IT : comment se former aux méthodes agiles?

Publié le 24 mai 2013 Aurélie Tachot

L’expression est sur toutes les lèvres dans le secteur de l’informatique et des télécoms. Les méthodes agiles, qui permettent aux cadres de mieux maîtriser leurs projets sous les angles délais, coûts et résultats, donnent lieu à une vague de formations courtes, parfois certifiantes.

Actuellement, « seuls 30 % des projets informatiques aboutissent dans les délais et respectent le budget du client », d’après Benoît Pommeret, manager d’offres chez Cegos. Les méthodes agiles, en vogue dans le secteur de l’informatique et des télécoms, permettent de pallier ce problème. Elles aident notamment les chefs de projets, responsables MOA, développeurs et responsables méthodes « à conduire des projets de manière itérative grâce, notamment, à une meilleure communication entre les acteurs impliqués », précise-t-il.

Les formations Scrum et XP en vogue

Parmi les méthodes agiles, Scrum est certainement la plus populaire chez les cadres managers. « Elle s’applique bien aux projets de développement de logiciels car elle se définit par une multiplication des phases de suivi avec le client et une planification des étapes », explique Benoît Pommeret. Concrètement, « le client peut désormais suivre l’évolution du projet toutes les trois semaines et non le découvrir au bout de six mois », résume David Ivan, ingénieur qualité de l’offre chez Orsys. Depuis l’an dernier, les formations courtes relatives à Scrum et à son acolyte Extreme Programming (XP) suscitent un véritable engouement. A tel point que l’organisme IB Formation propose de plus en plus régulièrement des sessions du stage « Gérer ses projets avec les méthodes agiles ». Destinée aux analystes et aux développeurs, cette formation de deux jours promet d’apprendre à gérer les exigences d’un projet tout au long de son cycle de vie, grâce à de nombreuses mises en situations.

Les certifications particulièrement recherchées

Les attentes des entreprises du secteur de l’IT en termes d’agilité sont tellement fortes que ces méthodes ont donné lieu à des cursus certifiants éligibles au titre du Droit individuel de formation (DIF). Cegos propose par exemple le cycle « Formation intensive aux méthodes : agir sur tous les process pour plus de valeur client » à l’issu duquel les cadres peuvent obtenir la certification de la Fédération de la formation professionnelle (FFP). Les organismes Valtech Training et Xebia ne sont pas en reste puisqu’ils disposent tous deux d’un catalogue particulièrement riche en termes de cycles certifiants sur ces méthodes.

Des méthodes bien accueillies

En optant pour les méthodes agiles, ce sont ses processus de fonctionnement et son mode de management qu’un cadre droit remettre en cause vis-à-vis de son équipe. Malgré l’ampleur de la tâche, ce changement semble bien accueilli par les collaborateurs. « Il permet de travailler dans une démarche d’amélioration continue, ce qui crée rapidement une formidable émulation chez les équipes techniques et métiers », témoigne Marc Thierry, Practice Manager agilité au sein de GFI Informatique. « Les méthodes agiles sont facilement applicables en entreprises, confirme David Ivan. Seuls les salariés enclins à recevoir des ordres ou peu habitués à travailler en équipe comme les administrateurs réseaux sont généralement réfractaires à ce changement. » À noter que d’autres facteurs peuvent rendre la mise en œuvre des méthodes agiles difficiles, tels que l’indisponibilité du client ou la dispersion géographique des acteurs du projet.

Découvrir les formations du secteur I
Aurélie Tachot
Aurélie Tachot

Après avoir occupé le poste de rédactrice en chef d’ExclusiveRH.com (entre autres), je travaille désormais à mon compte. Pour Cadremploi, je contribue à la rubrique Actualités via des enquêtes, des interviews ou des analyses sur les évolutions du monde du travail, sans jamais oublier l'angle du digital.

Vous aimerez aussi :