Quels sont les postes à plus de 80 000 euros dans le sud-Ouest ?

Publié le 3 mai 2011 Bruno Askenazi

Managers commerciaux et experts de l'aéronautique peuvent prétendre à d'alléchantes rémunérations.
  1. Profils privilégiés : 10 à 15 ans d'expérience
  2. Des profils de commerciaux sans surprise
  3. Prime aux experts techniques

C'est entendu, les postes à plus de 80 000 euros sont dans le Sud-ouest moins répandus qu'en Ile-de-France. La plus forte proportion de PME locales mais aussi l'écart moyen des salaires pratiqués entre la région et Paris (20%) expliquent cette relative discrétion des très hauts revenus. Chacun sait qu'un cadre parisien qui arrive à Toulouse devra, à fonction équivalente, faire des concessions salariales.

Profils privilégiés : 10 à 15 ans d'expérience

D'une façon générale, c'est dans les comités de direction que l'on trouvera le plus fréquemment ce type de job dans la région. Cas classique, celui d'un directeur administratif et financier. Mais pour atteindre ce niveau de rémunération, il faudra qu'il opère dans une structure significative, une filiale de groupe ou une PME industrielle de 2000 personnes par exemple. Et que son expérience dans le métier soit de 10 ans au moins.

Un directeur d'usine peut également prétendre à une rémunération supérieure à 80K€. Sachant qu'à ce niveau de responsabilité, le salaire varie beaucoup selon le secteur. Un responsable de site agroalimentaire sera moins favorisé que son homologue de l'industrie pharmaceutique. Plus répandus sont les postes de directeur industriel, payés entre 60 et 90 000 euros par an, selon le parcours professionnel du candidat et l'activité. Sauf cas exceptionnel, les profils privilégiés ont entre 10 et 15 ans d'expérience.

Des profils de commerciaux sans surprise

Dans des entreprises de taille conséquente, certains directeurs commerciaux sont également embauchés à un haut niveau de rémunération, parfois supérieur à 80K€. Idéalement, ils devront déjà avoir effectués un parcours réussi de 10 ans minimum dans le même secteur. Sont très prisés les candidats présentant une progression linéaire, sans surprise : vendeur, chef des ventes, responsable commercial ... « L'employeur ne veut pas prendre le moindre risque, précise Nicolas Brivois, responsable régional Sud -Ouest chez Hays. Il est prêt à payer cher sa nouvelle recrue mais à condition d'obtenir en retour des résultats quasi immédiats sur les performances ».

Prime aux experts techniques

« Bien entendu, on trouve des postes à plus de 80 000 euros dans les entreprises aéronautiques de la région sur certains profils spécifiques», ajoute Nicolas Brivois (Hays). Ponctuellement, ces employeurs, notamment les bureaux d'études, recherchent des experts techniques de haut vol sur un domaine pointu. Sans pour autant être capables d'encadrer des équipes, ces profils rares peuvent négocier des salaires à l'embauche très élevés.

Bruno Askenazi
Bruno Askenazi

Vous aimerez aussi :