1. Accueil >
  2. Formation >
  3. MBA / MS / Masters >
  4. Mastères, MBA... La marche à suivre

Mastères, MBA... La marche à suivre

masteres-mba-la-marche-a-suivre

Nathalie Alonso

01/11/2011

Les cadres sont de plus en plus nombreux à retourner à l'école pour donner un coup d'accélérateur à leur carrière. MBA, master ou mastère spécialisé... Ces derniers ont l'embarras du choix. Voici tous les conseils pour monter votre projet. Et le financer.

C'est une tendance forte dans le monde de l'entreprise : les cadres ont un appétit grandissant pour des diplômes de 3e cycle, MBA, mastères spécialisés et autres masters. Pourquoi un tel engouement pour ce break formation, qui dure en général entre un et deux ans ? « Les cadres sont confrontés à des évolutions rapides de leur environnement professionnel. La formation continue est pour eux un moyen de lever la tête du guidon, de s'appuyer sur un réseau professionnel et de rebooster leur carrière. Pour d'autres, elle permet une reconversion, sur un autre métier ou dans un autre secteur», résume Bernard Belletante, président du Chapitre, qui réunit 38 des meilleures écoles de management françaises.

Comment financer votre MBA ?

A 28 comme à 45 ans, ces cadres vont se lancer dans une aventure intense pendant 18 ou 24 mois, avec à la clé un investissement personnel et financier très conséquent. Heureusement, vous n'êtes pas seul ! « L'établissement de formation doit pouvoir vous aider à trouver le montage optimal pour concrétiser votre projet. C'est un partenariat à trois entre le participant, l'organisme de formation et l'entreprise ou l'organisme financeur », explique Pascal Lefort, directeur des formations complémentaires de Grenoble Ecole de management. Ces programmes, souvent très coûteux (jusqu'à 95 000 euros pour le Global Executive MBA de l'Insead, programme à temps partiel), reposent de fait très souvent sur un financement partagé entre collaborateur et employeur.

Le cas échéant, en cas de non financement ou de financement partiel de la part de votre employeur, vous pouvez toujours tenter votre chance en demandant une prise en charge dans le cadre d'un CIF (congé individuel de formation), avec cette réserve que les financements sont principalement centrés sur des profils peu qualifiés.

Commencer par un bilan de compétences

Autre solution plus accessible, effectuer un CIF hors temps de travail sur ses propres congés : dans ce cas-là, vous ne recevez pas de compensation financière mais vos frais de formation sont pris en charge. Rien ne vous empêche non plus d'utiliser votre crédit annuel de 20 heures de DIF dans la limite de 120 heures pour financer un bilan de compétences ou une partie des 350 heures de votre master. On l'aura compris : « dans la grande majorité des cas, la formation continue de 3e cycle induit un financement à tiroirs », résume Pascal Lefort.

Le projet a mûri dans votre tête, votre employeur est acquis à votre cause. Place maintenant à la constitution de votre dossier et à l'admission... Une série d'entretiens valideront le plus souvent la richesse de votre parcours professionnel et votre motivation. Mais dans le cas particulier du MBA, le label d'excellence convoité par les futurs top-managers, il ne vous suffira pas de payer les droits d'entrée : il vous faudra bûcher pour réussir les tests d'aptitude en gestion, dont les plus connus sont le GMAT (Graduate management admission test), en anglais, alors qu'un certain nombre de 3e cycle en formation continue exigent le Tage Mage, en français.

Nathalie Alonso © Cadremploi.fr

1

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte