Comment ouvrir une franchise sans apport ?

Cadremploi

Ouvrir une franchise rentable sans apport est un rêve pour de nombreux entrepreneurs ou aspirants entrepreneurs. Un espoir logique, tant l’apport personnel demandé par les franchiseurs peut s’avérer rédhibitoire pour certains candidats. S’il n’est pas possible en principe de devenir franchisé sans apport personnel, certaines franchises ne requièrent qu’un montant accessible. Et des solutions de financement existent pour compléter son investissement.
Franchise sans apport

Peut-on ouvrir une franchise sans apport ?

L’apport personnel est en principe indispensable pour ouvrir une franchise. En effet, un franchiseur demande dans quasiment tous les cas un apport en fonds propres, car celui-ci participe à sceller l’implication et la motivation du futur franchisé dans le projet, tout en attestant de sa solvabilité.

Cependant, certains franchiseurs attirent désormais des entrepreneurs en leur proposant de devenir franchisés avec un apport personnel très bas. C’est le cas notamment pour des franchises évoluant sur des marchés de secteurs à bas coûts de production, qui ne nécessitent ni locaux ni employés (services à la personne, ventes en ligne…).

Il est ainsi possible aujourd’hui d’ouvrir une franchise avec un petit apport inférieur à 10 000 euros, voire à 5 000 euros. Il n’est pas non plus impossible de trouver des annonces de franchiseurs cherchant des candidats avec 0 euro d’apport, mais il faut évidemment bien regarder quelles en sont les conditions d’entrée, et celles concernant les versements de revenus futurs.

Comment financer l'ouverture d'une franchise ?

Lorsqu’une personne souhaitant ouvrir une franchise ne dispose pas d’apport personnel, elle peut essayer de s’en constituer un. Par exemple en sollicitant ses proches (c’est ce qu’on appelle la "love money"), ou encore les réseaux d’aides à la création d’entreprise pouvant accorder des prêts à des conditions avantageuses pour monter un projet professionnel (Réseau Entreprendre, France Active, Initiative France…).

Doté d’un petit apport personnel, il est ensuite possible de trouver des financements auprès des banques et autres établissements de crédit. Les établissements financiers complètent généralement le montant de l’investissement nécessaire à l'ouverture d'une franchise via des crédits à moyen terme et/ou des crédits-bails.

Les franchiseurs demandant généralement un apport personnel d’un montant compris entre 15 % et 30 % de l’investissement requis, il est potentiellement faisable d’obtenir une enveloppe supplémentaire de 10 000 euros en montrant des fonds propres de 5 000 euros à sa banque. En revanche, cette dernière s’interdira en principe tout financement de franchise sans apport personnel.

Cadremploi
Cadremploi

Vous aimerez aussi :