
  • Installez-vous confortablement à une table ou un bureau. La durée de l’entretien d’embauche téléphonique peut varier entre 30 minutes et une heure.
  • Ne décrochez pas trop vite, sans non plus faire attendre votre interlocuteur au point qu’il pense que vous n’allez pas répondre.
  • Répondez de manière simple, avec un « Allô » suivi de votre nom, afin que le recruteur sache qu’il a bien réussi à joindre la bonne personne.
  • Souriez ! Cela s’entend dans la voix et transmettra votre enthousiasme pour le poste.  

Le recruteur vous appelle par surprise

Cette seconde option est plus délicate. Le recruteur vous appelle par surprise et vous demande si vous avez quelques minutes à lui consacrer là, tout de suite.  

C’est une technique qui peut notamment être utilisée pour évaluer votre réactivité et votre gestion du stress. 

Voici quelques conseils pour préparer au mieux votre entretien téléphonique :

  • Si vous recevez un appel d’un numéro inconnu ou masqué, décrochez de manière professionnelle. Pas de « Ouais, c’est qui ? », mais un « Oui, allô ? » sur un ton calme et ouvert.
  • Si vous n’êtes pas dans une situation idéale, ne répondez pas. Si par exemple vous êtes en train de faire vos courses ou que vous venez de vous réveiller, mieux vaut laissez l’interlocuteur tomber sur votre messagerie et le rappeler dans de meilleures conditions.
  • Ayez un message de répondeur « classique », rien d’humoristique. Soit l’option automatique de votre opérateur, soit un simple « Bonjour, vous êtes bien sur la messagerie de Prénom Nom, je ne suis pas disponible pour le moment, mais si vous me laissez vos coordonnées, je vous rappellerai dès que possible ».

Un dernier conseil : soignez la fin de l’entretien téléphonique. Vos derniers mots sont ceux qui resteront dans la mémoire de votre interlocuteur. Ne vous relâchez pas en fin de discussion. 

Séverine Dégallaix
Séverine Dégallaix

Diplômée en presse écrite, Séverine Dégallaix travaille depuis plus de dix ans sur des sujets concernant la recherche d’emploi et la gestion de carrière. A travers des interviews d’employeurs et de spécialistes du marché du travail ainsi que des années de recherches, elle a développé une expertise qui lui permet d’apporter des réponses actuelles aux problématiques rencontrées par les salariés et candidats de tous secteurs.

Vous aimerez aussi :