1. Accueil >
  2. Formation >
  3. Management / Développement personnel >
  4. Managers : les compétences personnelles qu’il va falloir développer

Managers : les compétences personnelles qu’il va falloir développer

managers--les-competences-personnelles-quil-va-falloir-developper

Agnès Wojciechowicz

12/01/2015

Dans un climat social et économique qui se tend, les managers doivent, plus que jamais, prendre en compte le facteur humain dans leurs équipes. En 2015, voici les qualités qu’il va falloir travailler.

Prendre en compte les émotions

Crise oblige, les salariés des entreprises vivent aujourd’hui dans l’incertitude. Face aux réorganisations de plus en plus nombreuses, ils ont besoin d’être rassurés. Aussi les formations en management incluant un travail sur l’émotionnel sont-elles de plus en plus populaires. « Les managers s’aperçoivent que la prise en compte des émotions est importante pour bien exercer leur métier », note Annette Chazoule, manager de l’offre de formation destinée aux managers chez Cegos qui propose ce type de cursus.

De plus, la génération des 25-35 ans est très demandeuse d’un management plus humain et qui ne renie pas l’affectif. « La qualité de leur relation avec le manager joue sur leur bien-être au travail et sur leur fidélité à l’entreprise », confirme Annette Chazoule. L’objectif de ces cursus de quelques jours est d’aider les managers à identifier l’impact des émotions sur les collaborateurs. « Nous leur apprenons à prendre du recul pour décrypter et comprendre la situation afin d’agir ensuite en conséquences », ajoute Annette Chazoule.

Renforcer sa communication

La communication est toujours au cœur des cursus en management. Une nouveauté toutefois : les formations intègrent les bonnes pratiques en la matière issues de secteurs tiers. « Nous nous sommes inspirés des start-up. L’information y circule de manière fluide et elle est partagée par tous, explique Marion Breuleux, responsable des formations management du CFPJ. La communication est beaucoup plus fine que dans les grands groupes et l’engagement des salariés plus important par conséquent. »

La posture d’open manager est au cœur de ces formations de deux ou trois jours ; tous ses éléments-clés sont ainsi étudiés. « Dans une start-up, les réunions sont courtes mais chacun prend la parole pour expliquer ce qu’il fait. Nous travaillons notamment autour de ces rituels avec l’équipe qui vient donner du rythme à l’activité par le biais d’un jeu de simulation d’une immersion dans une start-up », ajoute Marion Breuleux. 

Se tourner vers le coopératif

« Les managers ont compris qu’ils étaient confrontés à des défis complexes et qu’ils avaient besoin de toute l’intelligence de leur équipe pour faire face », relève Vincent Dicecca, consultant spécialisé en management chez CSP Formation. Le schéma traditionnel selon lequel le manager imposait un plan d’action à son équipe fait désormais place nette au coopératif. « Les acteurs sont au départ de leur action. Le manager va mobiliser toute l’équipe afin qu’ils trouvent des solutions ensemble et qu’ils aillent plus loin », commente Vincent Dicecca.

La formation opère donc une distinction entre travail imposé et coopératif sous l’angle de la prise de décision, l’animation de réunion, la construction d’un projet… « Les managers mettent en place un management qui s’efface d'un point de vue hiérarchique et qui devient mobilisateur d’énergies. La relation manager-managés est transversalisée », ponctue Vincent Dicecca.

2

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Kojoko

21/01/2015

à 15:23

En théorie c'est parfait mais les employeurs ne veulent pas l'application de cette pratique !

> Répondre

Claudiob

14/01/2015

à 18:00

Commentaires très explicatifs qui permettent d'avoir une meilleur opinion dumétier de manager

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte