1. Accueil >
  2. Formation >
  3. CPF / CIF / VAE >
  4. Comment financer sa VAE ?

Comment financer sa VAE ?

comment-financer-sa-vae-

Benjamin Dusaussoy

06/11/2014

Droits d’inscription auprès de l’organisme certificateur, financement de l'accompagnement, déplacements... La Validation des Acquis de l'Expérience (VAE) a un coût. Selon l'initiateur de la démarche : l'entreprise, le salarié ou un travailleur indépendant, il existe différents moyens de la financer.

En fonction du statut du prétendant, de la formation ciblée, de l'organisme valideur ou du niveau d'accompagnement, les frais liés à la VAE ne seront pas identiques et peuvent s'élever à plusieurs milliers d'euros. Ainsi, le coût de l'accompagnement à lui seul peut varier de 500 à 5 000 euros dans les plus grandes écoles. La prise en charge peut être nulle, partielle ou totale selon les cas.

>> Découvrir les solutions pour se faire accompagner dans sa VAE

Le financement d’une VAE quand on est salariés

Pour un cadre salarié, le coût peut être directement supporté par l'entreprise. « Dans ce cas, le financement pourra s'effectuer au titre du Plan de formation, via l'Organisme Paritaire Agréé (OPCA), ou du Droit individuel à la formation (DIF) si l'employé a cumulé un nombre suffisant d'heures de travail (et bientôt du CPF,qui remplacera le DIF au 1er janvier 2015, ndlr) », témoigne Stéphanie Loiseau, chargée de mission au Fongecif Île-de-France. Autre possibilité, « si l'employé ne souhaite pas que son employeur soit au courant par exemple, passer par l'organisme paritaire collecteur agréé pour le financement du Congé Individuel de Formation (Opacif) à l'instar des Fongecif, d'Uniformation, de l'Afdas, Unifaf, FAF-TT... » La VAE devra alors s'effectuer en dehors du temps de travail.

Si l'entreprise refuse de prendre en charge le coût de la VAE, il est toujours possible de demander un congé de Validation des Acquis de l'Expérience (CVAE). D'une durée maximale de 24 heures, il permet notamment de bénéficier d’un accompagnement sur ou en dehors du temps de travail. La prise en charge des frais liés à ce congé est alors à demander à l'organisme paritaire dont relève l'entreprise.

Des montants qui varient d'un Opacif à l'autre

Le Fongecif prévoit un plafond maximum de 1 800 euros pour l'étude de la faisabilité du projet et l'accompagnement à la préparation de la validation, ainsi que 1 000 euros pour l'étude de la recevabilité de la demande de VAE et l'étape de la validation. Mais ces financements varieront d'un Opacif à l'autre. « Quand le financement est opéré par l'Opca au titre du DIF, l'accompagnement peut démarrer avant même le choix du diplôme jusqu'à la présentation devant le jury. S'il est pris en charge par un OPACIF, il sera financé à partir de la demande de recevabilité », note Liliane Helt, dirigeante du cabinet Carrières Conseils.

Le financement d’une VAE pour les travailleurs indépendants

Pour les travailleurs indépendants ou ceux non-salariés possédant un régime particulier, c'est le fonds d’assurance formation (FAF) qui gère les contributions à savoir : le Fonds interprofessionnel des professionnels libéraux (FIF-PL) et l'Association de gestion du financement de la formation des chefs d’entreprise (Agefice) pour les commerçants et les travailleurs indépendants. Si aucune aide ne peut vous être accordée, il est alors possible de financer soi-même la VAE. Enfin, sachez qu'en cas de validation partielle suite à la décision du jury, le parcours de formation complémentaire nécessaire pour valider les modules restants peut également faire l'objet d'un financement auprès de l'Opacif.

Le financement d’une VAE pour les personnes en recherche d'emploi

Pour les demandeurs d'emploi (indemnisés ou non), la VAE peut être pris en charge par des collectivités territoriales à l'instar des Conseils régionaux. En fonction des régions, la plupart d'entre eux participent au financement de l’accompagnement sous la forme du chéquier VAE. C'est aussi le cas de Pôle emploi qui peut notamment couvrir les frais d’inscription, les prestations d’accompagnement et des différentes actions de validation.

Benjamin Dusaussoy © Cadremploi 

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+