1. Accueil >
  2. Formation >
  3. Langues >
  4. 4 idées reçues sur le chinois

4 idées reçues sur le chinois

4-idees-reues-sur-le-chinois

Marion Senant

13/01/2014

Le chinois impressionne : trop difficile, trop hermétique, trop différent du français… et pourtant, il n’est pas si difficile d’atteindre un niveau correct dans cette langue. Retour sur 4 idées reçues qu’il est temps de dissiper, pour ajouter un véritable atout sur votre CV.

1. Le chinois est une langue complexe.

FAUX !

« Le chinois est une langue déstabilisante, car très différente du français, concède Ying Cai, formatrice en chinois au Gicfo (CCI de Bordeaux), mais c’est une langue très logique… quasi mathématique ». Et pour cause. Le mandarin (la langue que l’on désigne par ‘‘chinois’’ en Occident) fonctionne sans grammaire, sans conjugaison et sans déclinaison.

Une phrase « type » en français comporte un sujet, un verbe et un complément. En chinois, il n’est pas rare que certains éléments disparaissent. Par exemple, « en chinois, on ne dit pas ‘‘quelle heure est-il ?’’, illustre Ying Cai, mais ‘‘quelle heure ?’’ ». De même, pour dire ‘‘j’ai faim’’, un Chinois dira seulement ‘‘je faim’’. Le verbe n’est pas nécessaire pour la construction de la phrase.  

2. Impossible d’apprendre le chinois à cause de l’écriture 

FAUX !

Pas besoin d’apprendre à lire et écrire le chinois pour le parler. Les professeurs utilisent l’alphabet latin pour retranscrire phonétiquement les mots. La méthode s’appelle le pinyin.

Evidemment, si vous envisagez une installation en Chine, apprendre à lire et écrire les sinogrammes est indispensable. Les professionnels s’accordent pour dire qu’une base de 400 caractères permet de se débrouiller dans la vie de tous les jours. Pour lire le journal sans trop de difficulté, on recommande l’apprentissage de 2.000 à 3.000 caractères. C’est déjà plus conséquent, mais bien loin des 50.000 caractères que compte la langue chinoise. 

3. Notre oreille européenne n’est pas capable de reconnaitre les sons chinois

VRAI et FAUX

Le chinois est une langue simple et monosyllabique. En revanche, elle utilise quatre « tons » qu’il est indispensable de comprendre et de distinguer pour avancer dans sa pratique, sous peine de faire des contresens malheureux.

Par exemple le mot « ma ». Sa signification change radicalement selon le ton utilisé.

- au premier ton cela veut dire « Maman »

- au deuxième ton c’est « chanvre »

- au troisième c’est « cheval »

- au quatrième c’est le verbe « injurier »

Jasmine Bian, directrice de l’école Mandarine House à Shanghai, en convient « apprendre à reconnaitre les différents tons et les maîtriser est difficile pour un Européen, et seule la pratique peut vous faire progresser ». Ying Cai, elle, travaille en France. Elle a adapté sa méthode d’enseignement à notre oreille européenne et utilise les chansons pour aider ses élèves à maîtriser les tons. 

4. Il est impossible d’apprendre une langue dans laquelle on n’a aucun repère

FAUX !

Plus que pour une langue européenne, la motivation est primordiale quand on veut apprendre le chinois. « Il faut s’intéresser à la Chine et aux Chinois », insiste Ying Cai. Dans ses cours pour débutant, elle consacre souvent un quart des séances à l’histoire et à la culture de son pays. « Ces cours se font en français bien sûr, car les élèves n’ont pas le niveau pour suivre en mandarin, mais ils sont indispensables pour maintenir leur motivation », explique Nadine Chapu responsable du Centre d’Etude de Langues du Gicfo.

Car le chinois n’a strictement rien à voir avec une langue indo-européenne comme l’anglais, l’espagnol, ou même le russe. Pour vraiment apprendre cette langue, il faut réussir à s’immerger dans un mode de pensée complètement différent. 

Combien de temps faut-il pour apprendre le chinois ?

« Si vous êtes sérieux, motivé et travailleur, vous pouvez apprendre le chinois en à peu près 80 à 100 heures de cours », affirme Ying Cai. Avec un niveau intermédiaire, on peut envisager de partir travailler en Chine, à condition de maîtriser le vocabulaire propre à son secteur. Au Gicfo, de nombreux élèves travaillent dans le domaine vinicole et veulent apprendre le chinois pour exporter leur vin. Sans vocabulaire spécifique, ils ne pourront jamais y arriver, explique Nadine Chapu.

Pour Jasmine Bai, partenaire d’ESL - Séjours linguistiques en Chine, rien ne vaut une immersion dans le pays. Elle estime même que grâce à cette méthode, on peut maîtriser les bases du chinois en quatre semaines.

Bien évidemment, aucun de ces professeurs ne vous garantit de devenir bilingue en quelques semaines. Mark Rowswell, alias Dàshan, est Canadien. Il vit en Chine depuis une trentaine d’année où il est devenu une véritable star du petit écran. Même lui admet qu’il continue d’apprendre la langue, après toutes ces années. Mais sa maîtrise du mandarin est bien la preuve qu’un Européen peut parfaitement apprendre le chinois.

Marion Senant © Cadremploi.fr

11

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Ofra

03/09/2018

à 01:07

c'est vrai que la grammaire chinoise est tres basique. Cependant pour apprendre le chinois, il faut s'armer de courage. Et tout le monde ne peut pas se permettre de voyager en Chine ou meme d'avoir des cours de chinois. Ma fille etudie et je ne vais surement pas depenser mes economies pour des cours de chinois.
Ensuite, qui a le temps d'apprendre une langue pendant 4 heures par jour a moins qu'il ne soit un eleve.
Il est vrai que j'ai appris l'hebreu en 2 mois avec 2 methodes mais l'hebreu a un alphabet. En outre, la phonetique est plus facile apprendre que le pinyin qui me represente pas bien les sons.

Par contre pour l'immersion pas besoin d'aller en Chine. Abonnez-vous a des podcasts, utilisez les resources gratuites sur l'internet (DimSum), chardict. C'est plus facile d'apprendre si l'on parle deja l'anglais couramment (ce qui est mon cas). Alors, on peut avoir un abonnement gratuit a chineseclass101.com pendant 7 jours. L'audio est gratuit, et le site est accessible avec du boulot, on on obtient plusieurs niveaux d'apprentissage en peu de temps.

Par contre le mandarin est plus beau que le cantonais et plus facile. Le cantonais qui est la langue parlée a Hong Kong (mon ex est cantonais) utilise toujours les caracteres simples. Et, les pinyin, il y en a au moins 4. Tres difficile. Le pinyin mandarin ne comporte que 4 tons et un ton sans ton. FamillePierrot donne des logiciels gratuits a télécharger pour apprendre les tons et assez de lecons pour avancer en chinois.

Par contre, il est vrai que quelqu'un avec une bonne memoire et une incroyable motivation peut apprendre le Mandarin en 6 mois. Il y a video a youtube d'une jeune femme qui y consacre tout son temps. Mais, il faut vouloir utiliser son ordinateur avec une copie de Windows en chinois!

> Répondre

Fabrice

28/11/2017

à 12:18

Bonjour,
Dans l'article, il est dit que l'on peut s'affranchir d'apprendre à lire et écrire le chinois compte tenu de sa "complexité" grâce notamment au pinyin, l'alphabet phonétique chinois (APC). C'est une manière "rapide / simpliste" pour essayer de parler et comprendre à l'oral. Mais justement en raison des 4 tons à maîtriser en mandarin et des nuances de prononciation en fonction des régions (accent plus ou moins prononcé, comme chez nous en France), on peut vite perdre son latin ! Une chose qui ne vous a pas échappé est que les Chinois ne lisent et n'écrivent jamais en pinyin mais bien avec leur écriture propre, appelée caractères chinois ou sinogrammes. De cette écriture ancestrale renferme toute la culture, l'histoire et les valeurs de la Chine. Ne pas prendre le temps de l'apprendre c'est se priver de l'âme, du SENS des mots qu'à l'oral on ne perçoit absolument pas ! Et si on ajoute l'argument issu des sciences cognitives qui souligne l'importance pour la mémoire d'apprendre avec du SENS, il est donc esSENtiel de passer par l'écrit, d'autant que c'est la meilleure manière d'être rapidement autonome en Chine. L'écriture étant un socle commun, si vous avez encore du mal à prononcer correctement en chinois (et c'est normal en débutant), vous saurez toujours vous débrouiller en sachant lire les panneaux et écrire sur un bout de papier où vous souhaitez aller en Chine.

Alors un conseil, si vous voulez apprendre le chinois, c'est bien la compétence écrite et orale qu'il faut développer même si cela prend 2 fois plus de temps mais au final, vous serez 2 fois plus récompensé et la motivation va aller en grandissant avec cette acquisition complète de la langue.
Je me permets de vous recommander à cet égard l'usage régulier de la méthode Beijing Cursus, nouvelle méthode d'apprentissage du chinois qui donne (enfin) les clés de compréhension du chinois en décortiquant les composants de chaque mot, apportant des éléments culturels pour mieux retenir et des outils malins (carnet d'écriture, ludocartes et ressources numériques) pour entendre la prononciation des sinogrammes... Le but de cette méthode est de permettre de "COMPRENDRE AVANT D'APPRENDRE" https://beijingcursus.com/

> Répondre

Yang Justine

22/07/2016

à 17:09

Alors pour être honnête avec vous même pour moi qui suis chinoise, j'ai maintenant abandonné d'apprendre cette langue trop difficile pour moi car je ne suis pas motivé pour l'apprendre et je ne trouve pas cette langue très belle et surtout tous les Chinois qui viennent de différentes régions ont un accent différent lorsqu'il parle mandarin comme moi je ne parle pas de la même manière que les pékinois et le shanghaïens

> Répondre

En réponse à Yang Justine

Dimitri

03/12/2016

à 09:05

Bonjour,

Je pense que cela est que cela serait enrichissant même difficile; à mon avis l'intelligence devrait augmenter avec l'apprentissage d'une langue abstraite, du point de vue, de la forme des lettres. Le fait d'apprendre ces formes forceraient le cerveau à travailler davantage et les neurones, à mon avis, seraient les premières gagnantes..Toutes les langues étant composées de lettres de formes "abstraites" à mon avis seraient, s'ils elles étaient étudiées, bénéfiques pour la mémorisation d'autres sciences, non littéraires.. le sujet dit que le chinois a une logique mathématique..d'où l'intelligence des Chinois :)

> Répondre

En réponse à Yang Justine

Patricia Laborde

30/07/2016

à 21:38

Mon patron est chinois j'ai besoin d'apprendre vite afin de dialoguer avec lui sans interprète pensez vous cela possible mon chinois s'arrete actuellement a bonjour et bonne annee

> Répondre

En réponse à Patricia Laborde

Yang Justine

31/07/2016

à 12:03

Si tu es motivé tu pourras y arriver car moi dans cette langue j'oubliais rapidement ce que j'avais appris + le fait que faire des rédactions en chinois ce n'est vraiment pas la joie car on nous obligeait à en écrire et tout les proverbes, morales, distinguer un caractère à différents sens et avec un ton différent (moi franchement je n'arrive pas du tout à différencier le premier ton au deuxième) mais si après tout ceci tu es toujours motivée vas-y et bon courage

> Répondre

djitchack rolin

11/04/2016

à 19:18

Merci a vous

> Répondre

Azihari Mohamed

01/11/2015

à 12:24

Bonjour à tous.
Merci à vous tous qui avez l expérience du terrain de nous indiquer le minimum de séjour en Chine pour parler couramment et lire le journal et comprendre ce qui se dit à la télévision. Car pour moi 3000 heures pour apprendre une langue comme le chinois me paraissent un minimum. J ai déjà consacré 800 heures à recopier 1200 sinogrammes à raison de 30 fois chacun. Je consacre environ 3 heures à faire une leçon
sérieusement dans une célèbre méthode de langue abstraction faite des révisions. Je commence à écouter des chansons que j aime en suivant les paroles en mandarin et Pinyin à l appui. Ça améliore la mémorisation des tons et du vocabulaire.

> Répondre

沃爾特

07/05/2014

à 21:16

Bonjour,
80 à 100 heures de cours, c'est une plaisanterie ? Il ne faut pas faire croire ça... Le Chinois sans son écriture, ça ne veut rien dire. Pas facile, mais c'est tellement beau ! En effet, le "couac" c'est dans l'oral. Aîe, aîe, aïe ! Qu'est-ce que c'est dur. J'en suis aussi à 3 ou 400 caractères appris : ben il en faut du temps ! (8 mois de travail régulier) 4 fois plus de travail que l'anglais pour moi. Pourquoi ? Et bien pour 1 caractère il faut apprendre la forme traditionnelle , simplifiée (souvent), le pinyin avec l'accent , sa prononciation et puis la ou les signification(s). Nous sommes 3 dans un cours avec une professeur (de Taïwan) et je suis le plus avancé...
Bon courage !

> Répondre

Prospero

14/01/2014

à 21:15

Bonjour,

Sinologue, vivant en Chine depuis plus de 10 ans, parlant et écrivant pas trop mal en chinois, je veux juste corriger certaines affirmations :
- Non, le chinois ne dit pas *"je faim"! Il dit bien "j'ai faim" car "je faim" ne voudrait rien dire. Sauf que le verbe "avoir faim" qui exige deux mots en français n'en requière qu'un en chinois. Voilà tout. Et c'est nous qui sommes plus bizarres qu'eux quand on y réfléchit bien car pourquoi deux mots plutôt qu'un!!!
- Surtout, vous répétez cette antienne selon laquelle le chinois n'a pas de grammaire! Les sinologues s'étripent sur cette question depuis deux siècles et je fais partie de ceux qui proclament que le chinois a BIEN EVIDEMMENT une grammaire! Car il s'agit de s'entendre sur le mot : puisque vous dissociez "grammaire, conjugaisons et déclinaisons", alors la grammaire, pour vous, c'est une structure de construction à respecter pour agencer les phrases, la "colle" en somme, qui permet de coller les "briques" (=les mots) entre elles pour que ça veuille dire quelque chose. Dans cette acception, le chinois a BIEN EVIDEMMENT (Bis repetita) une grammaire tout simplement parce qu'IL NE PEUT EXISTER DE LANGUE HUMAINE SANS GRAMMAIRE! En fait, la raison de ce débat, c'est que 90% de la grammaire chinoise est affaire de...syntaxe! Mais ça aussi, c'est de la grammaire, d'un type simplement différent de la nôtre! (Sans oublier les 10%, qui sont une type de grammaire plus proche de nous!)
- Le truc des 400 caractères. A vrai dire, ça n'est pas ça : soit vous ne souhaitez pas lire le chinois et auquel cas vous vous habituez volens nolens à voir revenir souvent les mêmes caractères dans la rue, sur les enseignes, les pubs, ... C'est les 400 en questions. Soit vous voulez apprendre à lire un minimum de trucs et alors c'est très rapidement bien plus de 400 qu'il vous faut! Car il suffit d'un ou deux caractères inconnus mais "stratégiques"dans une phrase et le sens vous échappera.
- Les sons du chinois? Ca dépend beaucoup des individus en réalité. Le seul fait d'avoir ou non l'oreille musicale fera que vous apprendrez plus ou moins vite à comprendre le chinois parlé. Et la compréhension orale, c'est LE truc difficile en chinois, avec l'écriture. Le reste- parler, construire des phrases- c'est simple.
- 80 à 100 heures de cours et parler chinois? Hummm non. A moins d'être très doué, non. Il faut plus de temps et surtout S'IMMERGER en Chine. Chacun sait qu'on ne parle bien anglais, pour de vrai, qu'en ayant un minimum passé du temps dans un pays anglophone. Alors imaginez un peu ce qu'il en est pour le chinois!

Enfin, concernant l'écriture, ce bien le plus précieux de la langue chinoise qui a le privilège d'utiliser une écriture conçue pour elle (Ou plutôt pour le chinois archaïque mais le chinois moderne en est l'héritier), la CLE pour réussir à l'apprendre, c'est de...L'AIMER! Il faut s'émerveiller devant ce mécano, devant son astuce et son esthétique, et recevoir un bon enseignement qui vous explique clairement les agencements et liens soit sémantiques soit phoniques entre les différents graphèmes. Ce n'est qu'ainsi qu'on peut apprendre bien et relativement vite!
Voilà! Bien à vous.

> Répondre

玛丽亚

14/01/2014

à 06:13

Je cite votre article « Si vous êtes sérieux, motivé et travailleur, vous pouvez apprendre le chinois en à peu près 80 à 100 heures de cours », affirme Ying Cai.
C'est-à-dire 100 heures de cours, 4 heures par jour, cela fait 25 jours. J'habite à Pékin depuis 3 ans et demi, et je n'ai pas encore rencontré un European qui ait appris le chinois en 25 jours.

De mon point de vue, basé sur ma propre expérience, votre article est très éloigné de la réalité. Le chinois est une langue passionnante, les sinogrammes, un concentré d'histoire et de culture chinoise. Pour apprendre cette langue il faut travailler, prendre son temps et persévérer.

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte