Les postes à plus de 80 000 euros en Rhône-Alpes

Publié le 3 mai 2011 Bruno Askenazi

Les industries de pointe se montrent particulièrement généreuses avec des managers expérimentés à la fois ingénieurs et commerciaux.
  1. Doubles compétences de haut niveau
  2. Contrôleurs de gestion et DAF bien traités
  3. Des expertises qui rapportent

Depuis le début de l'année, marqué par une nette reprise des recrutements de cadres, les postes à plus de 80 000 sont un peu plus nombreux. Responsable de projets dans l'immobilier, voilà un exemple de ces jobs haut de gamme proposés dans la région. Le candidat devra être un ingénieur en génie civil expérimenté. Pas le genre de profil qui court les rues actuellement. Ce qui explique en partie le niveau de sa rémunération, entre 100 et 120 000 euros par an.

 

Doubles compétences de haut niveau

« Les industries de pointe, très présentes en Rhône-Alpes, recherchent également des managers ingénieurs maîtrisant à la fois la technique et l'aspect commercial/marketing », souligne Eric Abdelhamid, directeur du cabinet Hudson Rhône-Alpes. Dès lors que ces profils expérimentés (10 à 15 années de carrière) sont amenés à diriger des équipes et prospecter les marchés étrangers, leur salaire peut facilement dépasser les 80 000 euros. Le niveau de rémunération dépendra également du secteur industriel. « Avec ses laboratoires pharmaceutiques ou ses spécialistes du matériel médical orientés à l'international, la santé se montre particulièrement généreuse avec ces doubles compétences de haut niveau », poursuit Eric Abdelhamid.

 

Contrôleurs de gestion et DAF bien traités

Directeur de business unit, DRH, directeur administratif et financier ... on retrouvera ces postes à plus de 80K€ dans les comités de direction des entreprises de la région lyonnaise. Ce seuil sera facilement atteint dans les groupes ou les PME les plus puissantes dans la région.

Dans une entreprise de 300 personnes, un DAF expérimenté est payé environ 100 à 110 000 euros par an. Dans la même société, un très bon contrôleur de gestion peut également espérer les 80K€. Un niveau de rémunération qu'atteint aussi un directeur commercial confirmé dans une grosse PME. Le profil idéal : issu d'une école de commerce, il aura déjà au moins 10 années d'expérience derrière lui sur les mêmes marchés. Pour ces jobs stratégiques, les recruteurs ne prennent aucun risque.

 

Des expertises qui rapportent

Mais il n'y a pas que des managers qui peuvent prétendre à de très hauts salaires. Dans l'industrie ou les nouvelles technologies, certains experts positionnés sur un métier de niche sont très bien rémunérés parce que très prisés. Rares sur leur marché, ils peuvent facilement faire monter les enchères lorsqu'ils sont sollicités par les chasseurs de têtes. C'est le cas de l'expert en « Lean Manufacturing » (amélioration continue et réduction des coûts), une fonction actuellement très en vogue dans l'industrie. A Lyon comme ailleurs.

 

Bruno Askenazi
Bruno Askenazi

Vous aimerez aussi :