1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Salaire >
  4. Prélèvement à la source : décryptez votre nouvelle fiche de paie

Prélèvement à la source : décryptez votre nouvelle fiche de paie

prelevement-a-la-source--decryptez-votre-nouvelle-fiche-de-paie

Séverine Dégallaix

Ça y est, vous avez reçu votre première fiche de paie depuis que le prélèvement à la source a officiellement été mis en place. Découvrez ce qui a changé et ce que cela signifie pour votre salaire.

Le prélèvement à la source est désormais obligatoire pour tous les contribuables. Au lieu de payer en 2020 les impôts sur les revenus que vous aurez perçus en 2019, vous payez directement chaque mois en touchant votre salaire. Votre fiche de paie reflète ce changement. Plusieurs éléments y apparaissent désormais.

A lire aussi >> Votre salaire révélé à tous : êtes-vous prêt ?

Le prélèvement : montant et calcul du taux

Le montant du prélèvement est noté noir sur blanc sur votre bulletin de salaire. Il est calculé en multipliant votre rémunération nette imposable par le taux applicable.

Le calcul du taux s’effectue à partir des informations que vous avez fournies dans votre dernière déclaration de revenus, normalement en mai 2018, qui portait donc sur les revenus de 2017. Si les choses ont changé, vous pouvez faire une demande de modification de taux en vous rendant sur le site impots.gouv.fr ou dans votre Centre des impôts. Vous pouvez par ailleurs opter pour un taux personnalisé (correspondant aux revenus du foyer), individualisé, ou neutre.

Les lignes salaires

Attention à ne pas confondre ces deux lignes essentielles : « net à payer avant impôt sur le revenu » (qui correspond à ce que vous perceviez avant la réforme, et qui figure toujours sur la fiche de paie) et « net à payer », à savoir le net à payer avant impôt moins le montant du prélèvement à la source. C’est-à-dire ce qui sera effectivement versé sur votre compte en banque.

A lire aussi >> Les drôles d’indiscrétions de nos notes de frais

La suppression des cotisations

Vous avez dû voir apparaître depuis octobre dernier, sous le net à payer, une ligne intitulée « dont évolution de la rémunération liée à la suppression des cotisations salariales chômage et maladie ». Elle correspond aux baisses des cotisations dont bénéficient les salariés depuis janvier 2018.

Et pour les contrats temporaires ?

Les CDD, contrats d’intérim, contrats de stage ou encore contrats de professionnalisation de plus de deux mois sont traités exactement de la même façon que les CDI. Pour les missions inférieures à deux mois, vous bénéficiez d’un abattement correspondant à 50 % du SMIC net imposable. Si vous n’avez pas de taux personnalisé de prélèvement, c’est le taux neutre, ou non personnalisé, qui s’applique.

>>Pas satisfait de votre salaire ? C’est le moment de regarder nos nouvelles offres d’emploi

Pourquoi c’est important ?

Déchiffrer votre fiche de paie est particulièrement important en cette période de grandes transformations. En effet, il se peut que vous y trouviez des erreurs et que vous découvriez que vous payez trop ou, au contraire, pas assez d’impôts. Dans le premier cas, vous aurez droit à un remboursement qui devrait vous être versé l’été suivant votre déclaration d’impôts (déclaration en mai 2020 pour les revenus de 2019). Dans le second, vous devrez payer le solde.

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte