Comment demander une augmentation dans une petite entreprise ?

24 octobre 2019 Fleur Chrétien

Vous travaillez dans une startup ou une PME depuis plusieurs années, vous cumulez les projets, vous gagnez des appels d’offre et pourtant, votre salaire n’a pas bougé d’un iota depuis votre embauche. Plutôt que de vous laisser gagner par la frustration, il est peut-être temps de demander une augmentation. Cadremploi vous livre ses conseils pour répondre à la question que tous les salariés de petites structures se posent : Comment demander une augmentation dans une petite entreprise ?
Comment demander une augmentation dans une petite entreprise ?
  1. Choisir le bon timing pour demander une augmentation dans une petite entreprise
  2. Les arguments pour convaincre votre employeur de vous augmenter
  3. Dans quel état d’esprit aborder une demande d’augmentation ?
  4. Une demande d’augmentation réaliste pour une petite entreprise

Choisir le bon timing pour demander une augmentation dans une petite entreprise

Contrairement aux idées reçues, pas besoin d’attendre la fin de l’année pour faire progresser sa rémunération. Le bon timing dépendra toujours de la raison de votre demande.

Si vous vous appuyez sur votre ancienneté pour demander votre augmentation de salaire, misez sur l’entretien annuel. Et si celui-ci n’est pas systématique - comme c’est parfois le cas dans les PME -, prenez l’initiative et planifiez une entrevue avec votre supérieur hiérarchique.

Si votre demande est davantage justifiée par vos bons résultats, attendez quelques semaines après avoir bouclé un gros dossier pour entamer la négociation. Celle-ci aura d’autant plus de chances d’aboutir que vous avez endossé des responsabilités ou obtenu des résultats bien au-delà de ce qui vous incombait au regard de votre fonction dans l’entreprise.  

Notre conseil Cadremploi : évitez absolument de demander une augmentation de salaire à votre employeur à une période de baisse de chiffre d’affaires ou de problèmes de trésorerie. Privilégiez une rencontre formelle - quitte à ce qu’elle soit programmée dans 2 mois - et consacrez cette rencontre à votre demande d’augmentation. Aborder ce sujet entre deux portes ou à la fin d’un point projet est la meilleure façon de noyer le poisson.

Les arguments pour convaincre votre employeur de vous augmenter

Vous êtes frustré d’avoir la même rémunération depuis plusieurs années alors que votre manager ne fait que des compliments sur votre travail.

Première chose à faire avant d’entamer toute démarche : laissez votre frustration de côté, apprenez à gérer vos émotions au travail et préparez une argumentation de choc pour convaincre votre employeur.

Vos réalisations, votre contribution au chiffre d’affaires de l’entreprise, vos performances de manager : appuyez votre demande à l’aide de résultats tangibles et de chiffres.

Si vous avez assumé plus de responsabilités que ne l’exige votre fonction, si vous avez obtenu des résultats exceptionnels au regard des moyens alloués, ou pris des risques largement récompensés, rappelez ces informations à votre direction. En somme, donnez-lui des arguments qui lui permettront d’être convaincue de la justesse de votre requête.

Notre conseil Cadremploi : évitez devant votre interlocuteur une surcharge émotionnelle liée au sujet de votre rémunération. Préparez vos arguments et laissez à votre interlocuteur le temps de les digérer. Il est fort probable que la décision de vous augmenter ne soit pas immédiate. Faites preuve d'un peu de patience et de beaucoup d’intelligence relationnelle.

Dans quel état d’esprit aborder une demande d’augmentation ?

Vous ressassez le sujet depuis 7 mois maintenant, et vous avez enfin décidé d’approcher votre directeur pour aborder le sujet qui fâche : le salaire.

Sachez que cette situation peut - et doit - être envisagée autrement que dans un rapport d’opposition. Vous pensez qu’il a tout intérêt à limiter votre augmentation pour récupérer plus de bénéfices ? Vous vous trompez. Car si vous êtes un de ses meilleurs salariés, il a beaucoup à perdre si vous démissionnez.

La meilleure façon d’aborder l’entretien, c’est de garder un état d’esprit ouvert.

Écoutez les solutions alternatives qui peuvent vous être proposées. Par exemple, si vous aviez imaginé une augmentation de 7 % de votre salaire brut annuel, et qu’on vous propose une part variable sur les ventes, étudiez cette option.

Essayez aussi de vous mettre à la place de votre interlocuteur : il entend votre requête pour la première fois. Peut-être sera-t-il surpris ou déstabilisé. Quoi qu’il en soit, la décision de vous augmenter nécessitera un temps de réflexion.

Notre conseil Cadremploi : évitez absolument une réaction agressive en cas de réserve du côté de votre employeur. Ouvrez la discussion et essayez d’envisager ensemble les solutions possibles.

Une demande d’augmentation réaliste pour une petite entreprise

Même si vos résultats sont exceptionnels, veillez à demander une augmentation réaliste.

Comment ? En tenant compte du chiffre d’affaires de l’entreprise, des aléas de business qui peuvent impacter les rentrées d’argent et du niveau de salaire de vos collègues.

Être trop gourmand vous expose à un risque de refus catégorique. Pour estimer la juste augmentation, calculez un salaire qui permettrait à la fois de couvrir vos besoins et serait acceptable pour l’entreprise.

Notre conseil Cadremploi : tenez compte de la rémunération des autres salariés. Même si le sujet du salaire est tabou en entreprise, tentez de glanez quelques informations sur la rémunération de vos collègues à poste et ancienneté égale afin de tabler au plus juste pour vous et pour l’entreprise.

Fleur Chrétien
Fleur Chrétien

Formée au journalisme et à l’édition, Fleur commence sa carrière chez Hachette Livre au département jeunesse. Après Bécassine et Franklin, elle s’immerge dans l’univers du luxe en agence de communication. Très vite, le digital devient incontournable. Petites agences et jolis clients - Harry Winston, Benjamin de Rothschild, l’Atelier BNP Paribas, Yann Arthus-Bertrand - permettent d’alterner réflexions stratégiques et création de contenu innovant. En 2010, Fleur fait le choix de l’indépendance. Elle se concentre alors sur son cœur de métier : donner du sens par le contenu. Cadremploi figure parmi ses heureuses collaborations.

Vous aimerez aussi :

  1. Accueil
  2. Salaire
  3. Comment demander une augmentation dans une petite entreprise ?