1. Accueil >
  2. Espace diversité >
  3. Discriminations >
  4. Votre entreprise est-elle gay friendly?

Votre entreprise est-elle gay friendly?

votre-entreprise-est-elle-gay-friendly

Pascal Kroll

10/01/2011

Les homosexuels sont principalement victimes de discrimination sur leur lieu de travail. Difficile alors de faire son coming-out... à moins que vous n'ayez la chance de travailler dans une entreprise gay friendly.

Simples moqueries, insultes, mises au placard, refus d'embauche ou de promotion : voilà pour la partie visible. Impossibilité de mettre sa vie privée en évidence comme les autres, de parler de son weekend à la pause café et d'afficher ses photos de famille : voici pour la face cachée. Les deux faces revêtent une même réalité : la discrimination envers les homosexuels sur le lieu de travail. Selon le dernier rapport de SOS homophobie, c'est le principal endroit des discriminations à leur encontre. Près d'un homosexuel sur cinq s'en dit victime.

Se taire plutôt que de subir les stéréotypes

Il reste en effet plus facile de faire son coming-out en famille qu'au boulot. 58 % à peine des homosexuels ont osé franchir le pas auprès de leur entourage professionnel. Une attitude qui s'explique par des stéréotypes tenaces. Dans son Guide du recrutement et orientation sexuelle (avril 2008) réalisé avec L'autre Cercle - qui représente 650 GLBT (Gay, Lesbienne, Bisexuels et Transgenres) - A compétence égale répertorie les stéréotypes les plus courants :

- faiblesse/fragilité : mauvaise résistance au stress, instable, trop émotif

- problème d'autorité et d'intégration à l'équipe : narcissique, individualiste, pas le sens des responsabilités

- problème lié à l'apparence : trop voyant, atypique

- santé mentale et immoralité : risque de dépression plus fréquent, prosélytisme.

« Nous avons de moins en moins l'association homosexualité = sida, note Virginie Allard, déléguée générale de A compétence égale. Mais des entreprises persistent à formuler des demandes du type : « je veux quelqu'un de marié », « je ne veux pas quelqu'un d'efféminé. Le leadership est encore vu comme une qualité dite masculine. Sexisme et homophobie se retrouvent en beaucoup de points. Les discriminations les plus flagrantes se situent dans les secteurs où il y a plus d'hommes que de femmes. »

Il est ainsi plus aisé d'être homosexuel dans la mode, le luxe et la communication que dans le BTP ou le tertiaire en général.

Des démarches d'entreprises encore très limitées

« 6 à 8 % de la population est homosexuelle. Il y en a donc forcément dans votre entreprise. » Lorsque Catherine Tripon aborde le sujet de la place des GLBT avec de grands groupes, beaucoup ne se sentent pas concernés par le sujet. La diversité dans le monde du travail est un sujet en vogue mais les entreprises communiquent surtout sur ce qu'elles font à l'égard des personnes handicapées, des femmes, des seniors, des jeunes issus de quartiers sensibles.

« Les entreprises ne doivent pas traiter l'homosexualité à part mais sur le sujet de la diversité dans sa globalité, regrette Catherine Tripon. Nous en sommes encore aux prémices d'actions visibles sur cette population. Les démarches sont encore très limitées. Des entreprises entament toutefois des démarches très volontaristes en la matière. » L'autre cercle a d'ores et déjà signé des partenariats avec Michael Page, Randstad et IBM. Ces entreprises s'engagent à faire preuve de visibilité et à montrer leur engagement dans le domaine.

IBM entreprise la plus gay friendly

IBM serait d'ailleurs l'entreprise qui a mis en place « la stratégie la plus efficace en faveur du recrutement et du respect de l'équité envers les personnes homosexuelles ». Cela lui vaut la première place du podium au palmarès des multinationales les plus gay friendly de la planète établi par la chambre de commerce internationale gaie et lesbienne. Birtish Telecom Group et The Dow Chemical Compagny suivent. Il n'y a en revanche pas d'entreprises françaises dans ce palmarès.

Des initiatives pour résoudre la question du conjoint et de l'homoparentalité

Plusieurs se sont néanmoins attaquées au problème en se penchant plus particulièrement sur la question du traitement des conjoints et de la parentalité, quel que soit le sexe.

Eau de Paris accorde ainsi des congés homoparentaux. « Le congé paternité pourra être pris par le conjoint dans les mêmes conditions, qu'il s'agisse d'hétéro ou d'homoparentalité », expliquait Pascal Bernard, DRH du groupe lors de la signature de l'accord sur la diversité en 2008. C'était une première en France. Eau de Paris s'était déjà illustrée dans le domaine en proposant à ses salariés pacsés les mêmes droits que ceux des couples mariés (mutuelle, voyages d'entreprise, etc.).

Air France propose des billets gratuits aux personnes mariées ou pacsées. Des entreprises disposent d'associations gays et lesbiennes pour améliorer leur visibilité en interne, à l'instar de Personn'ailes pour Air France.

Pour savoir si votre entreprise développe des actions gay friendly, épluchez son site Internet, son rapport développement durable, son accord diversité et voyez si elle a entamé une démarche pour être labellisée. Le mouvement est en marche.

13

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

fredzen75

09/04/2013

à 00:16

Malheureusement Charles dit tout haut ce que la multitude pense tout bas.
Nous n'en avons pas finit avec l'homophobie.
C'est dur à dire mais beaucoup de français sont plus arriéré que les portugais ou les espagnols.
Nous ne pouvons rien du tout face à la bêtise,
mais nos enfants mieux éduqués seront bien plus tolérant.

> Répondre

Tom

07/02/2011

à 08:37

Bonjour la tolérance. Sous la pression des lobbies communautaristes, il est de bon ton de professer une ouverture de bon aloi aux sexualités alternatives. Pourtant d'autres discriminations rampantes montrent le bout de l'oreille sous les discours et les doctrines politiquement correctes du jour. Pas d'aménagement ni beaucoup de tolérance pour les mères de famille, par exemple. Et que dire des listes à la Prévert qui catégorisent comme "les pires", les prêtres (bien sûr, assimilés à des pédophiles) ? Chacun son bouc émissaire, mon bon moraliste !... Allons, le sens du vent et celui du profit guident souvent des choix et décisions où le prétexte de l'équité et de la justice sociale ne servent que de paravent.

> Répondre

PHILIPPE

04/02/2011

à 17:49

Je crois que nous devons évoluer avec cette affiche du refus de reconnaitre le droit aux hmo de vive en paix. Moi je vis en Afrique et là il y a encore un gros travail à faire.

Philippe traoré
04 bp 8702 ouagadougou 04
tel 76.63.09.94

> Répondre

Antoine

03/02/2011

à 16:36

Bonjour,

Cadre emploi "pense" à nous ? Eh bien ...
Où je travaille (Assurance) il n'y a aucun problème lié à l'homosexualité, homoparentalité ou d'acte à caractère homophobe. Il y a nombreux gays et lesbiennes qui ne se cachent pas ... Et ce grâce au Département RH qui est composé que de femmes ... voilà pourquoi !
Cordialement,
Ant'

> Répondre

Edmond

03/02/2011

à 15:41

Moi-même hétérosexuel, je me désolidarise du commentaire de Charles.

Je ne trouve pas les pratiques homosexuelles répugnantes. En réalité, je m'en contrefiche totalement.

Je trouve effectivement très dommageable que toute personne homosexuelle ou juste soupçonnée de l'être se retrouve confrontée, au mieux à la moquerie et au pire à l'agression (verbale, physique ou professionnelle).

Je n'étale pas mas vie privée au travail, mais il m'arrive, dans la discussion de laisser échapper un mot sur mon épouse, mes enfants, mon chien ou mes activités de loisirs.
Heureusement que Charles n'est pas dégoûté par le Roller, le WindSurf, ou les brocantes ... Sinon il m'accuserait de ne pas être assez discret !

Les Homosexuels ont le droit d'être ce qu'ils sont et d'être fiers d'eux-mêmes.

Il y à pire en ce monde que d'être homosexuel :
On peut être huissier (mets les gens à la rue), soldat (mission première du soldat ? Tuer l'ennemi), voleur, assassin, trafiquant, violeur, pédophile, prêtre (oups, c'est la même chose) ou pire encore Banquier ou Actionnaire

> Répondre

Bernard

01/02/2011

à 14:41

Bravo Charles! Vous êtes la preuve vivante que, en France, il reste beaucoup de chemin à faire en ce qui concerne les droits des minorités. Pendant que les autres pays avancent, La France se necrose:-(

> Répondre

Fran

01/02/2011

à 13:56

Simple constatation, je suis assez d'accord avec Charles et Gilles, je suis homo, je n'en fais pas tout un plat, je ne demande en rien le droit a la difference mais le droit a l'indiférence !
Ce qui me gène en revanche dans le commentaire de charles c'est que malheureusement, même si les "pratiques" peuvent paraître répugnantes, qu'en est-il des collègues (hétéros) qui passent leur temps à parler ouvetement de sexe avec moult détails, de leurs conquetes, de leurs fantasmes ?
Que ce soit pour l'union homosexuelle ou la vie en générale, foutez nous simplement la paix et arrétez de comparer!
Ainsi, à ceux que ça dérange lorsqu'au lieu de dire : "ce week-end je vais en voyage avec mon copain" je suis obligé de dire : "ce week-end je pars en voyage avec ma moitié" je dirais simplement soyez vous aussi un peu plus discrets pensez que vous pouvez heurter la sensibilité de certains moins brutaux que vous (pas forcéments homos), sans oublier les femmes souvent reléguées au second plan !
Merci pour ce sujet qui m'a permis de m'exprimer


> Répondre

Philippe MONTLAUR

01/02/2011

à 13:36

Le commentaire laissé par Charles montre bien la nécessité d'un activisme homosexuel. Nous passons la plupart de notre temps au travail donc dans un groupe d'individus qui vivent ensemble. Dans cet univers les cons ne se cachent pas, ils vivent librement et complètement décompléxés. Cela doit s'apliquer à tout individu quelque soit sa sexualité. En bref, je ne suis pas discret car je suis gay, je suis discret car c'est ma nature et que les blagues avilissantes sur les femmes qui sont souvent entendues autour de la machine à café devraient rester confidentielles. Par ailleurs, je contribue activement à notre république, par mon travail, mes impots, mes qualités humaines et intellectuelles, alors ce n'ait pas votre esprit trop étroit cher Charles qui peut se permettre de me conseiller. Mes droits je ne les revendique pas, je les exerce. Ils sont miens tout naturellement car j'ai eu la chance de naitre en France.

> Répondre

Philippe MONTLAUR

01/02/2011

à 13:35

Le commentaire laissé par Charles montre bien la nécessité d'un activisme homosexuel. Nous passons la plupart de notre temps au travail donc dans un groupe d'individus qui vivent ensemble. Dans cet univers les cons ne se cachent pas, ils vivent librement et complètement décompléxés. Cela doit s'apliquer à tout individu quelque soit sa sexualité. En bref, je ne suis pas discret car je suis gay, je suis discret car c'est ma nature et que les blagues avilissantes sur les femmes qui sont souvent entendues autour de la machine à café devraient rester confidentielles. Par ailleurs, je contribue activement à notre république, par mon travail, mes impots, mes qualités humaines et intellectuelles, alors ce n'ait pas votre esprit trop étroit cher Charles qui peut se permettre de me conseiller. Mes droits je ne les revendique pas, je les exerce. Ils sont miens tout naturellement car j'ai eu la chance de naitre en France.

> Répondre

Charles

31/01/2011

à 22:54

Je crois que les homosexuels ont du mal à comprendre que leurs pratiques sont considérées comme répugnantes par la majorité hétérosexuelle, même si, par conditionnement, nous avons appris à les tolérer. Ainsi, les homosexuels ne sont plus victimes de discriminations s'ils ont la pudeur de ne pas exposer les détails de leurs relations et, surtout, s'ils se détournent de leurs revendications récentes concernant le mariage ou l'adoption.
Les homosexuels intelligents ont pour réflexe de ne pas s'exhiber, de ne pas mettre au défi les hétérosexuels. C'est là la meilleure recette pour vivre une vie aussi normale que possible au sein de n'importe quelle société. Qu'on arrête donc de nous bassiner avec les prétendus "droits" des homosexuels. La meilleure garantie pour eux de conserver ces droits est pour eux de conserver une grande discrétion sur ce qui relève, en définitive, de leur vie privée.

> Répondre

gilles

31/01/2011

à 22:32

bah je ne vois pas pourquoi en parler au boulot....c'est comme en allant au restaurant pourquoi justifier que l'on a pris du saumon plutôt que de la choucroute....arrêtez avec ce genre de sujet...soyez vous même..et à bas les ragots

> Répondre

Philippe Chauliaguet

16/02/2010

à 09:36

En effet il s'agit du Collectif Homoboulot animé par les associations Lesbienne Gay Bi et Trans. de grandes entreprises et administrations :
ALGO au Ministère des affaires Étrangères et Européennes,
COMIN-G dans les Ministères Économique et Financier,
GARE ! pour le groupe SNCF,
Homobus pour la RATP et ses filiales.
Homosfere pour le groupe SFR
Mobilisnoo pour le groupe France Telecom/Orange
Le Collectif Homoboulot a été créé pour aider les nouvelles associations à se créer, mutualiser nos moyens, échanger et témoigner.
Le Collectif s'ouvre au monde du travail en accueillant les expériences des travailleurs LGBT de tous les secteurs professionnels.
Il existe d'autres association LGBT (lesbienne Gay Bi Trans.) dites "professionnelles" dans d'autres entreprises et administrations qui luttent elles aussi pour faire tomber les tabous pour en finir avec l'autocensure des homo au travail.

> Répondre

Jacques

05/02/2010

à 05:12

Je crois qu'il existe d'ailleurs un collectif qui regroupe les associations sites "professionnelles", où des entreprises comme France Telecom; la SNCF ou la RATP en font partie....

> Répondre

+