1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Fiches Métiers >
  4. Spécialiste en géodata

Spécialiste en géodata

specialiste-en-geodata

Aur

Les cartes et les chiffres : voilà les deux passions du géomaticien, un métier en plein boom. Ce spécialiste en géodata est notamment à l'origine des fameux portails Google Maps et Google Earth.

À la croisée de la géographie et de l'informatique, se trouve le géomaticien. Ce spécialiste de la géomatique, une discipline encore récente, est chargé de rassembler, analyser et effectuer la mise à jour de données à références spatiales, utilisées par des secteurs comme l'urbanisme, l'environnement, le transport et le géomarketing.

 

Créer des cartes intelligentes

Selon sa spécialité (topographie, cartographie, intégration de données), le géomaticien a pour mission de constituer des bases de données associant des images aériennes et satellites, du texte et des statistiques. En exploitant ces données, il réalise, par exemple, des cartes thématiques, dites « intelligentes ». Sans le savoir, nous utilisons le fruit de son travail au quotidien. « Google Maps, Google Earth, Geoportail et Virtual Earth sont les exemples de géomatique les plus connus », explique Victor Sinceac, expert en intégration des données de système d'information géographique (SIG).

Avec l'avènement de l'informatique, il va sans dire que le traitement de l'information géographique a été complètement bouleversé. « Une carte ne se limite plus à un trait sur un papier ! On y ajoute des images, des données, des liens web. » Désormais, chaque information géographique sur une carte numérique est traduite sous formes de points ou de lignes auxquels sont rattachées des bases de données descriptives. Le géomaticien utilise également ces données SIG afin de simuler des évolutions urbaines et des risques naturels, ou encore pour planifier les meilleurs itinéraires pour la navigation routière ou pour les sites de transport comme la SNCF ou la RATP.

 

Un métier d'avenir

La majorité des géomaticiens travaillent dans le secteur public, notamment dans les collectivités territoriales, les services de l'Etat, l'Institut Géographique National (IGN), Météo-France, l'Office National des Forêts et le CNRS. Actuellement, on dénombre environ 15 000 professionnels de la géomatique en France, selon l'Afigéo, Association française pour l'information géographique. Un nombre qui devrait exploser ces prochaines années car « les données à exploiter sont de plus en plus nombreuses et le métier est en perpétuelle évolution », précise Victor Sinceac.

 

Pour faire partie de ces prochaines recrues, mieux vaut avoir un bon sens de l'analyse, connaître les règles de représentation cartographique et posséder d'excellentes connaissances en conception et en structuration de bases de données géographiques. Néanmoins, si les formations universitaires sont de plus en plus nombreuses, beaucoup de géomaticiens se spécialisent encore sur le tas.

 

Salaire

En début de carrière, le salaire moyen d'un géomaticien oscille entre 1 300 et 2 500 euros brut par mois, selon qu'il travaille dans le secteur public ou privé. Le salaire d'un expérimenté peut aller jusqu'à 3 000 euros brut.

 

Formation

Un géomaticien est souvent titulaire d'un BTS géomètre topographe, d'une Licence professionnelle des Systèmes d'information géographique (SIG), d'une Licence de Géomatique ou d'un diplôme d'ingénieur. L'école de l'IGN propose notamment ces formations.

 

Evolution professionnelle

Des évolutions sont notamment possibles vers le poste de chef de projet SIG, chargé de former les utilisateurs de ces données.

Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte