1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Fiches Métiers >
  4. Veilleur e-réputation

Veilleur e-réputation

veilleur-e-reputation

Sandrine Guinot © Cadremploi.fr

Qu'elle soit stratégique ou concurrentielle, la veille n'est pas un concept jeune. Associée à l'e-réputation, elle donne pourtant naissance à un nouveau métier à l'avenir très prometteur : le veilleur e-réputation.

« Avec les réseaux sociaux, les internautes s'expriment davantage sur les marques, explique Camille Alloing, consultant e-réputation, spécialisé en veille. Et les entreprises se demandent aujourd'hui quelle influence elles peuvent avoir sur ces commentaires. » D'où le métier de veilleur e-réputation également nommé veilleur d'opinion ou veilleur d'image. Il peut s'intéresser à la visibilité des entreprises, notamment à « leur présence sur les différents moteurs de recherche », précise l'auteur du blog CaddEréputation, ou encore scruter les opinions exprimées par les internautes sur leurs produits, leurs services, leur marque employeur.

 

Mener l'enquête

Savoir cibler les communautés, les analyser, comprendre leur discours est l'une des composantes essentielles du métier de veilleur e-réputation. « Cela exige une bonne culture web, mais également une méthodologie qui s'acquière par la pratique et/ou par une formation en intelligence économique et en veille », insiste Camille Alloing. Savoir lire 10 pages de Google rapidement demande effectivement d'avoir appris à hiérarchiser les informations. « Cela signifie également avoir un esprit ouvert, constamment en alerte, note-t-il. Il faut savoir se poser les bonnes questions. »

 

 

Un rôle de conseil

La finalité des missions du veilleur est de fournir aux dirigeants des éléments leur permettant de prendre la bonne décision. « En fonction des entreprises, on peut aussi me demander d'apporter des conseils. » Pour anticiper les tendances, ce professionnel a donc le nez rivé sur son ordinateur, « mon meilleur ami c'est Google ! ». Mais il sait aussi travailler en équipe et possède bien souvent d'autres cordes à son arc. Car aujourd'hui, le métier de veilleur se place sous le signe de la polyvalence. « Fréquemment, il est également community manager et peut avoir des fonctions d'éditorialiste ou encore de rédacteur », détaille Camille alloing pour qui ce métier encore en ébullition devrait connaître des fastes années.

 

 

Salaire

Doté d'un bac +5, un veilleur e-réputation junior gagne entre 25 000 et 35 000 € brut par an. Avec plus de cinq années d'expérience, sa rémunération atteint de

40 000 à 50 000 €. Le concept de veilleur e-réputation est encore trop jeune pour identifier quelles seront les évolutions d'un senior.

 

Formation

Une grande majorité des veilleurs est issue des filières d'Intelligence Économique, d'un niveau bac +3 à bac +5.

 

Évolution

Un veilleur e-réputation peut évoluer vers des postes de directeur de la stratégie ou encore de directeur web et marketing.

Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte