Etre reconnu travailleur handicapé, ça sert à quoi ?

Publié le 3 novembre 2010 Sylvie Laidet

1,2 millions de personnes sont reconnues travailleurs handicapés. Mais comment obtenir cette reconnaissance ?
  1. Le principe :
  2. Qui est concerné ?
  3. Comment ça marche ?
  4. Quelles incidences ?
  5. Suis-je obligé d'avoir une RQTH pour travailler ?
  6. Faut-il le mentionner sur son CV ?

Le principe :

La reconnaissance de qualité de travailleur handicapé (RQTH) permet de faire reconnaître son aptitude au travail en fonction de son handicap et donc d'optimiser son insertion professionnelle.

 

 

 

Qui est concerné ?

« Toute personne dont les possibilités d'obtenir ou de conserver un emploi sont effectivement réduites par suite de l'altération d'une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales ou psychiques », précise la loi handicap du 11 février 2005.

 

Comment ça marche ?

Pour obtenir ce statut, il faut en faire la demande auprès de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) de son lieu de résidence. La Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées du département (ex-Cotorep), composée d'une équipe pluri disciplinaire (assistante sociale, syndicats, pros de l'emploi...), examine le dossier et rend une décision motivée. Une RQTH est valable entre 1 et 5 ans et doit être renouvelée.

Cette reconnaissance s'accompagne d'une orientation vers le marché du travail ordinaire, vers un Esat (établissement d'aide par le travail, ex-CAT) ou vers un centre de rééducation professionnelle. Voire une formation.

 

Quelles incidences ?

Être reconnu travailleur handicapé confère quelques avantages à son bénéficiaire. Parmi lesquels, le soutien des Cap Emploi, un réseau d'organismes spécialisés dans l'emploi des PH, les aides de l'Agefiph pour le financement de matériel, de formation....

Chaque bénéficiaire d'une RQTH est comptabilisé dans l'obligation d'emploi par les entreprises, ce qui est un bon point car les employeurs ont besoin de TH pour leurs compétences mais aussi pour faire grimper leur quota de TH. La RQTH donne un accès à la fonction publique par concours aménagé ou par recrutement contractuel spécifique.

 

Suis-je obligé d'avoir une RQTH pour travailler ?

Non, cette reconnaissance n'est pas une obligation. D'ailleurs de nombreuses personnes handicapées préfèrent ne pas en faire la demande car elles craignent d'être stigmatisées dans leur vie professionnelle quotidienne.

 

C'est une démarche volontaire et personnelle. Aucun employeur ne peut vous obliger à demander une RQTH. Pour inciter leurs salariés handicapés à sa déclarer et donc faire grimper leur taux d'emploi de PH, certaines entreprises leur offrent parfois des contreparties plus ou moins subtiles. Un grand fabricant informatique octroie par exemple une prime de 1000 euros à ses salariés entamant une démarche de RQTH.

 

Faut-il le mentionner sur son CV ?

Tout dépend de la politique handicape de l'entreprise visée. Si elle communique largement sur le sujet, alors présenter une RQTH peut être un point positif car cela augmenterait le taux d'emploi de PH de l'entreprise. En revanche, si vous ne savez rien de la position de l'employeur visé, attendez plutôt l'entretien pour en parler. Si vous le jugez nécessaire évidemment, car rien ne vous y oblige.

 

Autres articles du dossier :

Au secours, je vais avoir un collègue handicapé

7 idées reçues sur les personnes handicapées

Sylvie Laidet
Sylvie Laidet

Au quotidien, Sylvie Laidet, journaliste indépendante, réalise des enquêtes, des portraits, des reportages, des podcasts... sur la vie des salariés en entreprise. Égalité femmes-hommes, diversité, management, inclusion, innovation font partie de ses sujets de prédilection.

Vous aimerez aussi :