Se former au développement durable, un tremplin pour sa carrière ?

Sylvie Laidet

Les entreprises encouragent toujours leurs salariés à se former aux thématiques de la qualité, de la sécurité, de l'environnement et du développement durable mais ne semblent pas toutes prêtes à « valoriser » ces formations. Vos questions, nos réponses.

Ca y est, grâce à la formation que vous venez de suivre, vous êtes un as du marketing vert, un pro des achats responsables... Pour autant...

... allez-vous être augmenté ?

Pas si sûr. Pour l'heure, dans le suivi de leurs anciens stagiaires, les organismes de formation n'observent pas de gains salariaux suivant la fin du stage. « C'est dommage mais pour l'instant, les employeurs ne sont pas prêts à payer plus leurs salariés mieux formés sur le sujet », regrette Elisabeth Laville, fondatrice et dirigeante de l'agence Utopies. Ils exigent d'abord un retour sur investissement sonnant et trébuchant et rapide alors que le développement durable reste une démarche de fond et de longue haleine.

... allez-vous être promu ?

Oui mais indirectement. « Ce type de formation peut permettre au salarié d'être associé à des projets porteurs dans l'entreprise. Du coup, il a ainsi l'occasion d'être plus visible, d'élargir son réseau et donc potentiellement il augmente ses chances d'être repéré pour tel ou tel poste », argumente Thibault Daudigeos, enseignant chercheur en organisation et management à Grenoble école de management (GEM,).

Toutefois, attention aux miroirs aux alouettes : le développement durable n'est pas un métier à part entière. A part pour quelques rares élus (directeur du développement durable, responsable développement durable ...), le développement durable n'est souvent qu'un pan d'une fonction. Attention, donc à ne pas en faire son unique spécialité.

... serez-vous recruté pour votre « ligne verte » ?

Tout dépend de la maturité de l'entreprise sur cette thématique. « Si le recruteur est avancé sur le sujet, par exemple, si il a récemment lancé une gamme de produits verts ou s'apprête à le faire, alors avoir suivi une formation en lien avec le développement durable peut faire la différence lors d'un recrutement. Ça a été le cas de l'une de mes anciennes stagiaires candidate à un poste de directrice commerciale. Elle a parlé de sa formation durant l'entretien et a été embauché », observe Florence Gillet-Goinard, responsable de la gamme formation au développement durable de la Cegos.

Toutefois, inutile de se leurrer, la priorité des entreprises actuellement est de sortir de la crise en remplissant le carnet de commandes. Le développement durable n'est pas leur priorité.

« Il est à la mode dans les écoles mais pas chez nos clients. Ils veulent avant tout des candidats opérationnels et pour l'instant, ils ne formulent pas d'exigence particulière sur cette thématique », souligne Nicolas Leroy, directeur au sein du cabinet de recrutement Michael Page .

...serez-vous plus employable ?

Outre l'acquisition de connaissances et d'outils pratiques, ces formations servent aussi (voire surtout) à rester dans le « mouv ». En réalité, c'est un bon moyen de ne pas être mis sur la touche par les futures jeunes recrues qui, pour la plupart, auront suivi des modules sur le développement durable lors de leur formation initiale. Se former aujourd'hui, pour être toujours employable demain, un vrai pari sur l'avenir.

Sylvie Laidet
Sylvie Laidet

Au quotidien, Sylvie Laidet, journaliste indépendante, réalise des enquêtes, des portraits, des reportages, des podcasts... sur la vie des salariés en entreprise. Égalité femmes-hommes, diversité, management, inclusion, innovation font partie de ses sujets de prédilection.

Vous aimerez aussi :