1. Accueil >
  2. Formation >
  3. Management / Développement personnel >
  4. Formations à la créativité : celles que préfèrent les managers

Formations à la créativité : celles que préfèrent les managers

formations-a-la-creativite--celles-que-preferent-les-managers-

Séverine Dégallaix

19/09/2016

Il est déjà difficile d’être créatif soi-même, mais quand c’est tout un groupe que l’on doit entraîner vers l’innovation et l’originalité, l’exercice peut très vite faire peur. Pour aider les managers à favoriser la créativité au sein de leur équipe et produire collectivement des idées, il existe des formations courtes permettant notamment de maîtriser des outils de base et d’apprendre à mener des brainstormings efficaces. Voici quelques formules qui marchent.

Être exemplaire en développant d’abord sa propre créativité

Cécile Joly, formatrice chez Micropole Institut, est formelle : « Le manager doit être une source d’inspiration pour ses collaborateurs. Il ne doit pas se contenter de dire "Bon, maintenant, on doit être créatifs", mais donner, par son attitude, l’autorisation implicite de partager des idées. » Rien de tel que de mener par l’exemple. Le manager peut donc commencer par travailler sur sa propre créativité à son niveau individuel. « Les créativités individuelle et collective ne s’opposent pas, elles sont complémentaires, explique Cécile Joly. Il existe des outils qu’on peut utiliser aussi bien seul qu’en groupe, comme le mind mapping, qui offre une représentation visuelle de ses idées sous forme de carte. En les organisant et en les associant, cela permet de faire émerger de nouveaux points de réflexion. » Ce sont des techniques de ce type que les formations à la créativité permettent d’acquérir, via des exercices et mises en situation en relation avec celles des participants.

Utiliser les icebreakers pour dynamiser le groupe

« On ne peut pas être créatif n’importe quand, sur demande : il faut une certaine préparation, souligne Benjamin Chaminade, dirigeant de Trendemic. Les icebreakers servent à échauffer la créativité des collaborateurs en les aidant à aller de plus en plus loin dans les idées bizarres, mais aussi à lâcher prise sur le rôle qu’ils ont en entreprise. » Il existe trois types d’exercices. Le premier, professionnel, n’implique pas les participants et consiste principalement à leur demander ce qu’ils attendent de leur journée, pourquoi ils sont là… Le second type se base sur des techniques d’improvisation, comme se lancer des ballons de couleur, et développe la présence dans le moment. Le dernier est plus personnel, posant des questions comme "Si vous aviez un superpouvoir, lequel choisiriez-vous ?" ou "quelle est votre insulte préférée ?" Le but étant de créer une dynamique de groupe pour améliorer ensuite l’efficacité du brainstorming.

Savoir manier plusieurs outils pratiques de créativité

« On apprend d’abord à créer les conditions favorables à la découverte de solutions inhabituelles. Pour cela, les participants sont invités à laisser aller leur imagination sans restriction et l’autorisation est donnée au groupe de laisser émerger les idées autour du projet. En ayant recours à ce type d’approche, il faut accepter qu’il y ait des phases de chaos, c’est une étape normale du processus avec le brainstorming notamment », rassure Cécile Joly, formatrice chez Micropole Institut. Pour cela, le manager doit apprendre à se détacher de ses propres représentations et convictions, mais attention : son rôle d’animateur sera aussi, le moment venu, de structurer le tout. Outre ces principes théoriques, les stages permettant de manager la créativité proposent des outils faciles à mettre en place et fonctionnels, à commencer par le fameux mind mapping et par les métaplans, à base de post-its. La méthode du chapeau de bono, quant à elle, prévoit six chapeaux imaginaires de couleurs différentes qui symbolisent chacun une façon de penser. Les participants s’emparent du chapeau correspondant à ce qu’ils souhaitent exprimer, ce qui permet de structurer les discours et les pensées. Par exemple, celui qui souhaite critiquer prendra le chapeau noir. Les idées nouvelles sont ainsi protégées de la critique immédiate et peuvent donc se développer. « On a souvent une représentation très confuse à l’esprit, remarque Cécile Joly. Grâce à cette technique, on oblige le cerveau à découper et spécifier ce que l’on dit, ce qui fait émerger une logique. »

Connaître le profil créatif de ses collaborateurs 

Il ne s’agit pas d’une formation à part entière, mais d’un module intégré à la plupart des stages en créativité à destination des managers, et pour cause : cette connaissance est indispensable. « Certains ont plein d’idées mais ne donnent pas suite, d’autres sont très concrets, d’autres encore se focalisent uniquement sur la réalisation finale », illustre Benjamin Chaminade. Sans compter des différents rythmes et cycles de créativité, les uns travaillant plus facilement le matin, les autres le soir… Certes, il existe des outils à mettre en place et des techniques permettant de favoriser l’émergence d’idées novatrices, mais dans l’ensemble, si ces outils vont à l’encontre du fonctionnement de vos collaborateurs, ils seront moins efficaces. En apprenant à connaître le profil des membres de votre équipe, vous identifierez leurs besoins et saurez mieux les mettre en condition pour développer leur créativité individuelle comme collective.

1

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Patrice FERET - F&PM

27/09/2016

à 12:00

un bon Manager ne peut pas être "flat" et se situer au même niveau que ses équipes. Certes il doit donner le cap, et du sens afin qu'ils contribuent à la réalisation de l'objectif, mais il doit rendre leur vie professionnelle captivante, riche et intéressante, de ce fait il doit s'obliger à faire preuve de créativité, d'innovation afin de surprendre ses collaborateurs qui à leur tour épateront les clients de l'entreprise. La créativité ne s'invente pas, soit on aime la vivre, et il faut lui accorder du temps!, mais c'est du pur bonheur et de la fierté pour les équipes, ou alors on la subit et de ce fait on ne fait rien. Chacun d'entre nous est riche de créativité, tout est question de détermination.

> Répondre

+