Faire progresser sa rémunération

3 décembre 2019 Fleur Chrétien

Votre expérience, votre expertise et les résultats de votre travail apportent une pleine satisfaction à votre employeur. Pourtant, votre salaire stagne depuis un moment. Mais avez-vous vraiment exploré toutes les pistes pour changer la donne ? Car faire progresser sa rémunération, c’est possible : Cadremploi vous explique comment.
Faire progresser sa rémunération
  1. Jouer sur le salaire fixe et le variable pour faire progresser sa rémunération 
  2. Comment bien préparer ses arguments pour faire progresser sa rémunération ?  
  3. Quel discours tenir pour faire progresser sa rémunération ?

Jouer sur le salaire fixe et le variable pour faire progresser sa rémunération 

Vous voulez gagner plus d’euros à la fin du mois ? Pour obtenir satisfaction, encore faut-il réussir à justifier votre requête auprès de votre employeur. En effet, toute augmentation de rémunération engendre une hausse de la masse salariale… et donc une diminution des bénéfices pour l’entreprise. En clair, votre demande d’augmentation vous paraît peut-être justifiée, mais elle le sera véritablement aux yeux de votre manager si vous mettez en œuvre un plan d’action adéquat. 

Obtenir une meilleure rémunération grâce à votre salaire fixe

L’expérience et l’ancienneté suffisent parfois à justifier une légère hausse de votre rémunération fixe. Mais le barème s’appliquant de la même façon à tous les salariés de l’entreprise, ne vous attendez pas à un pourcentage d’augmentation incroyable.

En revanche, accepter un nouveau poste est une option qui permet une belle progression en terme de rémunération, puisqu’il implique souvent de nouvelles responsabilités en tant que manager. Double avantage : vous avez l’opportunité de gagner plus, et de faire progresser votre carrière dans le même temps.   

Jouer sur la part variable pour une augmentation de rémunération

La part variable de votre salaire est un levier non négligeable à activer si vous n’avez pas de marge de manœuvre sur la partie fixe de votre salaire.

Innovez, faites preuve de créativité, motivez les équipes : ce genre d’efforts, s’il est bien valorisé, permet souvent d’obtenir des rémunérations - individuelles ou collectives - exceptionnelles. 

Votre investissement et vos heures supplémentaires vous ont permis d’obtenir des résultats bien au-delà des objectifs fixés par la direction en début d’année ? Négociez une prime individuelle d’objectifs. Si elle est d’ores et déjà mise en place, voyez comment la faire revoir à la hausse. 

Vous avez contribué, comme le reste de l’entreprise, à un chiffre d’affaires record ? Envisagez les possibilités de rémunération sous forme d’intéressement ou de participation (autrement appelé l’épargne salariale) aux résultats de l’entreprise : augmenter son salaire avec son épargne salariale.  

Comment bien préparer ses arguments pour faire progresser sa rémunération ?  

Apprenez à valoriser votre travail

Vous abattez le travail de 3 salariés, mais personne ne s’en rend compte ?

Notre conseil Cadremploi : faites-en un peu moins, et consacrez du temps à dresser des bilans, à échanger avec votre manager, à tenir des tableaux de reporting. En prenant cette habitude, vous piloterez mieux votre propre activité et aurez sous la main tous les éléments pour faire accepter votre requête.

Apprenez à définir votre valeur dans l’entreprise, à faire connaître votre expertise, à communiquer sur vos résultats en faisant des reportings réguliers. Le jour où vous aurez à négocier une hausse de rémunération, vous n’en serez que plus convaincant.  

Un maximum d’informations pour accroître sa rémunération au travail

On dit souvent que celui qui détient l’information détient également le pouvoir. Alors partez à la pêche et interrogez-vous : quelle augmentation demander à son employeur ? Quels sont les salaires moyens pratiqués sur un poste comme le vôtre ? Quelle politique salariale l’entreprise mène-t-elle ? Quelle est la rémunération des autres cadres à expérience et poste équivalents ?

Tous ces renseignements, évalués dans le contexte économique, vous permettent de négocier au plus juste. Toutefois, aucune règle quant aux résultats : quand certains parviennent à obtenir 25 % d’augmentation, d’autres peinent à atteindre les 3 %.  

Imaginez le plan B en cas de refus d’augmentation de votre salaire

Si votre demande initiale est refusée de façon catégorique, il serait dommage de repartir bredouille. Ainsi, il est important d’envisager des alternatives à proposer à votre employeur : avantages en nature comme la voiture de fonction, ou participation aux résultats de l’entreprise par exemple.  

Quel discours tenir pour faire progresser sa rémunération ?

Vous trouvez injuste de ne pas être augmenté alors que votre collègue l’a été ? La convention collective mentionne une augmentation annuelle des salaires de 2 % minimum qui n’est pas appliquée dans votre entreprise ?

Notre conseil Cadremploi : pour arriver à vos fins, abandonnez les revendications. Soyez constructif : des chiffres pour évoquer vos résultats, des faits pour montrer votre investissement dans la vie de l’entreprise, des projets pour prouver que vous vous impliquez… Autant d’éléments qui permettent d’argumenter en votre faveur lors de l’entretien qui aura été prévu au bon moment avec la bonne personne. Que ce soit le DRH ou votre manager, voyez quel interlocuteur est le plus à même de prendre la décision de vous augmenter.

Et n’oubliez pas : celui qui ne demande pas quelques euros supplémentaires, n’obtient rien.

Découvrez comment bien réagir à un refus d’augmentation afin de toujours adopter la bonne attitude face à votre manager.

Fleur Chrétien
Fleur Chrétien

Formée au journalisme et à l’édition, Fleur commence sa carrière chez Hachette Livre au département jeunesse. Après Bécassine et Franklin, elle s’immerge dans l’univers du luxe en agence de communication. Très vite, le digital devient incontournable. Petites agences et jolis clients - Harry Winston, Benjamin de Rothschild, l’Atelier BNP Paribas, Yann Arthus-Bertrand - permettent d’alterner réflexions stratégiques et création de contenu innovant. En 2010, Fleur fait le choix de l’indépendance. Elle se concentre alors sur son cœur de métier : donner du sens par le contenu. Cadremploi figure parmi ses heureuses collaborations.

Vous aimerez aussi :