1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Podcasts >
  4. La Check-List du candidat # 3 : Parlez-moi de vous

La Check-List du candidat # 3 : Parlez-moi de vous

la-check-list-du-candidat--3--parlez-moi-de-vous

Mathilde Hardy

X

En matière d’embauche, il existe des questions incontournables et vous aurez du mal à passer outre. Dans 90 % des cas, l’entretien de recrutement débute par « Parlez-moi de vous ». Le candidat est invité par le recruteur à prendre la parole quelques instants pour se présenter. Si cette question peut vous paraître anodine de prime abord, sachez que votre réponse sera étudiée. Nous vous donnons 5 conseils pour parler de vous au recruteur et vous présenter de la meilleure façon qu’il soit.

1er conseil : « Pas d’improvisation »

Vous avez décroché un entretien d’embauche pour le job de vos rêves et vous le préparez consciencieusement chez vous pour être à l’aise le jour J. Vous avez raison ! Plus votre entretien est préparé, plus vous aurez de chance de convaincre votre interlocuteur.

Après s’être lui-même présenté, le recruteur vous proposera de faire de même. Vous avez le champ libre pour choisir ce que vous voulez dire, c’est pourquoi il est important d’y réfléchir avant. Avec cette question, il s’agit pour lui d’évaluer comment la personne structure son parcours et d’en savoir plus sur votre personnalité (bavard, réservé, discret ou sur de vous par exemple).

Notre conseil : présentez-vous brièvement. Pas la peine de monopoliser la parole en déroulant tout votre pedigree. 3 minutes suffisent pour vous présenter. Chronométrez-vous !

2e conseil : « Soyez pitch »

L'expression est née au cinéma et s’est propagée à tout l'audiovisuel. « Pitcher » un film, c'est en résumer l'idée générale en quelques phrases et donner envie d'en savoir plus. Appliquez cette technique à l’entretien d’embauche pour vous présenter et décrire votre parcours pro.

Notre conseil : vous devez maîtriser votre texte mais ne le récitez pas de façon mécanique. Le passage de l'écrit à l'oral est l'une des difficultés de l'exercice car l'on n’écrit pas comme on parle, et inversement.

3e conseil : « Racontez votre histoire »

Ne vous contentez pas de réciter votre CV (formation, parcours pro), le recruteur l’a à sa disposition sous les yeux. Vous devez capter l’attention du recruteur. Pour cela, préparez une réponse à ces 5 questions.

  • qui êtes-vous ;
  • que faites-vous ;
  • quels sont vos projets ;
  • pourquoi postulez-vous à cet emploi ;
  • que pouvez-vous apporter à l’entreprise ?

Pour marquer les esprits, pensez à une anecdote qui vous distingue des autres ou à une particularité de votre parcours qui rend votre profil intéressant.

Notre conseil : contentez-vous de parler de vous sur le plan professionnel. Évitez les détails personnels.

4e conseil : « Travailler la chute »

Le petit détail qui vous distingue des autres candidats doit arriver à la toute fin de votre pitch, selon la règle immuable qui fait que l'on se souvient mieux des derniers mots prononcés. Ce peut être une langue que vous maîtrisez parfaitement (inutile de signaler de simples notions en anglais), le dernier marathon que vous avez couru (vous montrerez ainsi que vous êtes endurant mais aussi résistant mentalement) ou encore une recommandation d’un ancien employeur.

Notre conseil : ne mentionnez un hobby insolite qu'à condition que ce dernier vous confère une compétence particulière qui puisse éclairer le recruteur sur votre sens du travail collectif, vos capacités de concentration ou votre autonomie.

5e conseil : « En pratique, voici un exemple de pitch »

« J’exerce mon métier de content manager depuis 8 ans. Mon parcours professionnel a commencé en 2012 en qualité de coordinatrice éditoriale pour un éditeur juridique. Ensuite, j’ai occupé pendant 3 ans le poste de responsable de rubriques au sein d’un site internet. Mes réalisations ont permis, par exemple :

  • de définir la ligne éditoriale des contenus du site ;
  • d’augmenter son trafic ;
  • de conduire des projets complexes avec les équipes techniques.

Cette année, je souhaite profiter d’un plan de départ dans mon entreprise pour faire évoluer mon parcours professionnel en le complétant par une expérience au sein d’un média comme le vôtre dans lequel je pourrais m’épanouir. Pour conclure rapidement, mon ancien employeur dirait que je prends mes missions très à cœur, que je rends un travail toujours impeccable et que je suis toujours de bonne humeur.

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+