Le gestionnaire de paie

Cadremploi

Le gestionnaire de paie est responsable de la rémunération du personnel et des services afférents, comme les déclarations sociales. Cette fiche métier gestionnaire de paie vous permet de connaître toutes les caractéristiques de la profession ; des perspectives de carrière au salaire escompté, sans oublier les qualités requises pour décrocher un emploi.
Le gestionnaire de paie

En quoi consiste le métier de gestionnaire de paie ?

Qu’est-ce qu’un gestionnaire de paie ?

Comme sa dénomination l’indique, le gestionnaire de paie encadre la rémunération des employés au sein d’une entreprise. Cette responsabilité s’accompagne de tâches administratives et techniques spécifiques. Il a la possibilité de travailler dans une entreprise du secteur privé ou un organisme public. En raison de ses fonctions, il collabore étroitement avec les services des ressources humaines, la comptabilité et la trésorerie. Les compétences d’un gestionnaire de paie l’amènent à se montrer polyvalent dans son travail. Il peut faire office d’intermédiaire entre les différents acteurs de la structure professionnelle. Il est aussi un référent pour les employés qui souhaitent obtenir des renseignements.

Que fait un gestionnaire de paie au quotidien ?

Après avoir décroché le titre professionnel de gestionnaire de paie, il a en charge plusieurs missions. Celles-ci dépendent de la taille de l’entreprise et de son organisation interne. Parmi les tâches qui incombent au gestionnaire de paie, on retrouve :

  • La réalisation des bulletins de paie ;
  • L’organisation des congés payés ;
  • La gestion des déclarations sociales ;
  • Les traitements des informations propres aux salariés : arrêt de travail, évolution de carrière, congé maladie…

Le gestionnaire de paie collabore avec des organismes externes, comme les caisses de retraite et les établissements de type Pôle emploi ou Urssaf. En raison de ses compétences, il peut rédiger des accords d’entreprise et des conventions collectives concernant les règles de paie. Il travaille régulièrement avec les comptables et responsables des ressources humaines.

Quel est le salaire d’un gestionnaire de paie en 2021 ?

Un gestionnaire de paie gagne entre 2 000 € et 2 800 € brut par mois. Ces estimations sont susceptibles de varier en fonction de ses attributions et de son expérience dans le métier. Le salaire d’un gestionnaire de paie débutant avoisine les 24 000 € brut par an. Pour un gestionnaire de paie confirmé, le salaire moyen brut annuel est d’environ 33 000 €.

Comment devenir gestionnaire de paie ?

Quelles sont les compétences à avoir pour être gestionnaire de paie ?

Vous souhaitez devenir gestionnaire de paie ? Vérifiez que vous disposez des compétences et des qualités requises pour exercer cette profession. Le gestionnaire de paie doit avant tout se montrer rigoureux et précis dans son travail. Il possède des connaissances sociales et juridiques qu’il révise régulièrement suivant l’évolution de la législation. Réactif et disponible, il fait preuve d’adaptabilité selon les demandes de ses supérieurs hiérarchiques. Il est amené à respecter les règles de confidentialité propres à l’entreprise et aux profils des salariés. Il doit maîtriser l’outil informatique, en particulier les logiciels de paie et les softwares de statistiques. Dans l’idéal, il parle une langue étrangère.

Peut-on devenir gestionnaire de paie sans diplôme ?

Il est possible de se lancer dans une carrière de gestionnaire de paie sans diplôme. Si ce dernier constitue un critère apprécié par les recruteurs, la profession nécessite toutefois une formation spécifique pour obtenir le titre professionnel de gestionnaire de paie. Elle dure entre 6 et 10 mois et est l’équivalent d’un bac+2.

Quelles études ou formations pour être gestionnaire de paie ?

Différentes études et formations de gestionnaire de paie permettent d’accéder à ce métier. Le candidat a la possibilité de suivre un parcours professionnel ou de se lancer dans des études supérieures (universités ou grandes écoles) :

  • Un BTS avec une spécialité : comptabilité et gestion, BTS gestion de la PME, support de l’action managériale ;
  • Un titre professionnel de gestionnaire de paie ;
  • Une licence professionnelle métiers de la gestion et de la comptabilité ou gestion des ressources humaines ;
  • Un BUT en gestion administrative et commerciale.

Selon le parcours choisi, le salaire d’un gestionnaire de paie est sensiblement différent en considérant ses compétences et responsabilités.

Quelles sont les évolutions professionnelles d’un gestionnaire de paie ?

Grâce à ses connaissances, le gestionnaire de paie peut prétendre à d’autres fonctions. Il peut également faire évoluer sa carrière sur les métiers suivants :

  • Directeur de la paie ;
  • Comptable ;
  • Responsable des ressources humaines ;
  • Directeur financier ;
  • Assistant de direction…
Cadremploi
Cadremploi

Vous aimerez aussi :