1. Accueil >
  2. Formation >
  3. Langues >
  4. Niveau d’anglais : les Français derniers du classement européen

Niveau d’anglais : les Français derniers du classement européen

niveau-danglais--les-franais-derniers-du-classement-europeen

Marion Senant

17/11/2014

« Elèves moyens, peuvent mieux faire » : les années se suivent et se ressemblent pour les Français et leur niveau d’anglais. C’est ce que confirme l’étude EPI menée par Education First. La faute revient à une formation initiale inadaptée… certes, mais aussi à un manque d’implication des élèves (de tout âge).

Comme d’habitude quand on parle de niveau d’anglais, les Français sont à la traîne. Cette année, ils arrivent même derniers du classement européen (et 29e au niveau mondial) de l’enquête EPI d’Education First*, qui mesure le niveau d’anglais des pays du monde entier. Avec un score de 52,69 points, la France affiche une « maîtrise moyenne » de la langue de Shakespeare, loin, très loin derrière le trio de tête : Danemark (69,30 points), Pays-Bas (68,99 points) et Suède (67,80 points).

>> Découvrir le classement complet

Plus inquiétant encore, depuis 2007, date à laquelle EF a commencé à récolter des données pour l’EPI, le niveau d’anglais des Français est en très légère baisse (-0,47 point). À l’inverse, l’Espagne, pourtant peu réputée pour l’excellent niveau d’anglais de sa population, a progressé de 8,17 points sur la même période ! La Pologne, elle, a gagné 9,64 points !

Salariés du secteur du tourisme : niveau très moyen

On pourrait se rassurer en se disant que ce test prend en compte l’ensemble de la population adulte d’un pays, et que le niveau d’anglais des Français actifs, lui, est certainement plus élevé… Mais EF a également mené une enquête auprès de ses étudiants adultes, l’EPI-C**. Et celle-ci ne montre pas un écart significatif entre le niveau d’anglais de la population active de l’Hexagone et l’ensemble des Français, contrairement à ce qui se passe dans des pays comme le Brésil, la Chine ou encore la Corée.

L’enquête se penche également sur le niveau d’anglais des actifs français en fonction de leur secteur d’activité. Et là encore, elle réserve des surprises. Elle révèle que les professionnels du tourisme, secteur où l’anglais est tout de même déterminant, n’ont pas un niveau plus élevé que la moyenne des Français ! Les domaines d’activité où les professionnels ont le meilleur niveau d’anglais sont le conseil, le secteur juridique et celui des sciences et des biotechnologies.

Les Français ont-ils vraiment conscience de l’importance de l’anglais ?

Ces scores supérieurs à la moyenne s’expliquent notamment par le fait que ces secteurs recrutent des salariés qui, pendant leurs études, ont été confrontés de façon importante à la langue anglaise : année à l’étranger obligatoire dans les écoles de commerce, publications scientifiques en anglais, etc. Car tout ne se joue pas à l’école. « Dans le monde, ce sont les jeunes professionnels qui ont le meilleur niveau d’anglais, affirme Kate Bell, responsable de l’étude EPI chez EF, c’est bien la preuve que l’on progresse encore après le lycée ! ».

Encore faut-il en avoir envie. Et les Français ne se montrent pas spécialement motivés quand il s’agit de se mettre à l’anglais… quel que soit leur âge. « Certains de nos clients sont des multinationales qui proposent nos programmes d’anglais en e-learning à leurs salariés du monde entier. Et bien les salariés russes et chinois passent, en moyenne, quatre fois plus de temps à se former que les Français », constate Florent Dumas, Key Account Manager chez EF Corporate Solutions.

L’anglais n’est peut-être pas encore considéré comme un investissement suffisamment rentable en France, alors que, les chiffres de l’enquête EPI le montrent : le niveau d’anglais des habitants d’un pays influe positivement sur le niveau de croissance d’un pays, son développement et sa compétitivité.

 >> Découvrir toute les offres de formation en anglais

*enquête réalisée sur internet auprès de 750 000 internautes âgés de 18 ans et plus dans 63 pays différents.

**enquête réalisée auprès de105 093 salariés d’entreprises clientes d’EF dans une trentaine de pays différents.

25

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Havard Serge

11/03/2018

à 19:28

Pourquoi les Francais sont nuls en Langue ??? Because les profs n´ ont pas encore compris que pour apprendre une langue , IL FAUT PARLER ET NON ÉCRIRE !!! Leur theorie : pour apprendre une langue , il faut connaitre la Grammaire !!! Dans tous les Pays les enfants de 2, 3, 4 ans parlent leur langue ; Mais ne savent ni lire , ni écrire et quand a la Grammaire ??? Donc les éleves remplissent des cahiers et ne parlent pas en classe !!! Il FAUT LES FAIRE LIRE DES PHRASES , REPETER ET REPETER 2 OU 3 FOIS CHAQUE PHRASE .De préférence des chansons .Une ligne , le texte en Anglais 2 eme ligne , la phonétique pour la prononciation et la 3 eme la traduction en Francais . 10 phrases minimum par heure de cours 20 phrases par semaine 80 phrases par mois et 560 phrases par an . en UN AN ils auront un vocabulaire suffisant pour parler !! Donc en 6 ans d´ études , les éleves parleront 2 langues étrangeres , en 4eme commence la 2eme langue !!! L´ avantage pour les profs plus de devoirs a coriger !!! Les devoirs de classe pour les éleves , écouter la chanson au moins une fois par jour !!! Et la France deviendra un exemple en Europe pour l´ étude des Langues !!!

> Répondre

reizh

27/11/2015

à 10:07

Les Français ne parlent pas anglais...parce qu'ils n'en ont pas besoin tout simplement. Contrairement aux "têtes" de classement comme le danemark (5.5 millions d'habitants) ou la suède (10 millions) qui, au vu de leur démographie, risquent d'avoir beaucoup de mal à utiliser leur langue à l'étranger; ils en sont au point de parler anglais entre eux: pas très glorieux tout ça! Le français est (tout de même) la 5° langue parlée au monde et la 2° la plus influente. Le français, "la plus grande et la meilleure part de notre langage" (David Hume, parlant de l'anglais), qui a tellement transformé the "old english" que l'anglais contemporain n'est plus que du "français mal prononcé" (G. Clémenceau).

> Répondre

pépé 68 (ans et révolutions solaires)

27/02/2015

à 01:31

Gênes ou Genova ? Malouines Malvinas ou Faukland ? Pékin ou "Beein" ?
Paris ou "Parisse" ?

Le Grec ancien et le latin, jadis parlés par tous les savants européens, sont maintenant remplacés par l'américain.

Le français qu'apprennent mes petits enfants à l'école publique n'est pas celui que j'y ai appris il y a 65 ans (de la maternelle à bac + 4). Le vocabulaire tant en grammaire qu'en mathématique a complétement changé (le mot "arithmétique" a quasi-disparu).

Quand aux SNOB, ils me rappellent l'histoire des "incoyables" au XIX° siècle.

> Répondre

En réponse à pépé 68 (ans et révolutions solaires)

toto

11/04/2016

à 21:22

On a fait l'europe, la libre circulation des personnes sur la zone euro. Et pourtant la France est bonne dernière des classements des pays parlant l'anglais....."LA FRANCE REFUSE LA MONDIALISATION" et les conséquences , adaptabilité difficile au monde du travail, refus idéologique de comprendre les révolutions économiques....Bref, pauvre France, il suffit de poser une question en anglais à François Hollande et vous allez etre étonné par sa réponse.....Attention à la casse. Mais il se considère comme une élite intellectuelle .....No comment

> Répondre

pépé 68 (ans et révolutions solaires)

27/02/2015

à 01:13

et les anglais ?
Ont-ils un niveau en Français ou Allemand bien établi.
Il n'y a pas que l'anglais comme langue officielle de l'UE !

Beaucoup de gens ne parlent pas anglais, ni français, ni allemand. Quelques uns "baragouinent" l'une de ces langues, juste pour parvenir à se faire à peu près comprendre pendant leurs vacances.

> Répondre

Cheeky la french

25/11/2014

à 21:53

Comme d'habitude le Français tape sur le français ;)

> Répondre

patsolaar

24/11/2014

à 16:32

Mais étrangement la France est le pays où les anglicismes sont le plus utilisés. De façon très grossière, par snobisme. De élites au petit peuple, tout le monde s'y donne.

En même temps les intellectuels français ont une fâcheuse tendance à franciser les noms propres. Même si la langue le permet, c'est tout de même irrespectueux. Il faut faire l'effort de prononcer les noms propres (des personnes, des villes etc) dans la langue d'origine. Les journalistes étrangers n'ont pas cette habitude fort irritante.

Enfin, les Français écument les pays anglo-saxons où ils ne s'intègrent souvent pas, marchant en troupe, fonctionnant entre soit et finalement rentrent au pays sans avoir progressé en anglais. Ce qu'on dit de l'anglais est valable pour n'importe quelle autre langue.

> Répondre

Désiré

20/11/2014

à 22:58

Forcément , à force d ' en entendre et d 'en lire toute la journée ( publicités entièrement en anglais , même pour des produits français) et majorité de chansons en anglais à la radio ( pour na pas dire totalité , grâce ou à cause des quotas ) , certains finissent même par croire que c 'est leur langue maternelle ...

> Répondre

Désiré

20/11/2014

à 22:53

La seule légitimité , c 'est la puissance culturelle et économique des étasuniens .

Comme a dit je ne sais plus qui , il y a 6 000 langues sur Terre . Dont 5 999 de trop .

> Répondre

Désiré

20/11/2014

à 22:50

faire l' effort certes , à condition de connaître le système de prononciation de la langue en question , avec le risque d 'angliciser tous les noms . Comment prononce t ' on le prénom de madame Angela M. , célèbre femme politique allemande ?

Roma ou Rome ? Londres ou London ? Pas évident .

> Répondre

Blueberry Cake

20/11/2014

à 18:45

Really ? No, I can't believe it...

Seriously, have you heard french people speaking english ? It's terrible...

Ah la la, si au lieu d'aller buller pendant les RTT on les passait a travailler et se former un peu ... Mais non, les vacances c'est sacre en France... Travailler c'est mortel, s'enrichir un peche...

Pendant ce temps la, un chinois qui a beaucoup beaucoup moins d'avantages sociaux bosse 72 heures par semaine au minimum, soit deux fois plus qu'un francais... ils ont 7% de croissance et nous 0.1%. Ouais... La France un pays de winners ...

> Répondre

En réponse à Blueberry Cake

Bruno

06/11/2017

à 16:49

Bon, je sais, cet article est vieux et tout et tout, plus à jour, persnne ne le lit plus, mais c'est pas grave, car si vous vous donnez la peine d'écrire des vannes en anglais sur les Français, en vous la jouant prétentieux donneur de leçons, le minimum serait de ne pas faire de fôtes (ironie ici m'sieur) dans votre anglais...
Eh oui! Car vous auriez dû laisser "speaking" à l'infinitif. Ca nous donne donc, en anglais correct, "Seriously, have you heard French people SPEAK English?" (les majuscules, ici, c'est juste pour insister, je précise au cas où)
Remarquez, vous avez raison, puisque vous êtes français (non?) et que vous faites des fautes lorsque vous écrivez anglais. Sur ce point vous avez entièrement raison malheureusement. (et aussi pour la réputation du 'Français prétentieux" qui nous suit partout. Merci d'y contribuer avec votre commentaire condescendant à deux balles)
Et aussi, tant qu'on y est, les majuscules c'est pas fait pour les chiens.
Majuscules à "English" ou "French" (nom ou adjectif, pareil).
Et aussi on dit merci pour le cours d'anglais gratuit.
You're welcome my little French friend!
PS: votre commentaire sur la Chine est carrément stupide, vu l'écart de niveau de vie entre les deux pays. Mais vous le savez déjà, non? Faites-moi peur!

> Répondre

rebellio

20/11/2014

à 18:36

Il n'y a plus besoin de l'éducation nationale, la doublement mal nommée, pour apprendre l'Anglais de nos jours. N'importe qui arrivera beaucoup plus vite à des résultats bien supérieurs; en utilisant les derniers logiciels d’apprentissages des langues, lesquels ont fait des progrès considérables sur le plan méthodologique.
Au passage, en dehors de l’Anglais il y a des cours d'Américain, lesquels peuvent davantage convenir pour l'usage qu'on veut en faire ... ... quand à l'accent français, pour peu qu'on n'arrive à se faire comprendre correctement, ce n'est pas un handicap, au contraire.
Ce qui m’inquiète bien davantage en France, c'est l'enseignement ... du français !

> Répondre

telescope

20/11/2014

à 18:36

L'enseignement des langues est totalement à revoir en France. Il est trop scolaire, trop académique. ON s'en fout des versions. Une langue doit être parlée. Mes filles ont pris espagnol en 2ème langue et pour le bac, on leur a fait apprendre quelques textes par coeur. Elles ont eu 18 mais sont incapables de demander leur chemin. Idem pour moi; j'ai découvert à la retraite que je pouvais lire des livres en anglais, même des gros. Je ne comprends pas quelques mots mais je suis très bien l'histoire. Au lycée, c'était versions-thèmes et on ne m'a jamais encouragée à lire en anglais. Et depuis ça n'a pas beaucoup changé.

> Répondre

domnin

20/11/2014

à 18:07

Excellente nouvelle! Vive le français!

> Répondre

patsolaar

20/11/2014

à 17:27

Mais étrangement la France est le pays où les anglicismes sont le plus utilisés. De façon très grossière, par snobisme. De élites au petit peuple, tout le monde s'y donne.

En même temps les intellectuels français ont une fâcheuse tendance à franciser les noms propres. Même si la langue le permet, c'est tout de même irrespectueux. Il faut faire l'effort de prononcer les noms propres (des personnes, des villes etc) dans la langue d'origine. Les journalistes étrangers n'ont pas cette habitude fort irritante.

Enfin, les Français écument les pays anglo-saxons où ils ne s'intègrent souvent pas, marchant en troupe, fonctionnant entre soit et finalement rentrent au pays sans avoir progressé en anglais. Ce qu'on dit de l'anglais est valable pour n'importe quelle autre langue.

> Répondre

jeannot

20/11/2014

à 17:15

Bonjour,

Je vis a Buenos Aires et je peux vous dire que le niveau d'anglais est egal avec la france!

> Répondre

Iconoclaste78

20/11/2014

à 17:07

Les Français ont-ils vraiment conscience de l’importance de l’anglais ?

Pour répondre simplement, en quoi cette langue serait-elle légitimement la langue de référence au niveau mondiale ? A part se soumettre à l'impérialisme américain et accepter de fait sa main mise sur le monde économique, il n'y a aucune raison que les français renoncent à leur magnifique langue.

Quand on va aux USA, on s'adapte et on parle anglais. Pourquoi l'inverse ne serait pas valable ?

1984 et la novlangue est peut-être un projet auquel beaucoup d'esclaves sont prêts à se soumettre, mais il reste néanmoins des personnes fières d'assumer leur culture et leur langue.

> Répondre

archi44

20/11/2014

à 17:06

et bien tant mieux. ça forcera les autres à apprendre notre langues pour faire des affaires avec nous.

> Répondre

jacquet

20/11/2014

à 16:55

S'il n'y avait qu'en Anglais !!!

> Répondre

Nonpeutetre

20/11/2014

à 16:26

Explication du professeur Martinet. La langue française est la plus difficile à maîtriser pour ses propres locuteurs. C'est-à-dire, qu'il leur faut un temps très long de scolarité, et pour ne pas savoir encore bien la maîtriser à l'arrivée. Ils supposeraient donc qu'avec des langues étrangères, leur calvaire serait encore pire. Ils seraient découragés avant même de commencer.

> Répondre

gilfred

20/11/2014

à 15:18

Pourquoi mettre "l'anglais" au dessus des autres langues ? prière de faire la même enquête avec le français ! Enquête très tendancieuse et faite par des personnes intéressées.
De plus, ce n'est pas "l'anglais" qui est important, mais "l'américain", soit pour la conversation dans tout pays hors G.B (basic standard american), soir- encore plus, pour les publications à caractère scientifique.

> Répondre

Toto

20/11/2014

à 15:08

Six ans dans une banque anglaise, parfaitement russophone, voir mon peuple refuser la langue du colon ne peut que me réjouir. Sans compter que dans la plupart des jobs, 250 mots suffisent...
Enorme tabou chez les thuriféraires de l’anglais le plus souvent pas si bon que cela et qui se croit supérieurs à leur concitoyens parce que un "How are doing today ?" leur sort plus spontanément de la bouche...

> Répondre

poodlefan2

20/11/2014

à 15:03

Pourtant pour un francais, l'anglais est une des langues les plus facile a apprendre.
Et de grace, débarrassez vous de cet affreux accent francais.

> Répondre

Pierre Henry T

17/11/2014

à 22:41

Nous sommes connus dans toute l'europe pour notre volonté a ne pas parler une autre langue que le francais. Notre charmîng accent est un handicap pour le developpement economique incontestable.
Mais patience.... Non nous ne ferons pas de progres ... Mais dans le futur , grace a l'Afrique et sa croissance demographique le francais se propulsera au rang des langues les plus parlees avec un autre charming accent.
P H T.

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte