1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Fiches Métiers >
  4. Web marketer

Web marketer

web-marketer-

Sandrine Guinot © Cadremploi.fr

Le e-commerce lui a fait prendre son envol. Mais c'est au début des années 2000 que le métier de web-marketer ou e-marketeur a commencé à se structurer. Depuis, il ne cesse de se développer au gré des innovations technologiques.

Développement du référencement, explosion de l'e-mail marketing, montée en puissance des réseaux sociaux et naissance du web mobile : en onze années de carrière, Jean-Baptiste Queste a connu toutes les évolutions du métier d'e-marketer. « Depuis quatre à cinq ans, nous devons également faire face à l'explosion du nombre de sites marchands. Aux gros concurrents viennent maintenant se greffer de nombreux petits acteurs », raconte l'actuel responsable e-commerce de l'activité chocolat du groupe Bongrain. Conséquence, le métier est en pleine croissance.

Un métier au périmètre variable

La fonction recouvre des responsabilités différentes selon qu'elle est exercée dans une entreprise traditionnelle ou chez « un pure player qui n'a d'existence que sur la Toile ». Au sein des premières, « le webmarketer est un véritable homme orchestre ». Analyse et veille de la concurrence, mise en place de la stratégie internet, mise en œuvre de toutes les actions de communication web, telles sont les missions de l'e-marketer en entreprise. « Chez un pure player, le métier est beaucoup plus segmenté, constate Jean-Baptiste Queste. Un e-marketer s'occupera de l'acquisition du trafic, un autre sera spécialisé en fidélisation, un autre en partenariats et ainsi de suite. »

Des compétences web et transverses

Mais quel que soit l'environnement dans lequel il est exercé, le métier exige de gérer énormément d'informations. « Contrairement au marketing off line, internet nous permet de recueillir facilement beaucoup de données statistiques intéressantes », note Jean-Baptiste Queste. De ce fait, le webmarketer doit posséder certaines connaissances techniques en web analytics et en gestion de bases de données. « L'aisance relationnelle et rédactionnelle est également primordiale », précise-t-il. Toujours en veille, l'e-marketer est, selon Jean-Baptiste Queste, l'un des nouveaux acteurs incontournables de l'entreprise.

Salaire

Un webmarketer junior touche entre 30 000 € et 45 000 € par an. La rémunération d'un cadre confirmé oscille entre 60 000 et 70 000 € annuels.

Formation

Les profils bac +4/5 universitaires en gestion ou en marketing, les diplômés d'une école de commerce avec une spécialisation marketing et les doubles compétences marketing - multimédia accèderont plus facilement au métier d'e-marketer.

Évolution professionnelle

En entreprise, le webmarketer peut notamment devenir responsable e-commerce. En agence web, il peut évoluer vers le poste de directeur marketing.

Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte