Comment négocier son salaire lorsque l'on est jeune diplômé ?

Mathilde Hardy

La question de la rémunération en entretien d’embauche cristallise souvent beaucoup d’angoisse pour les candidats, d’autant plus lorsque c’est le premier emploi. Beaucoup redoutent la traditionnelle question sur les prétentions salariales. S’il peut apparaître difficile de savoir combien on vaut exactement quand on sort tout juste des bancs de l'école, rien ne vous empêche de vous fixer une fourchette idéale et de négocier votre salaire pour votre premier emploi devant le recruteur. Cet article vous livre toutes les clés pour atteindre vos premiers objectifs salariaux.
Comment négocier son salaire lorsque l'on est jeune diplômé ?

Établir une juste fourchette salariale pour son premier emploi

Quel salaire demander en tant que jeune diplômé ? C’est à cette première question que vous devez répondre en priorité avant de vous lancer dans la négociation de salaire de votre premier travail. Vous ne seriez sinon pas crédible dans cet exercice sans un chiffre ou une fourchette à atteindre.

N’oubliez pas qu’un stage en entreprise ou un premier petit boulot peuvent déjà vous mettre en valeur et vous permettre d’établir une idée de votre rémunération. La maîtrise d'une langue rare ou d'un programme informatique spécifique sont évidemment des atouts à souligner, qui peuvent donner du poids à votre salaire. Mais aussi la qualité de votre diplôme.

À la sortie d'une école de commerce ou d'ingénieur, le premier salaire peut ainsi s'estimer entre 31 000 et 33 000 euros par an. Diplômé d'université, la fourchette descend entre 26 et 27 000 euros. Regardez les statistiques de votre école ou université ou demandez-les aux services administratifs compétents. Mais ne vous arrêtez pas à ces chiffres, car votre parcours, vos expériences, les langues parlées ou certaines compétences informatiques de votre CV peuvent vous servir à négocier à la hausse votre salaire pour votre emploi. Et bien évidemment aussi, tout dépend de l'entreprise dans laquelle vous postulez. Certaines sont plus généreuses que d’autres.

Notre conseil : vous pouvez prévoir une fourchette de négociation variant de 3 000 à 4 000 euros sur votre futur salaire annuel.

Se renseigner sur les pratiques de l’entreprise pour négocier le salaire de son premier emploi

Pour une négociation de salaire réussie, la première étape consiste à se renseigner sur l'employeur. Certaines entreprises ont une grille de salaire et n'en démordent pas. C’est-à-dire, qu’à chaque situation correspond un salaire bien précis, sans grande marge de manœuvre. Dans ce cas précis, et pour un premier job, il sera plus compliqué d’entrer en négociation.

D'autres, au contraire, attendent une réelle discussion autour de la question salariale, y compris si c’est votre premier emploi. Bien préparé, vous avez vos chances d’atteindre l’objectif de rémunération que vous vous êtes fixé.  

Comment se renseigner sur les pratiques salariales de votre premier employeur ? Internet regorge d’informations en ce sens. Vous pouvez également trouver des commentaires de salariés anciens ou actuels à propos des salaires. Par exemple, Figaro Insiders vous permet d’avoir des informations sur les salaires pratiqués dans l’entreprise, par ceux qui y travaillent.

Si vous êtes plutôt à l’aise pendant l’entretien et que la négociation de salaire ne vous stress pas trop, vous pouvez aussi demander directement au recruteur quelle est la rémunération - toujours en termes de fourchette - qu’il envisage pour vous sur ce poste. D’une part, cela vous permet de vous situer sur la grille des salaires, d’autre part, cela vous donne un point de départ à la négociation.

Ruser en négociant sur les éléments annexes de la rémunération

Si vous sentez que la négociation de votre salaire pour votre premier emploi ne va pas dans le sens voulu, inutile de persister trop lourdement. Nous vous conseillons plutôt de ruser ! Vous pourriez parier sur les éléments annexes de la rémunération : primes à l'intéressement, part variable du salaire, commissions ou autres avantages liés à une fonction… Ils peuvent parfois apporter un subside non-négligeable sur les revenus de l'année. Et c'est souvent plus facile à négocier auprès d'un employeur qui doit, de son côté, faire attention à respecter les échelles de salaire de l'ensemble de ses collaborateurs.

Notre conseil : listez en amont tout ce qui peut constituer la rémunération globale et tentez de jouer sur certains éléments pour revoir à la hausse votre salaire pour votre premier emploi.

Négocier la rémunération mensuelle de votre premier emploi

Si malgré tous vos efforts, la négociation salariale ne prend pas, ne vous avouez pas tout de suite vaincu ! Et recourez à la technique de la rémunération mensuelle. Parlez en salaire mensuel et non plus annuel. Les retombées recherchées sont psychologiques car les montants que vous évoquerez seront moins élevés que si vous parlez de salaire sur l’année. Le recruteur sera peut-être plus enclin à la négociation pour votre premier emploi.

Et si la négociation salariale pour votre premier salaire ne prend vraiment pas ?

Si vous êtes face à un mur concernant la question de la rémunération pour votre poste, essayez de voir avec le recruteur sur le long terme. Vous pouvez notamment aborder avec lui deux points plus précis :

  • Avez-vous des perspectives d’évolution dans l’entreprise ? Car plus vous grandirez dans la société, plus votre salaire augmentera.
  • Est-il possible de prévoir une renégociation de salaire après quelque temps passé dans l'entreprise ? Par exemple, à la fin de votre période d’essai ?

Jeune diplômé : dois-je toujours demander plus que ce que je veux ?

Oui, il vaut mieux viser un peu plus haut pour tomber sur le bon chiffre… mais il ne faut pas non plus que ce soit démentiel et paraître irréaliste. Que vous soyez jeune diplômé, débutant ou senior, la règle est la même pour tous : demandez plus pour l’emploi visé pour obtenir une somme qui vous convienne.

Notre conseil : réfléchissez en amont à votre package salarial souhaité (salaire fixe, salaire variable et éventuellement avantages en nature). Vous devez parler le même langage que le recruteur : en rémunération brute annuelle. Bien préparé sur la question de vos prétentions salariales, vous aurez plus de chance d’obtenir ce que vous souhaitez.

Bon courage pour cet exercice. Avec un peu d’entraînement et en ayant lu ces quelques conseils, vous réussirez à coup sûr à négocier votre salaire pour votre premier emploi.  

Mathilde Hardy
Mathilde Hardy

Après l'obtention du diplôme d'avocat, je me suis tournée vers l’édition et la production de contenus print et web pour différents Médias. Je suis aujourd'hui en charge de la rubrique Conseils du site Cadremploi. À ce titre, je rédige des articles afin d'accompagner les candidats à l'embauche et leur permettre de décrocher l'emploi de leurs rêves. J'informe également les cadres sur tout ce qui touche de près ou de loin au monde du travail.

Vous aimerez aussi :