1. Accueil >
  2. Formation >
  3. MBA / MS / Masters >
  4. Comment mettre à profit son MBA ?

Comment mettre à profit son MBA ?

comment-mettre-a-profit-son-mba--

Régis Delanoë

12/10/2015

Sa réputation n’est plus à faire… mais que faire une fois le précieux sésame reçu ? Zoom sur les différentes manières d’utiliser son MBA (Master of Business Administration) pour booster sa carrière.

Un accélérateur de carrière

« Le MBA a autant d’usages que de profils », assure Arnaud Banoun, directeur du développement et des admissions des MBA à EDC Paris, qui distingue néanmoins une tendance majoritaire : « les personnes ayant déjà quelques années d’expérience professionnelle (5 à 15 ans) et qui souhaitent apporter un nouveau souffle à leur carrière. Elles sont à un tournant de leur vie professionnelle et le MBA peut leur redonner un coup d’accélérateur par l’acquisition de compétences transversales. » C’est également ce que constate Georges Nikakis, directeur de la formation continue à l’IPAG : « La moyenne d’âge est de 37 ans. C’est le bon moment dans une carrière pour grimper dans l’échelle hiérarchique et le MBA est le meilleur des diplômes pour s’élever plus rapidement. » Alon Rozen, doyen de l’Ecole des Ponts, va même jusqu’à en parler comme du « bac des années 70. Pour postuler à un poste managérial, c’est un sésame. »

Progresser en interne

"Accélérateur de carrière" n’implique pas forcément un changement d’employeur. « Il y a globalement autant de diplômés qui restent dans leur entreprise que de personnes qui en changent, observe Alon Rozen. Le cas typique de celui ou celle qui reste ? Un ingénieur qui possède une expertise métier et qui va profiter du MBA pour monter en compétences sur des questions de management. » Autre exemple rapporté par Jeanine Picard, responsable MBA à l’ESSEC : « Après une expérience retail de trois ans dans une boutique Dior, une jeune femme a su exploiter son MBA pour rester dans le même groupe en obtenant un poste managérial dans le développement de la marque à l’international. »

Changer d’employeur

Son de cloche assez différent du côté de la Darden School of Business de l’université de Virginie, aux Etats-Unis, qui accueille de multiples nationalités parmi ses étudiants, dont des Français. « Une grande majorité des diplômés change d’employeur après leur formation », constate la directrice des admissions Sarah Neher. Une situation qui s’explique également par la durée de certains MBA, notamment aux Etats-Unis : « avec 21 mois de cours il est rare d’avoir le soutien de son employeur. »

Le MBA est dans ce cas considéré comme une pause dans une carrière pour rebondir ailleurs. Illustration avec Jeanine Picard de l’ESSEC : « J’ai l’exemple d’une femme qui, après un premier poste de direction en finance, a choisi de passer un MBA Luxe. Elle a redémarré dans ce secteur par la vente en boutique mais est aujourd’hui, moins de dix ans après, CEO d’un grand groupe en Amérique du Nord. »

Se tourner vers l’entreprenariat

Une part de plus en plus importante des candidats au MBA a des ambitions entrepreneuriales, remarque Arnaud Banoun. « Ces personnes ont déjà acquis une bonne connaissance du monde professionnel et s’inscrivent pour renforcer leurs compétences en management et pour profiter d’un accompagnement complet (coaching, dispositifs entrepreneuriaux) dans la création de leur entreprise. » Un cas de figure qui concerne 20 % des diplômés MBA de l’Ecole des Ponts, estime Alon Rozen : « Ils veulent à la fois créer leur propre emploi et créer des emplois pour d’autres. »

2

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

nico

21/10/2015

à 09:06

Bonjour,

Je suis titulaire d'un MBA d'une des écoles dans le TOP 5 Français, et j'estime que ce "précieux sésame" n'a aucune utilité pour décrocher un poste de top management en France.
Si vous êtes ingénieur, préférez ce vrai diplôme pour exister dans la conjoncture actuelle.

Passez votre chemin ou bien faites un MBA en UK ou aux USA, car seuls ces marchés comprennent le sens du MBA.
Au fait, ne soyez pas bon en anglais, soyez bilingue!

Bon courage.

> Répondre

En réponse à nico

Séb

22/04/2016

à 18:21

Je réfléchis à faire un mba, serait-il possible de discuter de votre expérience ?

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte