Tout savoir sur le contrôleur de gestion : études, missions et salaires

L'équipe de Cadremploi

Le contrôleur de gestion est chargé de la supervision budgétaire d’une structure professionnelle. Il s’assure de l’équilibre des comptes et d’une santé financière saine. Son poste et ses responsabilités visent aussi à trouver des solutions d’optimisation afin de réduire les coûts de fonctionnement en interne. Il possède donc un rôle clé au sein de l’entreprise. Consultez les différentes informations propres à ce métier, dont le cadre de travail, la formation de contrôleur de gestion, les missions principales, ainsi que les possibilités d’évolution en cours de carrière.
Tout savoir sur le contrôleur de gestion : études, missions et salaires

En quoi consiste le métier de contrôleur de gestion ?

Le métier de contrôleur de gestion

Le contrôleur ou la contrôleuse de gestion effectue plusieurs opérations de vérification sur la base des données budgétaires et des résultats de l’année fiscale. Il rend compte de son travail auprès de son supérieur hiérarchique direct, voire de son employeur. Il peut ainsi confirmer l’atteinte des objectifs de l’exercice ou non. Les résultats du contrôleur de gestion peuvent être supérieurs ou inférieurs aux prévisions initiales. On distingue plusieurs indicateurs viables, comme l’activité commerciale, le rendement de la production, l’état des stocks ou même d’éventuels retours sur investissement.

Pour le travail du contrôleur, les tableaux de bord, les graphiques et les statistiques constituent des supports essentiels. Il est en mesure de consulter les différents flux budgétaires au sein d’une structure et, au besoin, de procéder à des ajustements. Le contrôle de gestion en entreprise passe également par une analyse rigoureuse et détaillée des systèmes d’information, ainsi que des données à sa disposition. Ces dernières peuvent porter sur la trésorerie ou la comptabilité. En complément de ses fonctions principales, on peut lui confier des tâches administratives ou d’autres dédiées à la gestion du personnel.


Quelles sont les missions d’un contrôleur de gestion au quotidien ?

Le contrôle de l’activité des entreprises ou d’autres structures comprend de nombreuses missions. Parmi celles-ci figurent les tâches suivantes :

- Mettre en place et exploiter les outils de gestion et de contrôle.

- Réaliser des prévisions budgétaires ciblées ou globales.

- Avancer des solutions d’optimisation pour rationaliser les dépenses en interne.

- Établir les rapports d’activité…

Si la comptabilité et la finance restent les principaux domaines d’expertise du contrôleur de gestion, il peut aussi posséder des connaissances dans des secteurs différents. Par exemple, en matière de ressources humaines, de déclarations sociales et de démarches administratives courantes.

Quel est l’environnement de travail d’un contrôleur de gestion ?

Le métier de contrôleur de gestion peut s’exercer dans différents cadres professionnels. En règle générale, il officie au sein d’une entreprise, notamment dans un service de comptabilité et gestion. Il peut s’agir d’une PME comme d’un grand compte. Parmi les autres environnements où il a la possibilité de travailler, on peut évoquer les cabinets de conseil opérationnel, d’assistance et de pilotage de la trésorerie.

Quels sont les avantages et inconvénients d’être contrôleur de gestion ?

Les contrôleurs de gestion travaillent dans un secteur particulièrement dynamique. Les missions confiées sont diversifiées, tandis que la stimulation intellectuelle demeure constante dans leur quotidien. Par ailleurs, ils sont amenés à collaborer avec de nombreux interlocuteurs. En fonction de la localisation des entreprises, ils peuvent officier en France comme à l’étranger. Cependant, on peut avancer des déplacements récurrents, voire constants. Parmi les autres défis propres à un emploi de contrôleur de gestion, il convient aussi d’évoquer les imprévus dus au contexte financier.

Comment devenir contrôleur de gestion ?

Quelles études et formations pour devenir contrôleur de gestion ?

Pour devenir contrôleur ou contrôleuse de gestion en entreprise, il est recommandé de privilégier un diplôme de comptabilité ou de gestion. C’est le cas, par exemple, du DUT ou du BUT gestion des entreprises et des administrations, après avoir obtenu le niveau bac. Un bachelor en comptabilité ou en management est aussi envisageable. Dans le domaine des études supérieures, on peut s’attarder sur :

- la licence professionnelle en contrôle de gestion ;

- le master en comptabilité, contrôle et audit ;

- le diplôme supérieur de comptabilité et de gestion.

Avec un profil bac+8, le diplôme d’expertise-comptable permet également d’exercer cette profession. Le fait d’intégrer une école de gestion constitue un élément différenciant pour de futures candidatures dans les métiers de la finance et de la comptabilité.

Quelles sont les qualités et compétences nécessaires ?


En parallèle des diplômes, les compétences et les qualités présentent aussi une grande importance pour ce métier. Parmi les domaines d’expertise, le contrôleur de gestion doit avoir d’excellentes bases en comptabilité, management et gestion entrepreneuriale. La maîtrise d’une langue étrangère et l’emploi d’outils sont également à prendre en considération. En ce qui concerne les qualités essentielles à l’exercice de la profession, on retrouve :

- un bon esprit de synthèse et d’analyse ;

- une aisance relationnelle et de la diplomatie ;

- une grande rigueur dans l’accomplissement de ses missions.

Le salaire et les évolutions de carrière d’un contrôleur de gestion

Quel est le salaire d’un contrôleur de gestion ?

Au cours de sa carrière, le contrôleur de gestion voit sa rémunération évoluer. Tout dépend de son expérience professionnelle. Sur la base d’un salaire annuel, vous trouverez ci-dessous les estimations brutes et nettes :

- contrôleur de gestion junior (moins de 3 ans d’exercice) : 30 000 euros brut, soit 24 000 euros net par an. Le salaire net mensuel équivalent est d’environ 2 000 euros ;

- contrôleur de gestion confirmé (3 à 6 ans d’exercice) : 42 000 euros brut, soit 33 000 euros net apr an. Cela correspond à environ 2 750 euros net par mois ;

- contrôleur de gestion sénior (au minimum, 8 ans d’exercice) : 54 000 euros brut, soit 42 000 euros net par an. L’équivalant est d’environ 3 500 euros net par mois.


Quelle carrière et quelles perspectives d’évolution ?

Au cours de sa carrière professionnelle, le contrôleur de gestion peut prétendre à un poste de direction dans son domaine de prédilection. Par exemple, directeur du service administratif. Il a aussi la possibilité d’envisager des fonctions de responsable financier, d’encadrer une équipe ou de créer sa propre société.


Quel est l’état du marché de l’emploi pour un contrôleur de gestion ?

Sur le marché de l’emploi, les métiers de la comptabilité et de la finance demeurent recherchés pour leur expertise. Cela vaut également pour les contrôleurs de gestion dont les recrutements peuvent se faire dans les groupes industriels, les grandes entreprises, les PME, les établissements bancaires ou encore les organismes d’assurance. La fonction publique propose aussi des offres d’emploi, sous une forme contractuelle ou pour les titulaires d’un concours.

L'équipe de Cadremploi
L'équipe de Cadremploi

Votre jobboard est aussi un média. Toute une équipe de journalistes, rédacteurs, community manager, vidéastes et infographistes s'activent en coulisses pour vous proposer des contenus inédits. Vous informer sur le marché de l'emploi, interviewer les meilleurs experts et vous conseiller pour vous lancer, on adore... Bienvenue dans la job zone !

Vous aimerez aussi :