1. Accueil >
  2. Formation >
  3. MBA / MS / Masters >
  4. Les programmes de formation préférés des cadres dans les grandes écoles

Les programmes de formation préférés des cadres dans les grandes écoles

les-programmes-de-formation-preferes-des-cadres-dans-les-grandes-ecoles

Benjamin Dusaussoy

27/09/2018

Vouloir établir un palmarès des programmes de formation les plus populaires chez les cadres revient à s’intéresser à leurs objectifs quand ils reviennent sur les bancs de l’école. Cadremploi décrypte pour vous les programmes préférés selon les ambitions des cadres.

Cadres en reconversion, en recherche d’emploi, en pleine phase ascendante dans leur carrière... Chaque action de formation est motivée par une réalité qui lui est propre. Issu d'un grand groupe, Bruno Delage a ainsi suivi l'an dernier l'Executive MBA d’Audencia avec pour objectif : « de pouvoir devenir indépendant à terme. Les changements culturels et les méthodes de management typiques rencontrées jusque-là n'étaient pas adaptés à mon projet. J'avais besoin d'avoir une vision plus globale. »

 

Le MBA pour changer de carrière ou embrasser des fonctions à responsabilités

Parmi les formations phares chez les cadres, le MBA détient un capital confiance élevé. Et même encore davantage l'eMBA, qui consiste à rester en poste pendant l'apprentissage. Car comme l'explique Armel de la Bourdonnaye : « les entreprises n'ont pas envie de laisser partir leur cadre en formation trop longtemps car cela coûte cher. Elles privilégient les formats de type Executive, à raison de deux jours par semaine. » Les MBA classiques étant davantage l'apanage de ceux désirant changer de position dans l'entreprise, prendre des fonctions managériales plus larges, ou devenir chef d'entreprise et qui sont souvent en quête d’un changement de carrière rapide, quand les eMBA restent généralement privilégiés par les plus seniors possédant une expérience professionnelle assise.

 

Mastères spécialisés : atteindre un niveau d'études en lien avec sa fonction

Autre diplôme qui a la cote, le Mastère spécialisé de niveau bac +5 comme l'indique Géraldine Ernst, directrice des relations entreprises à l'ISTEC : « Aujourd'hui, le niveau de diplôme dans les entreprises a augmenté, les employeurs demandent à ceux qui accèdent à des postes à responsabilités d'avoir un niveau bac +5. De leur côté, ceux qui ont désormais 20 ans d'expérience veulent reprendre leurs études pour le valoriser aussi. Le Master spécialisé convient bien à ce dessein, notamment par le biais de la Validation des acquis de l'expérience (VAE). » Marketing digital, finance ou domaine encore plus spécialisé de l'ingénierie, la panoplie est large en la matière. Autant de parcours que l'on retrouve également chez des grands noms comme MINES ParisTech, à l'ESCP ou encore, le Mastère Spécialisé Big Data de Télécom ParisTech. Un label octroyé par la Conférence des Grandes Ecoles (CGE) qui fait force, notamment lorsqu'il s'agit de développer une double compétence métier.

 

Des formations plus courtes pour affiner ses compétences

Outre ces diplômes qui s'inscrivent dans la durée, les certificats spécialisés permettent quant à eux d'acquérir une expertise métier sur des sujets pointus, très souvent en mutation fréquente. « Nous possédons environ 70 programmes courts allant de 1 à 4 jours aussi bien scientifiques ou tournant autour de l'innovation, de la supply chain ou du digital », relève Carole Meyer Plet, responsable du pôle formation continue à l'École à Centrale Lyon. Pour certains comme à la Montpellier Business School, ces formations suivent des logiques de multi apprentissage qui plaisent aux candidats manager expérimentés. « Ils se déroulent au travers d'un business project pour pouvoir obtenir la certification. Nous utilisons aussi bien le présentiel, l'e-learning ou encore le coaching », assure Matthias Bauland, Montpellier business school.

Si les programmes MBA et Mastère sont davantage entrepris de manière individuelle, les entreprises, elles, sont friandes des parcours certifiants, souvent construits sur mesure. « Nous avons par exemple certifié plus de 2 000 managers d'Orange dispersés dans le monde entier via un certificat de manager de service », témoigne Jean-François Fiorina, directeur général adjoint de Grenoble École de Management (GEM). Une tendance vers les programmes courts qui pourrait bien se généraliser dans le cadre de l'obtention de diplômes par capitalisation de différents certificats, notamment par l'intermédiaire de la VAE.

En partenariat avec Campus-Channel : retrouvez toutes les vidéos présentant les formations executives

1

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

GUINDO Aly

22/05/2017

à 19:15

Bonsoir, Nous aurions aimé que cet important sujet soit aussi complété avec les formations ONLINE de référence. Ceci à cause du fait que tous les cadres n'ont pas l'avantage de la proximité alors que les formations délocalisées ne sont pas légions.

> Répondre

+