1. Accueil >
  2. Formation >
  3. MBA / MS / Masters >
  4. Management international : comment bien choisir son Master ?

Management international : comment bien choisir son Master ?

management-international--comment-bien-choisir-son-master-

Laure Baron et Tancrède Girard

13/03/2017

Elles s’appellent "international business", "global management", ou encore "stratégie des affaires internationales", et elles sont légion. Les formations en management international ont envahi brochures et classements, laissant parfois le candidat perplexe face à ce choix. Alors comment repérer un vrai programme global en management, qui ne soit pas simplement recouvert d’un vernis international ? Suivez le guide !

Une bonne formation en management international ne doit pas se concentrer que sur le management

C’est le premier indice. Pour être complète, une formation en management international doit inclure d’autres cours : droit, ressources humaines… jusqu’à la géopolitique ! Pour Renata Kaminska, directrice du MSc in International Business de Skema Business School, ces matières sont essentielles si l’on souhaite diriger des équipes multiculturelles au sein d’un groupe international - ou développer son activité à l’étranger. « Il est bon d’avoir des cours qui enseignent la complexité du monde pour s’intéresser aux grandes mutations », explique-t-elle.

Marina Bastounis, directrice du MSc in Global Management de Neoma Business School, abonde en ce sens : « Ces enseignements sont très importants pour former un profil sensible à son environnement. Il faut se préparer à écouter. » Même les cours plus classiques doivent être vus à travers le prisme de la multiculturalité. « Les cours intitulés "stratégie internationale" ou "global marketing" doivent couvrir le contexte psychosocial, précise Marina Bastounis, le programme idéal doit former des psychologues de la culture. » Rien que ça !

Évaluez les meilleurs programmes en management international en mars sur Campus Channel

Le management interculturel, en théorie et en pratique

Une formation en management international qui ne proposerait pas au moins un module sur le management interculturel doit être regardée avec suspicion. « Il faut savoir qu’aujourd’hui, les plus grandes difficultés de l’implantation d’une entreprise sur un pays viennent d’une mauvaise connaissance de la culture. Il faut absolument des cours spécifiques, ce sont les clefs de la réussite d’une carrière », assène Marina Bastounis.

Mais le management interculturel ne s’apprend pas qu’à travers des slides - il se vit à travers les échanges avec ses co-participants et ses professeurs : « Une bonne formation regroupe des étudiants internationaux, explique Nicola Mirc, responsable du Master International Management de l’IAE Toulouse. C’est important, car cela implique des interactions avec des personnes venant de contextes très différents ». Mais pour avoir une cohorte de participants internationaux, encore faut-il que les cours leur soient accessibles… et donc qu’ils soient enseignés en anglais !

Lire aussi : Les clés pour devenir un manager international



Des professeurs venus des quatre coins du globe

Une bonne formation en management international ne saurait donc être dispensée intégralement en français. « C’est l’un des critères les plus importants, martèle Nicola Mirc. Je vois mal comment on pourrait faire un programme tout en français pour se préparer à l’international. » Mais la langue d’enseignement ne fait pas tout : l’origine et l’expérience des professeurs et des intervenants sont tout aussi importantes. « Les habitudes et les tâches s’adaptent aux pays, aux géographies, explique Marina Bastounis. » L’idéal ? « Que l’équipe enseignante aussi soit internationale », affirme Renata Kaminska.



L’international : en parler ou le vivre ?

Mais peut-on se former au management international sans mettre jamais les pieds hors de France ? Pour Nicola Mirc, la réponse est claire : « Il faut maximiser les occasions que l’on a de partir. » Pour cela, examinez le réseau de l’école à l’international et ses partenariats avec des universités et des entreprises étrangères. « Ceux qui n’ont pas encore été exposés à l’international au cours leurs études doivent sortir de leur zone de confort en allant à l’étranger », préconise Renata Kaminska. Et si la durée du programme ne permet pas de partir longtemps, la directrice du MSc in International Business de Skema Business School conseille de favoriser les formations proposant des study-trips, de courts séjours d’une semaine souvent parsemés de visites d’entreprises et de rencontres avec les professionnels du secteur.

Ah, le fameux study-trip... Quand on s’intéresse aux formations de type Masters, Mastères Spécialisés ou MBA, difficile de passer à côté de ce terme, qui revient souvent dans les descriptifs de programmes. Mais le fait de partir en voyage d’une semaine à l’étranger dans le cadre de sa formation suffit-il à la rendre internationale ? Pas forcément, selon Marina Bastounis : « Il faut regarder les autres facteurs. Si l’environnement de l’école n’est pas international - avec des participants et des professeurs étrangers, cela risque d’être pauvre. »



Décrochez votre téléphone !

Toutes ces informations ne sont pas toujours accessibles sur internet. Nos trois expertes sont unanimes : pour les obtenir, il ne faut pas hésiter à appeler directement les responsables des programmes qui vous intéressent. « Ayez votre liste de questions, demandez les statistiques, les pourcentages, martèle Renata Kaminska. C’est indispensable pour trouver la formation la plus adaptée ! »

Retrouvez sur Campus Channel la présentation de 3 programmes Executive en management international

1

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Ndiaye Ibrahima

24/03/2017

à 00:28

Je voudrais mettre une place un projet sur éducation si je peux avoir votre envie pour développer mon projet

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte