Trésorier

Cadremploi

Le trésorier gère les flux monétaires au sein d’une structure professionnelle. Il veille à la stabilité financière ; des emprunts bancaires jusqu’aux investissements. Quelles sont les missions d’un trésorier ? Vers quelles études se tourner pour en faire son métier ? Découvrez de nombreux renseignements pratiques, notamment les compétences recherchées, les pistes d’évolutions professionnelles, sans oublier les prétentions salariales.
Trésorier

En quoi consiste le métier de trésorier ?

Qu’est-ce qu’un trésorier ?

Au sein d’un établissement professionnel (entreprise privée ou organisme public), le trésorier manipule les flux monétaires. Il est responsable de la répartition et de la distribution des liquidités. Cela concerne aussi bien le paiement des prestataires, la rémunération des salariés ou encore la gestion des emprunts et des investissements. Il doit veiller à la stabilité et la rentabilité des finances qu’on lui confie.

La fonction n’est pas à confondre avec le comptable. Ce dernier s’occupe de l’aspect technique lié à l’argent, à sa traçabilité. On le sollicite pour les enregistrements d’opérations et les déclarations associées. Le trésorier, lui, a la charge des fonds. Il mène et valide les transactions, ainsi que les flux de dépenses et de recettes.

Que fait un(e) trésorier(ère) au quotidien ?

Les missions d’un trésorier se focalisent essentiellement sur la finance. Toutefois, elles révèlent une grande diversité pour encadrer au mieux les flux de rentrées et de sorties d’argent :

  • le contrôle des dépenses et des recettes ;
  • la tenue des registres des mouvements financiers ;
  • la gestion des liquidités pour veiller aux remboursements des emprunts et à la rentabilité des investissements ;
  • l’étude des risques liés aux perspectives de placement.

Il est également le garant de la sécurité pour chaque transaction. Pour son employeur, le trésorier demeure le principal interlocuteur des établissements bancaires. Son travail l’amène à collaborer avec le directeur financier, le chef comptable, ainsi que les équipes du service commercial. Il présente un rôle essentiel pour assurer la pérennité de l’entreprise et lui éviter un endettement avancé, voire la faillite.

Quel est le salaire d’un(e) trésorier(ère) en 2021 ?

Un trésorier gagne entre 3 700 € et 6 600 € brut par mois. Comme pour de nombreuses autres professions, le salaire d’un trésorier dépend de son profil, de son expérience et de l’importance de son entreprise. Un trésorier junior peut prétendre à une rémunération brute annuelle entre 36 000 € et 48 000 €. S’il s’agit d’un trésorier senior, son salaire est généralement compris entre 66 000 € et 80 000 € brut par an.

Comment devenir trésorier ?

Quelles sont les compétences à avoir pour être trésorier ?

Vous voulez rapprocher vos qualités personnelles des compétences professionnelles d’un trésorier ? La profession nécessite un bon esprit analytique et un intérêt évident pour les chiffres et le domaine de la finance. En raison d’importantes sommes d’argent en jeu, il sait gérer le stress tout en faisant preuve de rigueur et d’intégrité. Le trésorier est consciencieux et possède un savoir-faire technique complémentaire :

  • connaissances des normes IFRS (International Financial Reporting Standards) ;
  • maîtrise de l’anglais ou d’une autre langue étrangère ;
  • notions avancées en comptabilité.

En tant que trésorier, il est également recommandé d’effectuer une veille informative sur les tendances et les évolutions des marchés financiers, notamment dans le secteur d’activité de son employeur.

Peut-on devenir trésorier sans diplôme ?

Il n’est pas possible de travailler comme trésorier sans une formation ou un diplôme spécialisé. Il doit en effet être familier des techniques de calcul et des règles financières.

Quelles études ou formations pour être trésorier ?

La formation de trésorier se focalise essentiellement vers les voies de la finance et de la trésorerie, voire de la comptabilité. Vous pouvez alors suivre un DUT en gestion des entreprises et des administrations. Il est également possible d’intégrer un IEP (institut d’études politiques) ou une école de commerce. Les recruteurs privilégient les profils Bac+5 pour ce poste à responsabilités. Les diplômes suivants permettent de parfaire vos compétences et d’appuyer vos candidatures :

  • un master en finance avec une spécialisation en trésorerie de l’entreprise ;
  • un master en management et administration des entreprises ;
  • un diplôme supérieur de comptabilité et de gestion ou DSCG ;
  • un BTS comptabilité et gestion.

Quelles sont les évolutions professionnelles d’un(e) trésorier(ère) ?

Après au moins 5 années d’expérience sur un poste similaire, le trésorier bénéficie de différentes opportunités de carrière. Il peut choisir de mettre à contribution ses compétences et connaissances pour d’autres métiers :

  • Directeur financier ;
  • Responsable du service administratif ;
  • Consultant en cash management ;
  • Chef trésorier.

Il a la possibilité de travailler pour de grands comptes, le secteur bancaire, ainsi que les multinationales.

Cadremploi
Cadremploi

Vous aimerez aussi :