Utilisez les bonnes formules de politesse dans une lettre de motivation

Publié le 5 mai 2020 Mathilde Hardy

Incorrectes, lourdingues, ampoulées… Dans les lettres de motivation, les formules de politesse sont souvent malmenées et ne se valent pas toutes. Pour donner une bonne première impression au recruteur et se donner toutes les chances de décrocher un entretien d'embauche, mieux vaut peaufiner l’en-tête et la fin de votre lettre. Comment utiliser les bonnes formules de politesse dans une lettre de motivation ? Petit tutoriel pour parfaire votre copie et éviter que de bêtes erreurs d’orthographe ou de syntaxe ne viennent discréditer votre candidature.
Utilisez les bonnes formules de politesse dans une lettre de motivation
  1. Où se situent les formules de politesse dans une lettre de motivation ?
  2. Quelles formules de politesse choisir en début de lettre de motivation ?
  3. Comment remercier son interlocuteur à la fin de la lettre de motivation ?
  4. Fin de lettre de motivation : prendre congé de son interlocuteur

Où se situent les formules de politesse dans une lettre de motivation ?

L’objectif d’une lettre de motivation est de convaincre un recruteur que vous êtes la personne idéale pour un poste à pourvoir. La structure d’une lettre de motivation est codifiée et ne doit pas laisser place à l’imagination. Pour bien écrire une lettre de motivation, une structure en trois parties, vous moi nous, encadrée par des formules de politesse est à privilégier.

Deux blocs de formules de politesse doivent apparaître :

  • Le premier, en tête de la lettre de motivation. C’est l’une des premières choses que le recruteur verra et avec lequel il se forgera une première opinion de vous.
  • Le second, à la fin de lettre de motivation. La formule choisie doit être soigneusement choisie. C’est avec elle que l’opinion du recruteur se concrétisera.

Quelles formules de politesse choisir en début de lettre de motivation ?

À l’attention de, pour débuter sa lettre de motivation

Votre lettre de motivation peut commencer par la formule À l’attention de. Attention, à ne surtout pas confondre avec le paronyme À l’intention de. Qui ne s’est pas un jour emmêlé les pinceaux ? Même si leurs prononciations sont proches, c’est la locution « à l’attention de » qui doit figurer en tant que formule de politesse en en-tête de votre lettre de motivation. La formule « à l’intention de » indique plutôt un projet d’action et est donc synonyme de « pour » ou de « en l’honneur de ».

On distingue donc :

  • À l’attention de Monsieur X, directeur commercial.
  • Et, J’ai rédigé ce rapport à l’intention des collaborateurs de mon service.

Cibler l’interlocuteur

Pour que la lettre de motivation soit tout à fait efficace, la formule de politesse d’en-tête doit cibler l’interlocuteur : Monsieur ou Madame. L’idéal, quand il est connu, est de la faire suivre du nom de famille du destinataire du courrier. Ou, à défaut, de sa fonction. Dans ce dernier cas, il faut veiller à bien jongler entre les accords si l’interlocuteur est une femme.

On écrira ainsi : Madame la directrice des ressources humaines. Et non : Madame le directeur des ressources humaines.

Les abréviations dans les formules de politesse

La forme longue et non abrégée de Monsieur/Madame est à privilégier. Mais si toutefois, vous tenez à écrire la version abrégée dans la formule de politesse de votre lettre, quelques règles sont à respecter.

  • Abrégez Mademoiselle en Mlle (et non Melle).
  • Abréger Monsieur en M. (et non Mr).
  • Messieurs est bel et bien MM.
  • Madame devient Mme, sans point à la fin.
  • Mesdames, Mmes, tout simplement.

Majuscules ou minuscules aux titres de fonction ?

En français, le bon usage ne les impose pas mais l'usage en abuse : on trouve des majuscules pompeuses aux premières lettres des titres de fonctions dans les annonces d'offres d'emploi, sur les cartes de visite, dans les journaux internes d'entreprise... vous ne commettez pas de faute si vous écrivez « chef de produit junior », ou « contrôleur de gestion ». En revanche, les majuscules s'imposent si le titre de fonction est en anglais : Supply Chain Manager ou Financial Systems Project Leader.

Bon à savoir : on tolère une majuscule au premier terme du nom d'un diplôme, d'une école, d'un institut… mais elle est inutile sur les suivants : « Master professionnel en sciences de la matière et techniques de l'ingénieur », « École nationale supérieure d'électronique », « Institut d'études politiques », mais « à l'université d'Aix-Marseille ». Certains noms d'écoles s'abrègent en majuscules, d'autres pas : ISTASE s'écrit Istase car il peut se prononcer comme un mot ordinaire. En revanche, on écrira INPG ou CNRS car ces sigles sont imprononçables sans être épelés. Certains professionnels de la communication imposent d'écrire les noms d'entreprises ou d'écoles en majuscules. Mais cet usage est incorrect.

Comment remercier son interlocuteur à la fin de la lettre de motivation ?

Pour finir en beauté votre lettre de motivation, une phrase pour remercier le recruteur du temps qu’il a consacré à sa lecture est de bon ton. Une question se pose très souvent : dit-on remercier pour avoir ou remercier d’avoir pris du temps pour lire votre candidature ?

Pour éviter que votre candidature ne rejoigne la mauvaise pile, mieux vaut garder en tête cette règle simple :

  • Lorsque le verbe remercier est suivi d’un infinitif, il se construit avec la préposition de.
  • Lorsque ce verbe est suivi d’un nom dénombrable, la préposition pour est à privilégier.

Pour amorcer la fin de votre lettre de motivation et utiliser les formules qu’il convient, vous pouvez utiliser l’une des phrases suivantes :

  • Je vous remercie de prendre ma candidature en considération / d’avoir accepté de me recevoir.
  • Je vous remercie pour les précieux conseils délivrés en entretien.

Fin de lettre de motivation : prendre congé de son interlocuteur

Une formule de politesse doit figurer à la fin de la lettre de motivation, pour prendre congé de votre lecteur. De plus en plus de recruteurs ont tendance à préférer des formules plus courtes et simples. Préférez la sobriété à l’originalité.

Nous vous proposons l’une des formules suivantes :

  • Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes salutations distinguées.
  • Je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes sentiments distingués.
  • Dans l'attente de votre réponse, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes sincères salutations.
  • Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, à ma considération distinguée.
  • Dans l’attente d’une réponse que j’espère favorable, je vous prie de recevoir, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées.

En revanche, les phrases suivantes sont à bannir de votre répertoire :

  • Je vous prie madame, monsieur, d’agréer l’assurance de mon infinie bienveillance.
  • Je vous prie d’agréer… l’expression de votre profonde considération.

Pour conclure votre lettre de motivation sur une bonne note, il est judicieux de solliciter une demande d’entretien : Me tenant à votre disposition pour un prochain entretien, je vous prie d’agréer, Monsieur, mes sincères salutations. Qui achèvera efficacement une lettre de motivation bien soignée.

Notre conseil : reprenez la même formule de politesse qui a entamé votre lettre de motivation (si vous avez utilisé Madame, réutilisez uniquement Madame dans la formule de politesse qui clôture votre lettre).

Mathilde Hardy
Mathilde Hardy

Diplômée avocat, Mathilde Hardy est ensuite formée à l’édition et à la production de contenus print et web pour différents Médias. Elle rédige des articles pour Cadremploi afin d'accompagner les candidats à l'embauche et leur permettre de décrocher l'emploi de leurs rêves, mais informe aussi les cadres sur tout ce qui touche de près ou de loin au monde du travail.

Vous aimerez aussi :