Comment demander une augmentation hors entretien annuel ?

6 mars 2019 Séverine Dégallaix

L’entretien annuel est l’occasion de faire un bilan de votre travail durant l’année écoulée et de fixer des objectifs pour celle à venir. Il peut aussi servir à aborder avec votre manager l’idée d’une augmentation de salaire. Mais ce n’est pas le seul moment où vous pouvez tenter votre chance. Découvrez dans notre article tout ce que vous devez savoir pour obtenir une augmentation de salaire hors entretien annuel à votre employeur.
Comment demander une augmentation hors entretien annuel ?
  1. Tenez compte du contexte professionnel dans lequel vous êtes avant de demander votre augmentation
  2. Choisissez le bon moment pour demander une augmentation de salaire hors entretien annuel
  3. Préparez vos arguments avant votre entretien pour fluidifier votre message
  4. Sachez combien demander : peaufinez le montant de votre augmentation
  5. Proposez des alternatives en cas de refus d’augmentation de salaire
  6. Augmentation hors entretien annuel : les erreurs à ne pas commettre

Tenez compte du contexte professionnel dans lequel vous êtes avant de demander votre augmentation

Avant de vous lancer tête baissée dans des explications pour valoriser le travail accompli auprès de votre manager, faites le point sur certains facteurs individuels et globaux de travail. Ainsi, si vous avez commis des erreurs sur un dossier important récemment ou que vous savez que l’entreprise est en difficulté financièrement, contentez-vous de votre rémunération actuelle pour l’instant.

Si, au contraire, vous venez d’aider votre employeur à décrocher un gros contrat ou que l’entreprise a annoncé un chiffre d’affaires exceptionnel, c'est le moment de vous lancer et de préparer votre argumentaire pour décrocher une augmentation en dehors de votre entretien annuel. Renseignez-vous au préalable sur la politique d’augmentation pratiquée dans l’entreprise.

A lire aussi >> Changer d’entreprise : la technique imparable pour gagner plus ?

Choisissez le bon moment pour demander une augmentation de salaire hors entretien annuel

Vous terminez une formation qualifiante ou diplômante qui vous a fait gagner en efficacité, vous endossez davantage de responsabilités, on vous confie un nouveau projet, vous êtes promu… Profitez de cette vague positive sur votre travail pour prendre rendez-vous avec votre manager et aborder le sujet d'une augmentation de votre rémunération.

Dans l’idéal, renseignez-vous pour savoir quand votre entreprise boucle son budget annuel et lancez votre demande un peu avant, vous passerez ainsi parmi les priorités.

Attention : il est mal venu de négocier si vous avez moins d’un an d’ancienneté ou de le faire entre deux portes. 

Préparez vos arguments avant votre entretien pour fluidifier votre message

Appuyez-vous sur des chiffres et résultats concrets, par exemple vous pouvez lister vos réussites, mais aussi sur les études de rémunérations et le marché de l’emploi. Vous avez dépassé vos objectifs de X %, aidé une autre équipe sur un dossier épineux, formé le petit nouveau…

L’idée est de prouver la valeur de votre contribution à l’entreprise, tant quantitative que qualitative, et de démontrer que vous méritez une augmentation de salaire, même si votre évaluation annuelle est passée. Travaillez bien les messages à faire passer, votre discours doit être clair et précis.

 A lire aussi >> 6 bons arguments pour demander une augmentation

Sachez combien demander : peaufinez le montant de votre augmentation

En restant chez le même employeur, vous obtiendrez rarement une revalorisation de 10 % ou plus. Restez raisonnable, de l’ordre de 4 à 5 %. Préférez une fourchette à un montant ferme.

Les seules exceptions sont si vous êtes payé très largement en dessous du marché ou si vous n’avez pas été augmenté depuis de nombreuses années : l’entreprise peut alors accepter de rattraper le retard. Ne misez pas tout sur les négociations, elles vous perdront certainement. 

Proposez des alternatives en cas de refus d’augmentation de salaire

Malgré toute votre préparation, votre entreprise vous refusera peut-être une augmentation de salaire, par exemple parce qu’elle n’a pas les moyens de le faire ou qu’elle dispose d’une grille de salaires dont elle ne peut pas sortir.

Dans ce cas, deux solutions s’offrent à vous.

La première : chercher à obtenir d’autres avantages, comme des primes sur objectif, un téléphone ou un véhicule de société, un ou deux jours de télétravail par semaine, etc.

La seconde : demander, sans avoir l’air accusateur, le pourquoi de ce refus et ce que vous pouvez faire pour que votre prochaine demande ait plus de chances d’être acceptée.

A lire aussi >>Les 7 phrases qui tuent une augmentation

Augmentation hors entretien annuel : les erreurs à ne pas commettre

Pour obtenir une meilleure rémunération hors entretien annuel, n’ayez pas recours au chantage ! Tout ce que peut vous apporter un « augmentez-moi ou je vais voir ailleurs », c’est une très mauvaise relation avec votre hiérarchie à l’avenir, à supposer qu’elle ne vous pousse pas vers la porte elle-même !

Restez dans un cadre professionnel, votre patron ne sera pas sensible à vos problèmes personnels. Oubliez-les « Mais j’ai besoin d’argent » ou « Mon loyer vient d’augmenter » et optez plutôt pour des arguments factuels qui l’intéressent.

Séverine Dégallaix
Séverine Dégallaix

Diplômée en presse écrite, Séverine Dégallaix travaille depuis plus de dix ans sur des sujets concernant la recherche d’emploi et la gestion de carrière. A travers des interviews d’employeurs et de spécialistes du marché du travail ainsi que des années de recherches, elle a développé une expertise qui lui permet d’apporter des réponses actuelles aux problématiques rencontrées par les salariés et candidats de tous secteurs.

Vous aimerez aussi :

  1. Accueil
  2. Salaire
  3. Comment demander une augmentation hors entretien annuel ?