L'auto-entrepreneuriat, une réponse aux bas salaires ?

Cadremploi

Selon l'Insee plus de la moitié des salariés se trouvent mal payés. Par ailleurs, le statut de l'auto-entrepreneuriat permettant de compléter ses revenus connaît un succès grandissant parmi les chômeurs et les employés.

Les salariés français s'estiment mal payés. C'est la conclusion de deux études récentes portant sur les salaires et publiées ces jours-ci dans la presse. La première réalisée par l'Insee indique que dans les entreprises de plus de dix employés, 55 % des travailleurs sont « plutôt insatisfaits » de leur rémunération. La seconde réalisée par Obea-InfraForces pour 20 Minutes et France Info - et qui s'intéresse davantage aux écarts de salaires entre les hommes et les femmes - rapporte que, à compétence égale, les salariées touchent 27 % de moins que leurs homologues masculins. Une injustice dénoncée d'ailleurs par les hommes.

Insatisfaction

Dans le cadre de l'étude réalisée par l'Insee, cette insatisfaction salariale est même chiffrée : 50 % des salariés estiment mériter 330 euros de plus sur leur fiche de paie mensuelle.

Une déception en termes de rémunération qui explique, selon François Hurel, fondateur de l'Union des auto-entrepreneurs, l'engouement pour ce régime de création d'activité lancé au 1er janvier 2009. Les avantages majeurs : sa simplicité et la possibilité de cumuler auto-entrepreneuriat et activité salariée. A ce jour, environ 300 000 personnes ont sauté le pas dont 39 % sont des salariés et des chômeurs, selon une étude OpinionWay.

600 euros de plus en moyenne

« Dans un contexte économique assez gris dans lequel de nombreuses personnes sont confrontés à des problèmes de pouvoir d'achat, ce nouveau régime donne de l'air aux Français » déclare François Hurel. En moyenne, selon l'étude d'OpinionWay, les salariés actifs complètent leur revenu de 674 euros et les chômeurs gagnent 580 euros chaque mois.

Des chiffres à relativiser tout de même car plus de la moitié des auto-entrepreneurs ne déclarent pas d'activité... et ne gagnent par conséquent aucun revenu supplémentaire.

Cadremploi
Cadremploi

Vous aimerez aussi :