1. Accueil >
  2. Formation >
  3. CPF / CIF / VAE >
  4. Les formations en anglais accessibles via le CPF

Les formations en anglais accessibles via le CPF

les-formations-en-anglais-accessibles-via-le-cpf

Marion Senant

16/03/2015

Grandes oubliées de la réforme de la formation professionnelle, les formations en langues viennent de rejoindre le groupe des formations éligibles au CPF (Compte Personnel de Formation), le remplaçant du DIF (Droit Individuel à la Formation).

Vous souhaitez utiliser votre CPF pour vous former en anglais ? C’est désormais possible ! Sur le site moncompteformation.gouv, les formations pour se préparer au TOEIC (Test of English for International Communication) ou au BULATS (Business Language Testing Service) sont accessibles à tous les actifs. Les formations qui permettent de préparer le TOEFL (Test of English as Foreign Language) sont quant à elles disponibles pour les personnes travaillant dans la branche « Transport, SCS Maritime, Personnel Sédentaire ».

Pour rappel, le CPF est un compte de formation qui suit le salarié tout au long de sa vie professionnelle. Le dispositif permet d’accéder à des formations diplômantes ou certifiantes. Les utilisateurs peuvent choisir leur cursus sur différentes listes, établies d’un point de vue national, régional ou par branche.

Trois certificats disponibles pour l’instant

Or, lors du lancement du CPF le 1er janvier dernier, les formations en langues ne figuraient pas sur ces fameuses listes, alors même qu’elles représentaient 26% des formations dans les entreprises en 2014 (dont 4 sur 5 pour l’anglais) ! Le retard à l’allumage a été corrigé au début du mois et l’Afdas (l’Opca en charge des secteurs de la culture, de la communication et des médias) a validé la première demande de financement, une formation de préparation au TOEIC, le 10 mars dernier. « La rectification a été facilitée par le fait que la formation linguistique dispose d'un référentiel européen : le cadre européen commun de référence et de certifications largement reconnues », précise Sana Ronda, présidente de la commission langue de la FFP (Fédération de la Formation Professionnelle).

Petit bémol, pour l’instant, seuls trois certificats sont accessibles via le CPF (TOEIC, Bulats et TOEFL). « Ces examens sont les plus prisés en France, mais pas à l’international, rappelle Damien Augier, manager France de l’organisme Boa Lingua, il manque notamment le IELTS et certains examens de Cambridge comme le First Certificate ou le Certificate of Advanced English ».

Quid des autres langues ?

Pour l’instant, l’accent est clairement mis sur l’enseignement de l’anglais, qui représente près de 77% des demandes de formations en langue, d’après le Parisien. Certes, il est possible de passer le Bulats en allemand, espagnol et français langue étrangère (FLE), mais d’autres langues, très populaires, comme le brésilien, l’italien, le russe ou le chinois, ne figurent pas encore parmi les formations éligibles au CPF. « D’ici la fin de l’année, la liste devrait être largement complétée », estime Sana Ronda, présidente de la commission langue de la FFP (Fédération de la Formation Professionnelle).

Cela ne veut pas dire pour autant qu’il est impossible de se former en langues étrangères. « Avec le DIF, on a pris l’habitude de penser que les formations en langues ne pouvaient être financées que par ce biais, mais il existe des dizaines de dispositifs pour suivre une formation en anglais, rappelle Olivier Haquet, dirigeant de l’organisme Adomlingua, comme le CIF, le CSP (contrat de sécurisation professionnelle) ou encore via le plan de formation de son entreprise ».

2

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Jeanne59

02/06/2016

à 17:28

Bonjour,

Je connais un centre de langues qui propose des formations en 9 langues que l'on peut financer via le CPF. Voici leur site: http://www.ils-langues.com/cpf.html

Bonne journée,
Jeanne

> Répondre

chinelo2020

30/04/2015

à 21:14

Pardon my French.


Je vois que vous avez d’accord que la formation de un langue est important pour un bon emploi. Donc ma question est, est-ce une réfugié non-françophone est inclus dans ce droit à l'éducation?
Je suis une journaliste professionnel et aujourd'hui, je suis une réfugié politique en France. Je suis coincés dans une bouteille parce que je besion la langue française afin d'obtenir un emploi qui me convient. Mais je suis toujours envoyé à une formation professionnelle qui est complètement pas unecessary depuis que je ne suis pas une alphabet. Tout ce que je besoin est la formation de la langue français pour un meilleur emploi.
Il est important de comprendre que les réfugiés sont des gens courageux de conscience qui ont été forcés de fuir leur pays d'origine, laissant tout derrière, mais leurs connaissances et compétences.
Le droit individuel à la formation (DIF): Les réfugiés en France inclus dans ces droits? Si oui, comment ils exercent ce droit? Est-il en faisant ce qu'ils ont choisi de faire une carrière ou en faisant ce que l'Etat leur impose? En France, il est très facile d'entendre tout le monde dans le bureau sociale que la France est un pays de droits de l'homme. Voilà pour vous faire savoir que vous avez des droits. Mais ils ne vous diront jamais comment vous pouvez obtenir ce droit. Si une réfugié a le droit à l'éducation, est-ce seulement si il peut payer pour cela? Peuvent-ils étudier ce qu'ils choisissent? Est-il pas le droit d'apprendre la langue de l'hôte?
L'éducation joue une rôle important en aidant les réfugiés et les demandeurs d'asile à réaliser leur potentiel et leur intégration à la société d'accueil. Mon observation est que les institutions telles que les activités sociales adjoints et les universités sont obligées de se concentrer sur l'état des activités telles que des formations professionnelles (Centre de formations) où jusqu'à € 3,500 est accordée à quelqu'un qui ont pas de diplôme en premier lieu approuvé et n'a pas ne pa le pedagogie de l'enseignement de fournir une formation professionnelle à quelqu'un qui ne comprend pas la langue française. Ces organismes se soucient moins si leurs élèves à comprendre le français ou pas tant qu'ils reçoivent de l'argent pour lui qu'il soit. Même si un diplôme est délivré après ces formations bizzare, de quelle bénéfice est ce diplôme au titulaire qui ne peuvent pas lire ce qui est écrit dans le diplôme qui porte son / son nom et le bailleur de fonds de cette formation non-précieux alors qu'il ne parvient pas à la objectif-obtenir un emploi à la fin? Il est intéressant de comprendre ce qu'est un bon employeur cherche. Un bon employeur cherche expérience et non pas un morceau de papier comme diplôme. Qu'est-ce que cela signifie pour la protection des droits des migrants et des réfugiés?

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte