1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Salaire >
  4. Votre salaire révélé à tous : êtes-vous prêt ?

Votre salaire révélé à tous : êtes-vous prêt ?

votre-salaire-revele-a-tous--etes-vous-pret-

Régis Delanoë

On veut toujours plus de transparence dans les entreprises, mais il y a un sujet central qui reste tabou : la rémunération. Seriez-vous prêt à ce que votre salaire soit dévoilé ? Zoom sur une question qui ne cesse de revenir.

La transparence salariale est loin d’être un sujet anecdotique et franco-français. Hillary Clinton avait, lors de la campagne présidentielle, incité les entreprises à rendre publique leurs grilles de salaires. Un moyen, selon elle, de lutter contre les inégalités, notamment entre le salaire des hommes et celui des femmes. Un débat international pour Claudie Corvol, vice-présidente du CNFF, le Conseil national des femmes françaises : « Un programme de l’ONU a même été mis en place dans ce sens, baptisé l’Equal Pay Day, fixé au 12 avril. Mouvement qui vise à l’égalité salariale et cherche à trouver les bons outils pour y parvenir. La transparence en fait partie. »

>>Pas satisfait de votre salaire ? C’est le moment de regarder nos nouvelles offres d’emploi

 

Déjà adoptée à l’étranger

Il faut savoir que la transparence commence à s’imposer dans certains pays. C’est le cas de la Norvège, où les feuilles de salaire de chacun sont disponibles sur simple demande auprès du centre des finances publiques. Autre exemple : dans l’état de Sao Paulo au Brésil, les salaires des employés municipaux ont été rendus publics par le vote d’une loi. Dans le privé, le cas qui a le plus fait parler concerne la start-up anglaise Buffer, qui a mis en ligne un Google Docs sur lequel figure dans le détail tous les revenus des salariés ainsi que celui du directeur général Joel Gascoigne. Une illustration extrême de l’open book management, littéralement le management livre ouvert, méthode de management qui milite pour une transparence pleine et entière.

Cela vous choque ? Rassurez-vous, vous n’êtes pas le seul. S’ils ne sont pas contre l’idée, les Français ne sont pas tout à fait prêts à sauter le pas. « C’est quelque chose de généralement constaté : on est prêt à connaître le salaire des autres mais on est plus réticent à révéler le sien, » observe Louis Morin, directeur de l’Observatoire des inégalités.

 

De rares cas dans l’Hexagone

En France, si la transparence salariale fait débat, sa mise en application reste rare. Le cas le plus emblématique concerne l’entreprise Thermador, basée en Isère. Grossiste dans le matériel de plomberie, elle révèle à ses salariés le niveau de rémunération de chacun par affichage une fois par an dans une salle commune de la société. Les salariés ne peuvent en revanche pas prendre de photo ni garder un exemplaire de ces chiffres pour ne pas que ces données sortent des murs du groupe. Il y a quelques années, le groupe Darty a relancé le débat en dévoilant les détails de la rémunération de son nouveau directeur financier. Une initiative qui ne s’est pas généralisée à l’ensemble des salariés et qui n’est pas à l’ordre du jour.

Lire aussi : Tout ce que les jeunes diplômés doivent savoir sur le salaire

 

Inéluctable mais pas si révolutionnaire

« La transparence salariale est inexorable, estime Pierre-Yves Gomez, professeur de stratégie à Lyon Business School. Il existe une demande de la part de la société en ce sens. La rémunération d'un salarié n'a de sens que si on peut le comparer aux autres. » Claudie Corvol constate d’ailleurs que les réticences sur ce sujet tendent à diminuer. Il y a plus de transparence dans les embauches actuelles car les jeunes actifs sont moins dans ce secret ». Que rien ne soit caché, y compris le salaire, c’est dans l’air du temps, estime aussi Louis Morin : « On est dans un système économique libéral où la circulation de l’information est érigée en règle. Pourquoi seule cette information continuerait d’être cachée ? Il n’y a rien à perdre à faire preuve de transparence, même si j’estime que ce n’est pas une solution miracle qui permettrait de résoudre tous les problèmes d’inégalité. »

 

8

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

marta

09/06/2018

à 15:50

Mon entreprise ne révélera pas les salaires au motif que cela nuirait à son recrutement et donnerait aux chasseurs de tête des éléments de comparaison. Sachant qu'elle paie moins que le marché, elle ne veut aussi pas montrer à ses employés comment la direction se goinfre sur son dos. Une telle publication signerait la «titaniquation» de l'entreprise.

Dans une autre entreprise, l'égalité homme-femme (ou femme-homme...) est un élément de communication. Dans les faits, derrière les caméras, les hommes sont très souvent favorisés en cas de promotion. Vieille habitude managériale.

Il est certain que l'égalité salariale soit nécessaire entre les hommes et les femmes, à compétences ET performances égales ! Il est illusoire de croire que l'égalitarisme sur les salaires au seul motif des compétences ou du sexe soit suffisant pour motiver les meilleurs éléments, car ils ne gagneront rien de plus que les suiveurs qui ne sont pas nécessairement mauvais. Cette «socialistation» du salaire ne peut qu'amener à un nivellement par le bas. À l'inverse, il ne faut pas que la «capitalistation» du salaire soit excessive, car cela nourrit par exemple toute la défiance à l'égard de la direction. En se goinfrant, elle capte de l'argent qui ne circule pas et ça n'est pas bon macroscopiquement.

> Répondre

En réponse à marta

wicksy

24/06/2018

à 10:01

Tout à fait D'accord. Qu'est-ce que le salaire ? La rémunération que votre employeur est prêt à vous payer et donc son évaluation personnelle sur l'échelle sociale. Ce salaire peut être considéré comme totalement injuste pour le ou la collègue alors qu'il est justifié selon l'employeur selon des jugements personnels. Grâce à ce système, on peut donc évoluer fortement lorsqu’on prend des risques (changer de job par exemple). Demain, cela ne sera plus possible avec cette soit-disant 'transparence' qui ira à l'avantage des recruteurs 'encore plus flagrant en cas de crise économique).

> Répondre

LetsGetSerious

05/06/2018

à 21:20

Vieille rengaine que cette transparence mais rien ne change ... et pas seulement parce que pour beaucoup, leur salaire est le pénible reflet de leur "valeur" dans un monde où tout porte un prix.
Les directions n'ont aucune envie de voir une (plus ou moins) grande partie de leurs effectifs réclamer qu'elles justifient l'écart de salaire avec tel ou tel collègue. Les femmes en tête, à juste titre ... Sinon il y a longtemps qu'elles afficheraient la liste des rémunérations de leurs collaborateurs de tout poil !

> Répondre

Delaplace Alain

05/06/2018

à 17:03

La transparence est une bonne chose si :

- on sait reconnaître le travail de l'autre
- on sait encaisser la frustration
- on sait garder la tête froide
- on sait admettre que l'on est plus mauvais que l'autre
- on sait accepter qu'un salaire se construit dans la durée
- on sait qu'un salaire n'est pas forcément le résultat d'un nombre d'heures passées au travail mais celui de la réussite et de l'efficacité
- on sait quitter son poste et aller ailleurs si on pense être floué

Combien de personnes sont capables de se prévaloir de cette liste d'éléments incomplète ? 5% de la population ?

Pour ma part je me moque de savoir combien gagne mon voisin tant que mon salaire me convient et qu'il est à la hauteur de mes efforts. Si tel n'est pas le cas, alors l'entreprise se prépare à perdre à terme un bon élément :)

> Répondre

En réponse à Delaplace Alain

Lasegue

05/06/2018

à 19:22

Si vous vous moquez de savoir combien gagne votre voisin vous ne voyez donc pas d'inconvénient à ce qu'il connaisse votre salaire. Si l'entreprise sait justifier le salaire de ses employés, vis à vis du personnel je ne vois aucun problème à ce qu'il soit dévoilé. Au moins rien ne se fait dans le dos, tout est transparent et on ne peut plus alimenter les polémiques sur un tel ou un autre. J'ai souvent entendu des "bruits de couloir" et les spéculations qui vont bon train sur cette problématique. Je pense que dévoiler les salaires mettra tout le monde d'accord.

> Répondre

FROGER Céline

05/06/2018

à 16:50

Sans aucun problème, mais ceci ne peut être mis en place que s'il existe une "grille" salariale et un traitement égalitaire

> Répondre

En réponse à FROGER Céline

Valérie houmeau

10/08/2018

à 12:00

En effet, il existe suivant la convention collective une base de salaire en fonction des qualifications et des coefficients ... cette information devrait être obligatoirement diffusée à l'ensemble des personnels en terme de moyenne mini moyen maxi par catégorie de personnes, hommes et femmes, mais aussi postes occupés (ouvrier, employés, Etam, cadres...). Certaines entreprises se contentent de diffuser uniquement la moyenne nationale ou celle de la convention mais jamais celle qui correspond à l'ensemble de ses salariés.
Les CE et CCE ou les DP sont normalement en droit de demander ce type d'informtions, ainsi que la moyenne des 10 meilleurs salaires de l'Entreprise ... QUID ???

> Répondre

Freja

05/06/2018

à 16:39

Oui oui tout cela est bien interessant mais de plus en plus d'entreprises proposent des salaires pas du tout attractifs et pas compétitifs et un package qui n'en est pas un. beaucoup ont adoptés la méthode de fourchette de salaire en faisant leurs calculs et en général le salarié n'est pas du tout gagnant et est carrément perdant. Donc oui le salaire est une priorité car nous ne travaillons pas pour la gloire mais visiblement les entreprises n'ont pas compris et ne souhaitent pas l'entendre : position de prétendue "force" car "c'est la crise" et que les gens "ne refuseront pas".... à d 'autres. Merci.

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte