La Check-List du candidat # 8 : Conclure en beauté un entretien d’embauche

Publié le 19 décembre 2019 Mathilde Hardy

La fin de l’entretien d’embauche n’est pas une étape à prendre à la légère. Ce sont peut-être même les secondes les plus décisives de votre échange avec le recruteur. Dans cette épisode, je vais vous révéler 3 astuces pour conclure en beauté vos échanges avec le recruteur et pourquoi pas marquer quelques bons points supplémentaires.
  1. 1ᵉʳ astuce : posez quelques questions
  2. 2ᵉ astuce : synthétisez l’échange
  3. 3ᵉ astuce : soignez votre sortie

1ᵉʳ astuce : posez quelques questions

Avant de mettre fin à l’entretien d’embauche, dans 90 % des cas, le recruteur vous demandera si vous avez des questions. Ne faites pas l’impasse sur la réponse ! Saisissez cette chance de reprendre la parole, histoire de terminer l’entrevue avec le message que vous souhaitez véhiculer : vous êtes super motivé pour décrocher le poste. Notamment, si vous sentez que vous n’avez pas forcément briller tout au long de l’entretien, c’est le moment de tenter subtilement de renverser la vapeur.

Pour ne pas sécher face au recruteur, préparez, en amont de l’entretien, quelques questions orientées ! Attention, Ne préparez pas 10 questions, mais 2 ou 3 qui démontreront votre volonté de décrocher cet emploi et qui pourront donner envie au recruteur de vous rappeler.

Quelques exemples de questions :

  • Quels sont vos principaux clients (ou concurrents) ?
  • À qui est rattaché le poste ?
  • Quelles sont les principales difficultés du poste selon vous ?
  • Pensez-vous que mon profil soit en adéquation avec le poste ?
  • Quelles sont les prochaines étapes du processus de recrutement ?

2ᵉ astuce : synthétisez l’échange

Autre question familière des entretiens : « Qu’avez-vous pensé de nos échanges ? ». C'est un truc utilisé par les recruteurs pour se rassurer sur un candidat. Votre réponse pourra vraiment faire pencher la balance dans un sens comme dans un autre.

Que répondre à cette question ?

Vous pouvez reformuler le poste, son contenu, les compétences attendues ainsi que votre motivation et vos atouts. Soyez synthétique, vous montrerez ainsi un nouveau trait de votre personnalité qui peut particulièrement intéresser pour certains postes.

Vous pouvez aussi revenir sur un point précis de l'entretien : « Ce qui m'intéresse plus particulièrement dans ce que vous m'avez dit, c'est tel aspect » et faire un parallèle avec une expérience ou une compétence qui colle en tout point avec cet aspect. Par exemple, si le recruteur a insisté sur la gestion de projet et que vous vous êtes particulièrement illustré sur ce point dans votre entreprise actuelle ou au cours de votre parcours, c’est le moment de briller et de le dire.

3ᵉ astuce : soignez votre sortie

Quel est le piège de fin d'entretien ? Le relâchement ! Bien des candidats considèrent que l'entretien est terminé lorsque le recruteur se lève. Or, l'échange continue jusqu'à ce que les deux interlocuteurs se séparent et certaines questions pièges ou mauvaises attitudes arrivent devant la porte de l'ascenseur.

Vous pouvez adopter une attitude un peu plus décontractée, mais toujours en adéquation avec l’image professionnelle véhiculée durant l’entretien.

Si vous souhaitez prendre la parole, vous pouvez aborder des sujets informels qui ne présentent pas un gros risque, comme la météo, le quartier où est situé l’entreprise ou encore le réseau de transport. À l’inverse, n’abordez surtout pas des sujets qui pourraient fâcher : l’actualité ou la politique.

Dernier conseil : restez concentré jusqu'au bout. C’est-à-dire, jusqu'à ce que vous ayez atteint le parking de l'entreprise. Une hôtesse d'accueil ou un collègue croisé dans les couloirs sont autant de témoins de votre attitude.

Mathilde Hardy
Mathilde Hardy

Diplômée avocat, Mathilde Hardy est ensuite formée à l’édition et à la production de contenus print et web pour différents Médias. Elle rédige des articles pour Cadremploi afin d'accompagner les candidats à l'embauche et leur permettre de décrocher l'emploi de leurs rêves, mais informe aussi les cadres sur tout ce qui touche de près ou de loin au monde du travail.

Vous aimerez aussi :