Où sont les postes à plus de 80 000 euros dans l'Est ?

Publié le 3 mai 2011 Bruno Askenazi

Les postes à plus de 80 K€ se concentrent en Alsace. Ses deux pôles de compétitivité attirent des managers de très haut niveau, bien rémunérés.

C'est en Alsace que se trouve actuellement le plus grand nombre d'opportunités de postes à plus de 80 000 €. En Lorraine, les offres pour ces jobs haut de gamme sont deux fois moins nombreuses. Pour Frédéric Vanet, directeur régional de Randstad Search&Selection, la présence des deux pôles de compétitivité alsaciens, l'un axé sur l'innovation thérapeutique (Biovalley), l'autre sur les véhicules du futur, fait la différence et génère de nouveaux besoins en managers de très haut niveau.

 

Des jobs en or dans les clusters alsaciens

Associées à des laboratoires, des hôpitaux et des universités, les entreprises partie prenante du «cluster» Biovalley investissent en R&D. D'où le recrutement de directeurs de recherche, responsables de projet ou responsables partenariat public/privé par exemple.

Peu recherchés il y a encore cinq ans, ces profils très spécialisés, 15 ans d'expérience en moyenne, sont aujourd'hui régulièrement demandés dans la région. Ils atteignent, voire dépassent les 80K€ annuels. Quant au cluster « véhicule du futur », il génère incontestablement de nouveaux jobs y compris à de hauts niveaux d'encadrement et de responsabilité en bureau d'études, ingénierie, etc ... surtout depuis que l'automobile commence à sortir de la crise.

 

Priorité aux cadres dirigeants expérimentés

L'Alsace est également riche d'un tissu industriel très dynamique. On trouve donc des postes de directeur commercial, DAF, directeur industriel rémunérés à plus de 80K€. Mais pour accéder à ces postes de direction, il faudra impérativement une grande expertise dans le métier, en moyenne 15 ans. Typiquement, pour un job de directeur de filiale, seuls des quadras (voire des quinquas) très expérimentés peuvent tenir la route.

 

Parler allemand paye

Autre condition sine qua non pour décrocher ces postes richement dotés, parler au moins trois langues dont l'allemand. Logique, les entreprises ont généralement des liens privilégiés outre-Rhin. C'est souvent la maîtrise de l'allemand qui fait défaut aux candidats. Du coup, ceux qui parlent la langue de Goethe sont très convoités et peuvent faire monter les enchères. Autre qualité recherchée à ce niveau de responsabilité ou de compétences, la fidélité. Le DAF ou le directeur industriel recruté doit s'inscrire dans la durée.

 

Pour tous ces jobs haut de gamme, il n'y a guère de différence de rémunération avec la région parisienne, selon Frédéric Vanet (Randstad Search&Selection). « J'ai l'exemple d'un directeur de filiale recherché sur l'Est à plus de 150 K€. C'est un profil que l'on trouve à un niveau de salaire équivalent en Ile-de-France ».

Bruno Askenazi
Bruno Askenazi

Vous aimerez aussi :