1. Accueil >
  2. Formation >
  3. MBA / MS / Masters >
  4. Classement des MBA du FT : les grands noms dominent toujours

Classement des MBA du FT : les grands noms dominent toujours

classement-des-mba-du-ft--les-grands-noms-dominent-toujours

Marion Senant

29/01/2014

Les plus grandes universités américaines dominent toujours largement le classement des meilleurs MBA du Financial Times. La France fait une incursion dans le top 5 avec l’Insead et les programmes asiatiques confirment leur présence dans le top 100.

Rien de bien nouveau dans le monde des MBA d’élite. La tête du classement 2014 du Financial Times reste dominée par les mêmes programmes que l’an dernier. Harvard est en tête, suivi de Stanford. La London Business School monte sur le podium et laisse sa quatrième place à Wharton, la business school de l’université de Pennsylvanie. Enfin, Colombia et l’Insead se partagent une cinquième place.

C’est le seul cocorico de ce classement 2014. L’école de Fontainebleau retrouve le top 5, après une sixième place en 2013. Pour trouver une autre école française, il faut descendre à la 21ème place, avec HEC (stable par rapport à 2013), puis à la 95ème place, avec le MBA de l’EM Lyon (-3 places par rapport à 2013).

Un classement anglo-saxon à 70%

Le reste du classement reste très largement dominé par les établissements anglo-saxons. A eux seuls, les Etats-Unis comptent pour la moitié des MBA du top 100. En y ajoutant les 5 programmes canadiens, les 12 britanniques, les deux australiens et l’irlandais, on arrive à un total de 70 MBA anglo-saxons dans le top 100 !

Loin derrière, avec 15 programmes, l’Europe non-anglophone place quelques programmes en tête du classement du FT. Outre la franco-singapourienne Insead, les MBA espagnols performent toujours aussi bien : 7ème place pour l’Iese Business School,13ème place pour IE Business School et 22ème place pour l’Esade. La Suisse, avec l’IMD, prend la 12ème position.

L’Asie confirme son entrée sur le marché des MBA les plus prestigieux. Le continent compte à nouveau 12 formations dans le top 100 du classement, dont six pour la Chine et trois pour l’Inde.

Un salaire doublé trois ans après le diplôme

La perspective de doubler son salaire reste le moteur principal des étudiants de MBA. Devant l’acquisition de nouvelles compétences de management et le réseautage. Et cela semble payer. L’enquête du FT porte sur les promotions diplômées en 2010. Trois ans après, les détenteurs de MBA ont en moyenne plus que doublé leur salaire, à 127.000$ par an (contre 64.000$ en moyenne avant leur diplôme).

Le MBA, semble toujours un investissement aussi rentable, même avec un coût moyen de 100.000$ ! L’étude révèle que la moitié des diplômés de 2010 ont dû financer intégralement leur formation. L’autre moitié a elle bénéficié de bourse et d’aide de leur entreprise et se sont acquittés eux même de « seulement » un tiers des frais de scolarité en moyenne.

Marion Senant © Cadremploi

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+