Commercial itinérant

Cadremploi

Parfois appelé VRP, le commercial itinérant participe au développement de l’activité et du chiffre d’affaires de son entreprise. Il se charge de gérer son portefeuille client, de prospecter et de présenter un produit ou un service. La fiche métier de commercial itinérant vous permet d’obtenir des renseignements précis sur cette profession. Cela vaut aussi bien pour la rémunération que pour les missions, sans oublier les diplômes recherchés.
Commercial itinérant

En quoi consiste le métier de commercial itinérant ?

Qu’est-ce qu’un commercial itinérant ?

La définition du commercial itinérant met en avant la mobilité qu’implique un tel poste. Comme sa dénomination l’indique, il est amené à se déplacer fréquemment, voire quotidiennement. Il doit élargir l’influence géographique de son employeur, et développer une relation de proximité avec les clients et prospects.

En respectant la stratégie commerciale de l’entreprise, le commercial itinérant doit remplir des objectifs afin de contribuer à la croissance du chiffre d’affaires. La profession présente des disparités avec un technico-commercial itinérant. En effet, ce dernier s’adapte aux besoins des clients et appuie son argumentaire sur les aspects techniques. Le commercial met en avant des qualités, mais ne les rapproche pas forcément d’un manque ou d’une nécessité de sa cible.

Que fait un commercial itinérant au quotidien ?

La fiche de poste d’un commercial itinérant définit autant les profils recherchés que les responsabilités et missions du travail. Parmi ces dernières, on peut évoquer les tâches suivantes :

  • la gestion de son portefeuille client ;
  • le démarchage auprès de prospects ;
  • la présentation des produits et des services ;
  • l’organisation des déplacements et des rendez-vous au quotidien ;
  • la prise en charge des litiges commerciaux ;
  • la participation aux événements professionnels…

Le commercial itinérant a la possibilité de travailler dans de nombreux domaines d’activité, du secteur financier aux productions industrielles. Il rend compte de ses résultats auprès du directeur commercial. Son travail l’amène à collaborer avec les équipes du service production et les commerciaux sédentaires. Leurs échanges permettent de distinguer les marchés porteurs et les pistes de promotion dédiés aux produits ou services.

Quel est le salaire d’un(e) commercial itinérant en 2021 ?

Qu’il s’agisse de la grille de salaire d’un technico-commercial itinérant ou d’un VRP, la rémunération se compose d’une part fixe et de primes qui varient selon les résultats. Ces dernières représentent environ 30 % de sa rémunération. En ce qui concerne le salaire de base, un commercial itinérant gagne entre 2 000 € et 5 000 € brut par mois. En début de carrière, les prétentions salariales se situent à environ 24 000 € brut par an. Pour un commercial itinérant confirmé, il est possible de toucher jusqu’à 60 000 € brut par an.

Comment devenir commercial itinérant ?

Quelles sont les compétences à avoir pour être commercial itinérant ?

Afin de vous montrer performant dans votre travail et de vous démarquer lors de votre recherche d’emploi, vous devez connaître les compétences et qualités spécifiques d’un commercial itinérant. En raison d’un contact permanent avec les clients et prospects, le sens du relationnel et l’écoute demeurent indispensables. Il est également nécessaire de posséder des aptitudes à la négociation, et de connaître les produits ou services à vendre.

Le métier de commercial itinérant implique une grande disponibilité, et la capacité de se déplacer avec une voiture de fonction ou son véhicule personnel. Le sens de l’organisation est un atout supplémentaire pour gérer au mieux son planning. En complément des techniques commerciales, des notions en gestion financière et en analyse documentaire sont appréciées. Les recruteurs peuvent exiger la maîtrise d’une ou de plusieurs langues étrangères, suivant l’activité et la zone d’influence de l’entreprise.

Peut-on devenir commercial itinérant sans diplôme ?

En théorie, le poste de commercial itinérant est accessible sans diplôme si l’on justifie d’une solide expérience professionnelle. Toutefois, les recruteurs tendent à demander une formation minimale de type CAP/BEP ou bac.

Quelles études ou formations pour être commercial itinérant ?

Pour devenir commercial itinérant, il est recommandé de suivre une formation professionnelle. Un CAP vente ou un BEP vente action marchande constituent d’excellentes entrées en matière. Après l’obtention d’un Bac pro dans le secteur du commerce, l’étudiant peut se tourner vers ces diplômes :

  • BUT techniques de commercialisation - ancien DUT TC ;
  • BTS Management commercial opérationnel - ancien BTS management des unités commerciales ;
  • BTS Négociation et digitalisation de la relation client (NDRC) - ancien BTS négociation relation client ;
  • Licence gestion commerce, vente et marketing ;
  • Master gestion commerciale…

Des études supérieures permettent de se distinguer d’autres candidats et d’envisager plusieurs projets de carrière.

Quelles sont les évolutions professionnelles d’un(e) commercial itinérant ?

Selon ses qualifications et son expérience professionnelle, le commercial itinérant peut prétendre à d’autres fonctions au cours de sa carrière :

  • conseiller commercial itinérant ;
  • responsable de magasin ;
  • directeur commercial ;
  • chef de secteur ;
  • responsable du service marketing ;
  • chef des ventes.
Cadremploi
Cadremploi

Vous aimerez aussi :