4 conseils pour estimer son premier salaire

7 octobre 2019 Mathilde Hardy

Vous êtes jeune diplômé et débutez dans la vie active ou vous avez opéré une récente reconversion professionnelle. Incontournable des entretiens d’embauche, vous ne passerez pas à côté de la question sur vos prétentions salariales. Combien valez-vous sur le marché du travail ? Comment s'informer sur les niveaux de rémunération dans votre branche ? Difficile d’évaluer son premier salaire quand on débute. Découvrez dans notre article 4 conseils pour estimer votre premier salaire.
4 conseils pour estimer son premier salaire
  1. Étudier le marché des offres d’emploi pour estimer son premier salaire
  2. Estimer son premier salaire en consultant les avis laissés par les salariés déjà en poste
  3. Consulter les grilles de salaires
  4. Estimer ses atouts pour valoriser son premier salaire

Étudier le marché des offres d’emploi pour estimer son premier salaire

Véritable mine d’informations sur les salaires proposés par les entreprises, ne vous privez pas de consulter les offres d’emploi qui concernent votre poste ou votre secteur d’activité. Les recruteurs ont de plus en plus tendance à préciser les fourchettes de rémunération proposées pour rendre les annonces plus attractives.

Où les consulter ? Sur les sites internet des entreprises ou sur les jobboards comme Cadremploi ou Keljob.

Comment ? En rentrant le mot-clé caractérisant votre poste dans le moteur de recherche du site, vous obtiendrez une liste de résultats à étudier.

Que faut-il regarder ? Recoupez plusieurs informations figurant dans les offres d’emploi : fourchette de salaire à poste, expérience et diplôme égal. Ayez en tête que les salaires peuvent être différent d’une ville à une autre. En règle générale, ils sont plus élevés à Paris.

Après avoir réalisé cet exercice, vous disposerez de précieuses informations fiables et à jour sur ce que vous valez sur le marché du travail.

À lire aussi >> Décrypter une offre d'emploi ou l'art de savoir lire entre les lignes

Estimer son premier salaire en consultant les avis laissés par les salariés déjà en poste

Quoi de mieux que l’entreprise vue de l’intérieur pour se faire une idée précise de ce qu’il s’y passe ! Les avis et notations laissés par les salariés en poste ou anciens d’une entreprise, notamment sur Viadeo, permettent de récolter de nombreuses données sur le poste convoité mais aussi sur l’entreprise en générale (jours de congés, télétravail, Tickets-Restaurant…). N’hésitez pas à consulter les différents avis, vous trouverez des informations sur la rémunération à laquelle vous pouvez prétendre.  

À noter : recruteurs et employeurs raisonnent en salaire brut annuel. Pensez à convertir les sommes en brut si les avis laissés sont en net.

À lire aussi >> Entretien de recrutement : les 10 infos à connaître sur l’entreprise

Consulter les grilles de salaires

Préparées par les cabinets de recrutement

Les cabinets recrutement (comme Hays, Robert Half, Expectra, Robert Walters ou Michael Page par exemple) proposent, sur leur site internet, des études de rémunérations par niveau d’expériences mais aussi par secteurs d’activités. Ces grilles vous donneront une idée fiable de ce que vous pouvez prétendre pour un premier poste.

Préparées par les entreprises

Les grandes entreprises ont généralement des grilles de salaires par diplôme et par type de fonction, préparées par le service des ressources humaines. Elles peuvent être publiques ou confidentielles. Si vous ne pouvez pas vous procurer la grille de salaires de l’entreprise que vous convoitez, n’hésitez pas à contacter le réseau d’anciens élèves pour obtenir les informations dont vous avez besoin.

À lire aussi >> Comment créer un bon réseau professionnel ?

Estimer ses atouts pour valoriser son premier salaire

Grâce aux offres d’emploi, aux avis laissés par les salariés ou encore à votre réseau professionnel, vous pouvez avoir une première estimation de ce que vous valez sur le marché du travail. Néanmoins, un atout supplémentaire peut vous démarquer d’autres candidats et entraîner une différence salariale à la hausse. Une langue supplémentaire parlée, une expérience de management associatif ou la pratique d’un sport à haut niveau peuvent, par exemple, souligner l’acquisition d’une compétence comportementale, aussi appelée soft skills, qui peut justifier d’augmenter votre salaire de quelques euros et motiver le recruteur à vous proposer plus.

À lire aussi >> Soft skills : quelles sont celles que les entreprises s'arrachent ?

Mathilde Hardy
Mathilde Hardy

Diplômée avocat, Mathilde Hardy est ensuite formée à l’édition et à la production de contenus print et web pour différents Médias. Elle rédige des articles pour Cadremploi afin d'accompagner les candidats à l'embauche et leur permettre de décrocher l'emploi de leurs rêves, mais informe aussi les cadres sur tout ce qui touche de près ou de loin au monde du travail.

Vous aimerez aussi :

  1. Accueil
  2. Salaire
  3. 4 conseils pour estimer son premier salaire