1. Accueil >
  2. Formation >
  3. MBA / MS / Masters >
  4. Les MBA bon marché : à tenter à condition de bien examiner l'offre de formation

Les MBA bon marché : à tenter à condition de bien examiner l'offre de formation

les-mba-bon-marche--a-tenter-a-condition-de-bien-examiner-loffre-de-formation

Agathe Vovard

18/03/2009

Il existe dans les établissements publics de très bons MBA qui ressemblent en tous points à leurs homologues des grandes écoles qui coûtent trois à quatre fois plus chers. Certains sont même très spécialisés et adaptés à la demande du marché. Mais les réseaux auxquels ils donnent accès peuvent être de moindre envergure.

Dans les établissements moins réputés que l'INSEAD ou HEC, les MBA (Master of business administration) peuvent également se faire à plein temps ou à temps partiel. Ils sont dans ce dernier cas appelés Executive MBA et la moyenne d'âge est souvent plus élevée, et donc l'expérience requise plus importante que dans les MBA à plein temps.

Des MBA moins chers...

Ils sont aussi relativement peu chers. De 14 000 à 18 000 € pour le MBA Change & Innovation de l'IAE d'Aix-en-Provence selon que vous financez vous-même votre formation ou non, ou 6 000 € à l'Université de Paris 2 (futur Executive MBA de droit des affaires et de management/gestion). « Nous n'avons pas vocation à réaliser des marges. Les intervenants sont payés selon les grilles de la fonction publique », justifie Jérôme Duval Hamel, co-responsable du MBA de droit des affaires et de management/gestion. Il est en outre possible de faire appel au système des bourses.

... Qui prêtent parfois à confusion

Mais certains MBA ont aussi un fonctionnement particulier et peuvent prêter à confusion. Le MBA Dauphine Sorbonne Renault par exemple délivre en fait un Master 2. « Nous l'appelons MBA car c'est plus visible pour les candidats étrangers, à qui il est majoritairement destiné. Mais nous sommes bien dans la logique d'une telle formation puisque notre MBA est ouvert aux ingénieurs, juristes, économistes etc. ; c'est une formation généraliste et internationale de la gestion pour des personnes qui ont d'autres diplômes et qui viennent en théorie de pays étrangers », explique Brigitte Oger, responsable du MBA.

Des diplômes adaptés au marché

Certaines formations appelées MBA sont aussi parfois très spécialisées et adaptées à la demande du marché. C'est le cas du futur Executive MBA de droit des affaires et de management/gestion de l'Université de Paris 2 qui doit ouvrir en janvier 2010. Il a été créé par et pour la profession.

Des formations tout aussi internationales

La procédure d'admission et les conditions pour s'inscrire sont souvent les mêmes que dans les écoles plus prestigieuses. Il faut un bon niveau d'anglais, une expérience à l'international. « Un MBA est particulier au niveau de la pédagogie. On apprend aussi énormément de l'échange avec les autres participants. Il faut une diversité des personnes et des expériences professionnelles », souligne Robert Weisz, directeur du MBA Change & Innovation de l'IAE d'Aix-en-Provence.

Mais des réseaux professionnels moins développés

Le point faible de ces formations tient peut-être au réseau professionnel auquel elles donnent accès, qui existe mais est moins développé que dans les grands établissements, à cause du nombre de diplômés. Pour Brigitte Oger, son MBA donne surtout accès à une vingtaine de contacts : les anciens camarades directs. « Le réseau est peu fourni mais vraiment international et fort : les personnes se sont côtoyées et ont logé dans les mêmes endroits pendant un an. »

Autres articles du dossier :

Profitez de la crise pour vous (re)former

Les MBA les plus prestigieux sont-ils vraiment ouverts à tous ?

Les MBA bon marché : à tenter à condition de bien examiner l'offre de formation

1

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+