Votre salaire révélé à tous : êtes-vous prêt ?

9 mai 2019 Régis Delanoë

On veut toujours plus de transparence dans les entreprises, mais il y a un sujet central qui reste tabou entre collègues : la rémunération. Seriez-vous prêt à ce que votre salaire soit révélé à tous ? La loi PACTE votée par le Parlement le 11 avril 2019 fait un pas en ce sens pour les sociétés cotées. Transparence des salaires, zoom sur une question qui ne cesse de revenir.
Votre salaire révélé à tous : êtes-vous prêt ?
  1. La transparence des salaires : déjà adoptée à l’étranger
  2. Salaire révélé à tous : de rares cas dans les entreprises françaises
  3. La transparence salariale : inéluctable mais pas si révolutionnaire

La transparence salariale en entreprise est loin d’être un sujet anecdotique et franco-français. Hillary Clinton avait, lors de la campagne présidentielle aux États-Unis, incité les entreprises à rendre publique leurs grilles de salaires. Un moyen, selon elle, de lutter contre les inégalités, notamment l’écart le salaire des hommes et celui des femmes. Un débat international pour Claudie Corvol, vice-présidente du CNFF, le Conseil national des femmes françaises : « Un programme de l’ONU a même été mis en place dans ce sens, baptisé l’Equal Pay Day, fixé au 12 avril. Mouvement qui vise à l’égalité salariale et cherche à trouver les bons outils pour y parvenir. La transparence en fait partie. »

À lire aussi >> À travail égal, salaire égal : un principe inappliqué en entreprise ?

La transparence des salaires : déjà adoptée à l’étranger

Il faut savoir que la transparence des salaires commence à s’imposer dans certains pays. C’est le cas de la Norvège, où les feuilles de salaire de chacun sont disponibles sur simple demande auprès du centre des finances publiques. Autre exemple : dans l’état de Sao Paulo au Brésil, les salaires des employés municipaux ont été rendus publics par le vote d’une loi. Dans le privé, le cas qui a le plus fait parler concerne la start-up anglaise Buffer, qui a mis en ligne un Google Docs sur lequel figure dans le détail tous les revenus des salariés ainsi que celui du directeur général Joel Gascoigne. Une illustration extrême de l’open book management, littéralement le management livre ouvert, méthode de management qui milite pour une transparence pleine et entière.

Cela vous choque ? Rassurez-vous, vous n’êtes pas le seul. S’ils ne sont pas contre l’idée, les Français ne sont pas tout à fait prêts à sauter le pas. « C’est quelque chose de généralement constaté : on est prêt à connaître le salaire des autres mais on est plus réticent à révéler le sien » observe Louis Morin, directeur de l’Observatoire des inégalités.

À lire aussi >> Comment répondre à la question sur vos prétentions salariales ?

Salaire révélé à tous : de rares cas dans les entreprises françaises

En France, si la transparence salariale fait débat, sa mise en application reste rare. Le cas le plus emblématique concerne l’entreprise Thermador, basée en Isère. Grossiste dans le matériel de plomberie, elle révèle à ses salariés le niveau de rémunération de chacun par affichage une fois par an dans une salle commune de la société. Les salariés ne peuvent en revanche pas prendre de photo ni garder un exemplaire de ces chiffres pour ne pas que ces données sortent des murs du groupe. Il y a quelques années, le groupe Darty a relancé le débat en dévoilant les détails de la rémunération de son nouveau directeur financier. Une initiative qui ne s’est pas généralisée à l’ensemble des salariés et qui n’est pas à l’ordre du jour.

À lire aussi >> Tout ce que les jeunes diplômés doivent savoir sur le salaire  

La transparence salariale : inéluctable mais pas si révolutionnaire

Dans les entreprises non cotées

« La transparence salariale est inexorable, estime Pierre-Yves Gomez, professeur de stratégie à Lyon Business School. Il existe une demande de la part de la société en ce sens. La rémunération d'un salarié n'a de sens que si on peut le comparer aux autres. » Claudie Corvol constate d’ailleurs que les réticences sur ce sujet tendent à diminuer. Il y a plus de transparence dans les embauches actuelles car les jeunes actifs sont moins dans ce secret ». Que rien ne soit caché, y compris le salaire, c’est dans l’air du temps, estime aussi Louis Morin : « On est dans un système économique libéral où la circulation de l’information est érigée en règle. Pourquoi seule cette information continuerait d’être cachée ? Il n’y a rien à perdre à faire preuve de transparence, même si j’estime que ce n’est pas une solution miracle qui permettrait de résoudre tous les problèmes d’inégalité. »

>> Dans les entreprises cotées

La loi PACTE (plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises) a été définitivement adoptée par le Parlement, le 11 avril 2019. Dorénavant, les entreprises cotées ont l'obligation de communiquer dans le rapport sur la gouvernance les écarts entre la rémunération de leurs dirigeants et les salaires moyens de leurs salariés, mais aussi médians, ainsi que les évolutions de ces ratios au cours des cinq dernières années. L’objectif est de responsabiliser les entreprises sur les pratiques salariales.

À lire aussi >> Quand peut-on demander une prime exceptionnelle ?

>> Pas satisfait de votre salaire ? C’est le moment de regarder nos nouvelles offres d’emploi.

Régis Delanoë
Régis Delanoë

Vous aimerez aussi :

  1. Accueil
  2. Salaire
  3. Votre salaire révélé à tous : êtes-vous prêt ?
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte